Anthony Gontier présidera la JCE de Montpellier en 2022

Le 11 décembre 2021, l’assemblée générale de la Jeune Chambre Économique de Montpellier a élu Anthony Gontier au poste de président pour 2022.

Fondateur de la société à missions Verdangry spécialisée dans la conception d’équipements d’intégration de la biodiversité en ville, Anthony Gontier est âgé de 29 ans et est originaire de Charente. Il a une formation d’ingénieur en énergie de l’ENSI Poitiers et a travaillé au Japon et à Lyon avant d’arriver à Montpellier en 2018.

Le Bureau 2022 de la JCE de Montpellier sera également composé d’Anne Gormand, secrétaire générale, d’Aziza Imaloui, trésorière, des vice-président·es Diane Belle aux « partenariats et réseaux », Aude Poupart à la communication, Faustine Allier à la « vie de la JCE » et Mehdi Hamdaoui au programme, ainsi que d’Amandine Verdier, immédiate past-présidente.

L’assemblée générale a aussi permis de féliciter François Girault, président 2016 de la JCEM, pour son élection à la présidence de la Fédération des Jeunes Chambres Économiques d’Occitanie le 4 décembre dernier.

L’année 2022 sous le signe du lien social et de la cohésion

Montpellier a été sacrée « Jeune Chambre Économique d’Occitanie la plus remarquable » lors du congrès régional qui s’est tenu à Millau le 4 décembre. Anthony Gontier et son équipe entendent donc assurer la continuité avec les exercices précédents. « Ces deux dernières années ont été éprouvantes, témoigne le nouveau président. En 2020, nous avons dû nous remettre de la surprise créée par la crise sanitaire. En 2021, ce fut au tour de la lassitude. En 2022, nous souhaitons reconstruire un espoir commun pour sortir de cette morosité et créer les bonnes conditions d’un lien social fort, réel et sincère. »

Le programme d’actions 2022 s’annonce riche, avec deux événements déjà prévus au premier semestre : le déploiement de l’application PratiK pour aider les personnes sans domicile fixe, puis l’accueil d’un multi-jumelage international qui fera de Montpellier le point de rencontre d’une centaine de membres de Jeunes Chambres d’Europe du 23 au 26 mai. De nouvelles actions sont en gestation, portant notamment sur le recyclage des équipements électroniques inutilisés, sur la sensibilisation aux accidents ménagers et sur le soutien aux enfants hospitalisés. « L’envie de changer le monde et les idées novatrices ne manquent pas chez nos membres et au sein de la jeunesse en général. Notre association est un catalyseur de ces idées et permet de les concrétiser, de les expérimenter à l’échelle un et de les transmettre aux partenaires qui en ont le plus besoin. »

Anthony Gontier entouré à sa droite d'Amandine Verdier, Diane Belle, Mehdi Hamdaoui et Faustine Allier ; à sa gauche d’Aziza Imaloui, Aude Poupart et Anne Gormand.

© Photos : Philippe Ferrer.

Contact presse : Karine Baudoin, 06 30 08 42 14.

 

Le Youth Africa France Summit investit Montpellier les 7 et 9 juillet

La Jeune Chambre Économique de Montpellier organise le Youth Africa France Summit en amont du Sommet Afrique France, avec le soutien de la Jeune Chambre Économique Française et de JCI Congo. Deux journées d’échanges transverses sur la ville durable et l’entrepreneuriat, les 7 et 9 juillet à Montpellier.

Amandine Verdier, présidente de la Jeune Chambre Économique de Montpellier, s’apprête à recevoir la présidente de la JCEF Diarra Kane et le président de JCI Congo Andy Bemba, à l’occasion du Youth Africa France Summit, que la JCEM organise les 7 et 9 juillet, en préambule au Sommet Afrique France (événement repoussé à l’automne). Cette rencontre inédite concrétise le jumelage signé en 2020 entre la Jeune Chambre Économique Française et JCI Congo. Durant deux jours, les membres JCI et des experts échangeront sur des thématiques phares pour les JCE en France, et essentielles pour les JCE africaines : la ville durable et l’entrepreneuriat. La journée du 7 juillet, consacrée à la ville durable, se déroulera à la Maison des relations internationales, en présence notamment de l’ambassadeur du Congo en France. Elle traitera de la gestion et de l’approvisionnement des ressources ainsi que de la place du numérique dans la ville durable. Le programme du 9 juillet est co-construit avec Leader Montpellier et Occitanie, la CCI Hérault, la Chambre Professionnelle du Conseil et les associations 10000 codeurs et Je M’Engage pour l’Afrique, avec le soutien de Montpellier Méditerranée Métropole. Diarra Kane, présidente de la Jeune Chambre Économique Française, ouvrira les travaux consacrés à l’entrepreneuriat en France et en Afrique qui se dérouleront à Montpellier Business School. L’ensemble des ateliers et tables rondes apportera de la matière pour la rédaction d’un futur livre blanc. La JCE de Montpellier clôturera cet événement avec une rencontre interne, des « Joutes et débats » prévus le samedi 10 juillet en matinée.

