Cahiers 4 Yves Navarre : « Tenir en éveil la conscience »…

Le quatrième volume de la revue Les Cahiers Yves Navarre paraît aux éditions H&O en mai 2019. Il réunit les interventions du colloque international « Tenir en éveil la conscience – Engagement littéraire, politique et social chez Yves Navarre », qui s’est déroulé en mai 2018 à Liège. Les intervenants ont réfléchi à cet aspect majeur de l’œuvre d’Yves Navarre, auteur attentif à la société de son temps et soucieux de prendre part aux grands débats de son époque.

Plusieurs ouvrages d’Yves Navarre témoignent de l’implication de l’auteur dans les enjeux sociaux et politiques et de sa volonté d’en faire matière littéraire. C’est le cas par exemple de Kurwenal ou la part des êtres (1977), de Romances sans paroles (1982), de Premières Pages (1983), de L’Espérance de Beaux Voyages (1984), de Romans, un roman (1988), de Dernier Dimanche avant la fin du siècle (1994) ou encore de Pour dans peu (inédit, 2017), qui tous révèlent l’acuité du regard porté et la pertinence de l’analyse. Les articles qui composent le quatrième numéro des Cahiers Yves Navarre s’intéressent aux diverses facettes de l’engagement de l’homme comme de l’écrivain. Ils révèlent des informations inédites, grâce à l’examen de documents divers dont le Journal de l’auteur, sur le rôle joué par Yves Navarre dans le Syndicat des Écrivains de Langue Française (Karine Baudoin) ou encore sur ses rapports avec François Mitterrand (Philippe Leconte). Les questions de société dont celle de l’homosexualité font l’objet de plusieurs études, qu’il s’agisse de témoignages personnels (Frédéric Canovas, Francis Lamberg), de commentaires littéraires (Claude Guerre, Amandine Maes) ou d’analyses comparatives (Antoine Idier). L’ouvrage aborde enfin l’engagement dans et par la littérature (Sylvie Lannegrand).

Yves Navarre investissait l’écriture d’une fonction et d’un pouvoir en lesquels il a longtemps cru avant que de se résoudre au silence. Historiquement marquée, son œuvre n’en demeure pas moins d’actualité par bien des sujets qu’elle aborde. Les Cahiers 4 mettent ainsi en exergue des thématiques toujours présentes dans la société et dans la littérature contemporaine comme l’exercice du pouvoir politique, l’engagement syndical, l’expression du droit à la différence, les rapports entre écriture littéraire et parole homosexuelle ou encore la condition et le rôle de l’écrivain.

Sommaire des Cahiers Yves Navarre 4
• Édito de la rédaction
• Yves Navarre et le Syndicat des Écrivains de Langue Française – Karine Baudoin
• La Force tranquille : apport politique d’une approche poétique – Frédéric Canovas
• Une lecture de Romances sans paroles. Condensation, projection ? Une œuvre, un roman. Un roman, une œuvre – Claude Guerre
• L’écho (dis)semblable. Influence et importance de l’œuvre d’Yves Navarre dans la construction identitaire d’un jeune homosexuel – Francis Lamberg
• Yves Navarre et François Mitterrand – Philippe Leconte
• L’homosexuel face à la littérature – Antoine Idier
• Yves Navarre et l’esthétique queer – Amandine Maes
• Le pouvoir des mots : lieux et enjeux de l’engagement – Sylvie Lannegrand
• Bouquet final – Deux textes politiques inédits d’Yves Navarre.

Sortie en librairie : 14 mai 2019.
L’ouvrage est déjà disponible sur le site de l’éditeur www.ho-editions.com
176 pages au format 14,8 x 21 cm
Prix de vente : 16 euros TTC.
ISBN 9782845473393

Contact presse : Karine Baudoin – 06 30 08 42 14.

© Photo couverture des Cahiers, Yves Navarre et Jean Le Bitoux – avril 1981 : avec l’aimable autorisation de Claude Truong-Ngoc.