De la réalité au rêve avec les Contes de l’innovation®

Jeudi 13 septembre dernier, le cabinet Myriagone Conseil invitait trois créateurs et une dirigeante d’entreprise à « conter l’innovation ». La soirée a permis de montrer que l’innovation est multiple et est, avant tout, une histoire de passion.

Ophélie Laboury-Barthez et Géraldine Colombé, co-fondatrices du cabinet spécialiste de l’innovation Myriagone Conseil, ont offert aux entrepreneurs, professionnels de l’accompagnement et élus présents jeudi soir au Domaine des Grand Chais à Mauguio, une approche décalée de la création et du développement des entreprises innovantes. Henry Joseph, gérant du laboratoire Phytobokaz (Guadeloupe), Romain Levy, président fondateur de la startup My Horse Family (Montpellier, Cap Oméga), Arthur Dupuy, président co-fondateur d’Arthur Dupuy® (IBMM, Montpellier) et Pascaline Poulet, directrice de projet Production et Ingénierie thermique chez EDF (Montpellier) ont tour à tour conté leur innovation, leur parcours de vie, leur entreprise, leur métier, leur territoire, leurs expériences.

Henry Joseph a fait découvrir au public l’économie symbiotique en l’emmenant sur son « île magique en forme de papillon » un temps menacée par « des monstres au suffixe -cide = tuer ». Arthur Dupuy a recréé la rencontre entre deux molécules, leur alchimie qui permit de voir naître deux extraits, « l’un scientifique, l’autre marketing-créatif » puis de créer un flacon à Montpellier « berceau ancestral de la parfumerie »… Romain Levy a partagé le rêve d’une petite fille : avoir une licorne pour « s’amuser avec elle, la voir grandir et lui faire des câlins » et le combat de l’inventeur, venu l’aider, contre un « Juridiquosaure » briseur d’échelle. Enfin, avec le concours du paysagiste doctorant Joris Masafont, Pascaline Poulet a démontré que l’innovation peut être source de résilience et de réconciliation en contant l’histoire du royaume d’Aramon jusqu’à la Clean tech Vallée et « comment l’art des jardins permit de réconcilier énergie et paysage ».

Pour Ophélie Laboury-Barthez, ces témoignages originaux prouvent que l’innovation est multiple et est souvent histoire de passion et de bravoure : « L’innovation ne se limite pas à une vision, à une économie, à une molécule, à une loi ou à un territoire… Tant que nous aurons des entrepreneur.e.s passionné.e.s, des rêves deviendront réalités. »

Henry Joseph, Romain Levy, Joris Masafont, Arthur Dupuy, Pascaline Poulet et Ophélie Laboury-Barthez

L’innovation, un « rêve de gosse »
Il décida de travailler autour d’un nouveau concept « l’économie symbiotique » pour ne cultiver qu’avec la vie ! Il préférait ne plus se battre contre la nature en mettant toutes les formes de vie de l’île magique à contribution sous la houlette de quatre fées : épurer, régénérer, fertiliser, produire. […] Ainsi, ce petit enfant de la forêt de Gourbeyre poursuivit son rêve de gosse pour faire de son papillon d’émeraude, une île magique exemplaire pour la planète, en quête de solution magique écologique, et sauver nos écosystèmes.
[Dr Henry Joseph, Phytobokaz]

L’innovation, un assemblage de « briques magiques »
L’inventeur avait fait le compte : pour arriver jusqu’au sommet, il fallait 100 briques magiques aux couleurs de l’arc-en-ciel. Avec tous les participants, ils arriveraient facilement à leur objectif, il en était persuadé. Alors chacun des habitants rejoignit l’inventeur et la petite fille pour mettre sa pierre à l’édifice. Petit à petit la licorne se rapprochait de la petite fille et la tour budget n’était plus un obstacle puisqu’à plusieurs, tout devenait plus accessible…
[Romain Levy, My Horse Family]

L’innovation, « un long périple, semé d’embûches ».
Les prophéties des sages prédisaient que l’humanité était peut-être à la veille d’une extinction massive de la vie végétale et animale qui pourrait compromettre la survie de l’espèce humaine. Au regard de ce constat alarmant, les dirigeants du royaume décidèrent de s’engager dans une transition écologique et énergétique sur l’ensemble du territoire. Cependant, malgré une prise de conscience générale, la tâche s’avérait difficile voir insurmontable dans l’économie carbonée en place. Ce fut le début d’un long périple, semé d’embûche.
[Pascaline Poulet, EDF]

Télécharger ce communiqué en PDF.

Contact presse : Karine Baudoin, 06 30 08 42 14.