Diarra Kane, présidente JCE France et Andy Bemba, président JCI Congo

Le programme du Youth Africa France Summit

Le 7 juillet à la Maison des relations internationales, à Montpellier, de 9h à 18h • « L’Afrique en débat », trois tables rondes sur la ville durable
En présence de : Rodolphe Adada, ambassadeur du Congo (Brazzaville), Eusèbe Agbangla, ambassadeur du Bénin, André-Magnus Ekoumou, ambassadeur du Cameroun, Sylvain Itte, ambassadeur, envoyé spécial pour la diplomatie publique en Afrique, Sira Sylla, députée de Seine-Maritime, Aché Coelo, sociologue et cinéaste, Conseil présidentiel pour l’Afrique, Amandine Verdier, présidente JCE de Montpellier et Andy Bemba, président JCI Congo.

Discours et tribune de 9h30 à 11h30.

1. La co-participation pour une meilleure gestion urbaine (12h-13h30)

Cocktail déjeunatoire et networking (13h30-14h30)

2. La gestion et l’approvisionnement des ressources (14h30-16h)
Catherine Baron, professeure des universités (Sciences Po Toulouse, LEREPS)
Association Electriciens Sans Frontières

3. La place du numérique dans la ville durable (16h30-18h)
Ines Leonarduzzi, directrice générale de l’ONG Digital for the Planet
Mohammed Boumediane, fondateur de Ziwit
Douglas Mbiandou, association 10000 codeurs

Le 9 juillet à Montpellier Business School de 9h30 à 18h • « Entreprendre : Les clés pour un business réussi avec l’Afrique ». Trois ateliers d’appui au développement d’entreprises entre l’Afrique et la France, en partenariat avec LEADER MONTPELLIER et LEADER OCCITANIE.

En présence de Diarra Kane, présidente de la Jeune Chambre Économique Française.

Discours d’ouverture (9h30-10h)

1. La création d’entreprise (10h30-12h)

Cocktail déjeunatoire et networking (12h-14h)

2. La maturation de l’entreprise (14h-15h30)

3. La PME française et africaine.

Clôture (17h30-18h)

Sur inscription : https://www.helloasso.com/associations/jeune-chambre-economique-de-montpellier/evenements/youth-africa-france-summit

Télécharger le communiqué en PDF.

Contact presse : Karine Baudoin, 06 30 08 42 14.

Régionales : la JCE de Montpellier invite les candidat·es à jouer franc-jeu au boulodrome

La Jeune Chambre Économique de Montpellier convie les candidat·es au élections régionales 2021, dimanche 13 juin prochain, au Boulodrome de la Mosson pour un échange autour d’une partie de pétanque. Cet événement s’inscrit dans le cadre des Entrevues citoyennes organisées par les JCE à l’occasion de chaque échéance électorale.

Amandine Verdier, présidente de la Jeune Chambre Économique de Montpellier et Bernard Reverte, président du Club de Pétanque de la Mosson s’apprêtent, avec les membres de leurs associations respectives, à recevoir des représentant·es des listes candidates aux élections régionales dimanche prochain 13 juin, de 14h à 16h au Boulodrome. Cet événement a pour objectif de rapprocher les acteurs et actrices de la vie politique et les Montpellierain·es dans un contexte à la fois détendu et sérieux pour aborder des thèmes centraux de la vie régionale tels que la jeunesse engagée et les enjeux économiques. Après le mot d’accueil des président·es, les candidat·es disposeront de quelques minutes pour s’exprimer avant de poursuivre leurs échanges au cours d’une partie de pétanque.

