Grande Semaine d’Uzès : une manne de près de 500.000 euros pour le Languedoc-Roussillon

Les Finales nationales d’endurance de jeunes chevaux ont lieu chaque année lors de la Grande Semaine d’Uzès. La 21e édition se déroulera du 9 au 12 octobre 2014. En 2013, on a évalué l’impact économique de la manifestation sur le Languedoc-Roussillon à 485.200 euros. Somme à laquelle s’ajoute le fruit des ventes record de chevaux. 

La Société Hippique Française organise la 21e édition de la Grande Semaine d’Uzès du 9 au 12 octobre 2014, avec le soutien de la Société Hippique d’Uzès et de l’Institut Français du Cheval et de l’Équitation. Les organisateurs ont enregistré une fréquentation record en 2013 : 696 jeunes pur-sang arabes en lice, 2300 professionnels inscrits. Ils estiment que les éleveurs ont vendu une centaine de chevaux. La Grande Semaine d’Uzès s’est imposée au fil des ans comme une vitrine internationale de l’élevage de jeunes chevaux de 4 à 6 ans. Elle est aussi, et une étude récente le prouve, un événement à fort impact économique local et régional.

Des Finales payantes pour l’Uzège et la région
La Grande Semaine d’Uzès a un impact économique de près de 300.000 € sur la Communauté de communes du Pays d’Uzès, et de 485.200 euros sur la région Languedoc-Roussillon. C’est l’une des conclusions de la 1ère étude du genre sur l’impact économique d’une manifestation équestre en France menée en octobre 2013 par L’Institut Français du Cheval et de l’Equitation (IFCE), l’Institut National de la Recherche Agronomique (INRA), l’Université et le Centre de Droit et d’Économie du Sport (CDES) de Limoges et l’Institut national de Recherche en Sciences et Technologies pour l’Environnement et l’Agriculture (IRSTEA) de Clermont-Ferrand. Ces chiffres ne tiennent pas compte des retombées financières pour la cinquantaine d’éleveurs de la région qui vendent des chevaux pendant les Finales ou grâce à « l’effet Finales », de 15.000 à 50.000 € l’animal en 2013 selon l’âge, l’origine, le modèle et les performances.

Présentation des 6 ans dans la cour d'honneur, Uzès 2013 - © K. Renard IFCE

Uzès vitrine internationale de l’élevage français
Uzès est devenue l’une des places incontournables du commerce mondial du cheval d’endurance. Ainsi, en 2013, les acheteurs et courtiers étaient originaires d’Europe (Allemagne, Belgique, Suisse, Espagne, Portugal), du Qatar et des Émirats Arabes Unis, mais aussi d’Argentine et de Malaisie. Preuve, si besoin était, de la qualité de son élevage, la France a fourni 8 des 10 meilleurs chevaux des Championnats du monde d’endurance 2014 à Sartilly. Les cavaliers espagnols invités cette année par les organisateurs de La Grande Semaine d’Uzès pourront se rendre compte de la qualité des chevaux français : ils concourront sur des montures mises à leur disposition par l’Association nationale française du Cheval Arabe pur-sang et demi-sang (ACA).

Journalistes :
• Téléchargez ce communiqué en PDF,
• Téléchargez votre demande d’accréditation presse.

Contacts presse :
Karine Baudoin – 06 30 08 42 14.
Benoît Durasnel – 06 61 92 22 85.