« Notre positionnement non partisan, aconfessionnel et indépendant nous confère toute légitimité pour interroger les candidat·es sur leur programme et leur vision des grands enjeux d’avenir pour la région Occitanie, commente Amandine Verdier. Nous espérons bien sûr que les Montpelliérain·es iront voter en nombre pour ces élections régionales et départementales les 20 et 27 juin. »

© photo S. Hermann & F. Richter / Pixabay

Contact presse : Karine Baudoin • 06 30 08 42 14.

La JCE de Montpellier organise des ateliers citoyens à la Maison de la ville durable (Castelnau-le-Lez)

La Jeune Chambre Économique de Montpellier s’est engagée auprès de la Ville de Castelnau-le-Lez à organiser une série d’ateliers citoyens au sein de la Maison de la ville durable, de la biodiversité et des patrimoines. Le premier rendez-vous, fixé au 16 juin 2021, portera sur l’intégration de la biodiversité dans la ville de demain. La JCE poursuit ainsi le déploiement de ses projets dans la métropole et dans la région montpelliéraine.

La présidente de la JCE de Montpellier Amandine Verdier et le maire de Castelnau-le-Lez et vice-président de Montpellier Méditerranée Métropole ont signé une convention de partenariat pour agir en synergie en matière de développement durable. Cet accord se concrétise par l’organisation de quatre ateliers citoyens thématiques en 2021 à la Maison de la ville durable, de la biodiversité et des patrimoines de Castelnau-le-Lez. Le 16 juin prochain, l’architecte conseil Damien Vieillevigne, partenaire de la JCEM et dirigeant du cabinet Cités et Territoires, proposera une balade urbaine puis un atelier d’échanges sur l’intégration de la biodiversité en ville : comment transformer les villes pour le bien-être général ? Est-il possible de renaturaliser des zones très urbaines, de mieux utiliser les sols et de retrouver un confort visuel ? Quelles mesures faut-il mettre en place, du citoyen à l’échelle collective ?

Réunion de travail à la Maison de la Ville durable de Castelnau-le-Lez - mai 2021

Impliquer les citoyens dans l’aménagement durable de leur cadre de vie
« L’enquête menée par la Jeune Chambre Economique Française en 2020 a montré qu’il était possible de concilier développement durable et croissance économique » rappelle Andreea Acxinte, co-directrice du projet JCE. « Cette étude a aussi souligné un besoin de travail collectif, de mutualisation de certaines ressources ainsi que de formation des citoyens et des collaborateurs en entreprises sur ces thématiques. » De son côté, le maire de Castelnau-le-Lez constate que la crise sanitaire a changé les attentes des populations : « Les espaces de vie – dans le cadre personnel, mais aussi professionnel – sont devenus très importants. La crise nous a rappelé à quel point la proximité des espaces verts et des services était indispensable à notre bien-être physique, mental et social ». Pour Amandine Verdier, présidente de la JCEM, ce rapprochement avec Castelnau-le-Lez va aussi permettre à son association de se faire connaître des jeunes citoyens et entrepreneurs de la commune : « Nous les inviterons à nous rejoindre et à s’impliquer dans nos projets, que nous menons à l’échelle de la métropole et dans le grand Montpelliérain. »

Atelier « Biodiversité et la ville durable : Intégrer la biodiversité dans la ville de demain » le 16 juin 2021 de 17h00 à 18h30
• Lieu : Maison de la Ville Durable, de la Biodiversité et des Patrimoines
La Glacière, 17 rue Roger Salengro, 34170 Castelnau-le-Lez.
• Public : habitant·es de Castelnau-le-Lez
• Inscription : par mail à contact[at]jce-montpellier.fr
• Places limitées.

Ateliers à venir en 2021
• 15 septembre : La gestion de l’eau et la ville durable
• 13 octobre : Densification urbaine et ville durable
• 10 novembre : Atelier zéro déchets 3.0

Télécharger ce communiqué en PDF.

Contacts presse : Karine Baudoin, 06 30 08 42 14 • Diane Belle (VP JCE), 07 83 56 07 48.

 

La JCE de Montpellier installe le premier nichoir composteur pour réintégrer les populations d’oiseaux en ville

La ville de Montpellier expérimente un matériel urbain innovant conçu par la Jeune Chambre Économique locale, composé d’une tour à oiseaux et d’un composteur. Le premier spécimen de ce «nichoir composteur» destiné à favoriser la biodiversité urbaine, vient d’être installé square Jean Monnet, en centre-ville.

Les milieux urbains souffrent d’une érosion des populations d’oiseaux et d’un manque cruel de biodiversité. L’hirondelle de fenêtre par exemple fait partie de la liste rouge des espèces menacées en France ; sa population a diminué de 30% sur une période de 12 ans. À l’écoute des besoins de son territoire et attachée aux objectifs de développement durable des Nations-Unies, la Jeune Chambre Économique de Montpellier a mis en place une commission de travail en 2019 baptisée Le Printemps des hirondelles. Ses travaux ont abouti à la conception d’un mobilier urbain novateur, avec le soutien expert de la Ligue de Protection des Oiseaux et des Compagnons du Devoir de Baillargues. « Le maire de Montpellier Michael Delafosse et son adjoint délégué à la Nature en ville et à la Biodiversité Stéphane Jouault ont très tôt soutenu notre initiative » précise Amandine Verdier, présidente de la JCE. « Ce projet pilote doit nous permettre d’en apprendre beaucoup sur les habitudes des oiseaux et notre capacité à intégrer la faune dans notre vie quotidienne. »

Le nichoir composteur conçu par la JCE de Montpellier est installé depuis le 7 avril 2021 square Jean Monnet

Un nichoir composteur conçu, fabriqué et financé localement
La structure imaginée par la JCE de Montpellier est composée d’une tour à oiseaux de 4,5 mètres de haut abritant jusqu’à 25 nids et quatre gîtes à chauves-souris. Une dizaine d’espèces d’oiseaux pourront y cohabiter. À sa base, un composteur urbain d’une capacité de 1200 litres. « Les apprentis compagnons ayant travaillé sur les plans de la charpente et du composteur sont intervenus sur leur fabrication via les entreprises qui les emploient, Structure Bois Couverture (Le Crès) et MG Menuiserie (Montpellier) » ajoute Anthony Gontier, directeur de la commission Le Printemps des hirondelles, qui insiste sur l’importance des ressources et des partenariats financiers locaux. « Le cabinet d’architectes LERN a assuré la gestion des travaux. L’ensemble des acteurs de notre environnement proche s’est impliqué dans ce projet dont le coût s’élève à 25000 euros. Nos partenaires locaux – Roxim Promotion, Veolia, Groupama Méditerranée et Studio Essentiel – ont pris en charge le financement de la partie technique. »

La JCE veut sensibiliser les riverains à la biodiversité urbaine
Le nichoir composteur a été pensé à la fois pour abriter les oiseaux et les chauves-souris et pour impliquer les habitants du quartier dans une démarche éco-citoyenne. La structure est installée dans le square Jean Monnet, près d’un parc fréquenté par les familles. Un panneau pédagogique permet de comprendre les modalités d’utilisation du compost ainsi que son intérêt pour les riverains – récupération et valorisation des déchets organiques – et pour les oiseaux qui peuvent se nourrir des nombreux insectes qui s’y développent. « Nous considérons ce compost comme la locomotive de ce projet, explique Anthony Gontier. Par son intermédiaire, nous impliquons les Montpelliérain·nes dans notre projet de biodiversité en leur proposant une nouvelle pratique écologique : ils et elles recyclent une partie de leurs déchets tout en contribuant au retour des oiseaux dans leur quartier. »
La Jeune Chambre Économique dressera un premier bilan de cette expérimentation avec les équipes de la Ville de Montpellier à l’automne afin de valider les points forts de l’opération et de repérer des axes éventuels d’amélioration. L’objectif est de déployer des mobiliers de ce type sur l’ensemble de la métropole. La JCE de Montpellier communiquera aussi les résultats de cette phase test aux autres JCE locales en France qui souhaitent déployer ce dispositif sur leurs territoires respectifs.

Stéphane Jouault, Adjoint au maire délégué à la Nature en ville et à la Biodiversité
« La Ville de Montpellier a choisi de soutenir ce projet porté par la JCE parce qu’il est un résumé très pertinent de ce que nous voulons faire pour Montpellier. Le nichoir illustre notre engagement pour la préservation et le développement de la biodiversité. Ce nichoir a été conçu en étroite collaboration avec la LPO qui fait partie du Comité Arbres créé cette année par la Ville et que j’ai l’honneur de présider. La LPO nous apporte son expertise sur la prise en compte de la faune dans l’évaluation des bienfaits apportés par le patrimoine arboré. Le composteur s’intègre dans la politique Zéro Déchet que nous avons commencé à mettre en place à l’échelle de la métropole. Pas de Zéro Déchet sans compost. Le nichoir-composteur a par ailleurs été fabriqué localement par la maison des Compagnons de Baillargues. Le soutien des acteurs de la formation et de l’économie locales est primordial. Enfin ce nichoir-composteur sera géré par l’association du jardin partagé du square Jean Monnet. Il s’intègre dans notre politique de soutien aux jardins partagés. Ce nichoir-composteur coche donc toutes les cases : biodiversité, Zéro Déchet, économie locale, participation des citoyens. Merci à la JCE pour ce beau projet ! »



À propos de la JCE
La Jeune Chambre Economique est une association reconnue d’utilité publique, qui réunit des Jeunes Citoyens Actifs ayant la volonté d’influer de façon positive sur leur territoire et qui se forment à la prise de responsabilité au travers d’actions à caractère innovant. Agissant sur des principes de partage, de bienveillance et d’intelligence collective, la Jeune Chambre Economique offre des opportunités de développement pour la jeunesse, ancré fortement en local et s’inscrivant également dans une dynamique internationale, notamment par le respect et la promotion des Objectifs de développement durable énoncés par l’ONU.


Télécharger ce communiqué en PDF.

Contact presse : Demandes d’interviews et/ou de visuels HD à Karine Baudoin, 06 30 08 42 14.

Mathilde Margaillan préside la fédération régionale des Jeunes Chambres Economiques d’Occitanie en 2021

Mathilde Margaillan (Millau) a été élue présidente par les membres de la fédération régionale des Jeunes Chambres Économiques locales d’Occitanie qui rassemble des leaders citoyens de 18 à 40 ans.

Cadre dirigeante d’un établissement de santé, âgée de 31 ans, Mathilde Margaillan est issue de la JCE locale de Millau (Aveyron), qu’elle a présidée en 2018. Elle était vice-présidente exécutive de la fédération régionale en 2020. Mathilde sera épaulée par Emilien Lauret (Montpellier), élu au poste de vice-président exécutif, Sarra Madani (Sète), secrétaire générale, Julie Peyrat (Rodez), trésorière et Olivier Bonnery (Tarn-et-Garonne), vice-président délégué à la formation. Karim Galland (Tarn-et-Garonne) complètera l’équipe en sa qualité d’immédiat past-président.

Construire l’avenir en mode « agile »
Le nouveau Bureau régional des JCE d’Occitanie axe son programme sur « la construction d’un avenir en mode ‘agile’ ». Après une année 2020 placée sous le signe de la crise sanitaire, les bénévoles de la fédération régionale des Jeunes Chambres Économiques locales d’Occitanie sont prêts à relever les défis sociaux et environnementaux présents et à venir : « Notre objectif est de continuer à réfléchir à des solutions durables pour notre territoire en s’adaptant à la situation actuelle qui est en constante évolution. Nous souhaitons développer l’esprit d’agilité chez nos bénévoles » explique Mathilde Margaillan. « L’engagement associatif local des jeunes est plus que nécessaire. Il est d’ailleurs en augmentation de 36% depuis six ans selon France Bénévolat ! »

Renaissance de la JCE du Pays narbonnais
Après plusieurs années de travail, la fédération régionale des JCE d’Occitanie a officiellement enregistré la Jeune Chambre Économique du Pays narbonnais dans ses effectifs. Anaïs Audouy, ancienne présidente de la JCE de Béziers, préside cette nouvelle structure locale en 2021. La fédération régionale organisera un évènement à l’automne prochain afin de développer des partenariats territoriaux et de donner de la visibilité à l’association sur Narbonne, ville orpheline de JCE depuis près de 25 ans.

Rodez accueillera la Conférence des présidents de la JCEF en 2022
Une autre actualité régionale mobilise déjà la fédération des JCE d’Occitanie : la JCE de Rodez est chargée par la Jeune Chambre Économique Française d’organiser la Conférence des présidents en février 2022. Premier événement annuel du calendrier national, cette conférence réunit d’ordinaire 200 personnes – présidents locaux et régionaux de JCE, conseil d’administration national de la JCEF et représentants de l’Association Française des Sénateurs JCI. Le Bureau 2021 de la fédération s’est engagé à soutenir les membres bénévoles de la JCE de Rodez dans l’organisation de cet évènement majeur pour le mouvement.

À propos de la Jeune Chambre Économique Française
Depuis 70 ans, la Jeune Chambre Économique Française rassemble une communauté de citoyens de 18 à 40 ans. Ensemble, ils relèvent les défis sociaux et environnementaux d’aujourd’hui et de demain et portent des projets d’intérêt général sur le territoire français. En construisant ces projets de façon collective et structurée et en recherchant des solutions aux problématiques rencontrées par les territoires, les membres se forment à la prise de responsabilités afin de révéler leur leadership. En 2020, la JCEF rassemble près de 2000 bénévoles engagés en France dans 125 Jeunes Chambres économiques locales. Elle est affiliée à JCI (Junior Chamber International) qui compte 200 000 leaders citoyens dans plus de 100 pays et agit en lien avec les Global Goals de l’ONU.

Télécharger ce communiqué en PDF.

Contacts presse
• Agence RP : Karine Baudoin, 06 30 08 42 14
• JCE : Emilien Lauret, vice-président exécutif délégué à la communication, 06 87 09 81 48.

 

Amandine Verdier élue présidente 2021 de la JCE de Montpellier

Amandine Verdier • © JCEM

Le 19 décembre 2020, l’assemblée générale de la Jeune Chambre Économique de Montpellier a élu son bureau pour l’exercice 2021, présidé par Amandine Verdier. Responsable de clientèle au sein du cabinet d’expertise-comptable Sartre, Amandine Verdier est âgée de 33 ans et est originaire de Saint-Affrique (Aveyron). Elle sera épaulée par Julie Gaillard élue secrétaire générale, Jérémy Fortéa trésorier, Anthony Gontier vice-président « partenariats et réseaux », Diane Belle vice-présidente communication, Rémy Sounier vice-président « vie de la JCE » et Lucile Rabiller vice-présidente Programme. Andreea Acxinte complètera l’équipe en sa qualité d’immédiate past-présidente.

L’assemblée générale a aussi permis de féliciter Gwendoline Lefebvre, présidente 2017 de la JCEM, pour son élection au poste d’administratrice nationale de la Jeune Chambre Économique Française, déléguée à la formation.

En 2021, s’adapter, se réinventer et aller à la rencontre des autres

Amandine Verdier souhaite continuer à relever les défis lancés cette année : « Nous nous sommes adaptés en 2020 dans le contexte de la crise sanitaire. En 2021 nous continuerons à nous réinventer ; nous en ressortirons plus forts et unis. » Elle planifie notamment l’aboutissement de deux actions phares : « Le Printemps des Hirondelles » sur le thème de la biodiversité urbaine et « La Savonnette » en faveur des personnes sans domicile et sans accès à l’hygiène. Une session « Incubateur d’actions » réalisée en ligne le 9 décembre dernier a aussi permis aux membres de la JCE de Montpellier de dégager de nouvelles idées d’actions à mettre à l’étude en 2021. Amandine et son équipe espèrent enfin pouvoir célébrer les 60 ans de leur association, soirée anniversaire déprogrammée en raison de l’épidémie.

La JCE de Montpellier souhaite par ailleurs continuer à travailler avec les différents acteurs de son territoire. « Cette culture d’ouverture se traduira aussi au sein de notre mouvement par l’incitation de nos membres à se déplacer sur les événements JCI (régionaux, nationaux et internationaux). Nous allons enfin renforcer notre accompagnement pour les aider à monter en compétences par la prise de responsabilités et par la formation. »

Reconnue comme la JCE locale la plus remarquable sur le volet de l’ancrage territorial du projet associatif de la JCEF, Montpellier aussi été sacrée « Meilleure Jeune Chambre Économique d’Occitanie » lors du congrès régional qui s’est tenu le 12 décembre 2020.

De gauche à droite : Diane Belle, Anthony Gonthier, Julie Gaillard, Amandine Verdier, Remy Sounier, Lucile Rabiller et Jérémy Fortéa.

Contacts presse :
– Agence RP • Karine Baudoin • 06 30 08 42 14
– Judy Baccam • VP communication 2020 • 06 03 67 41 63
• Diane Belle • VP communication 2021 • 07 83 56 07 48.

 

Enquête JCE : près de 60% des entrepreneurs héraultais intègrent le développement durable dans leurs organisations

La Jeune Chambre Économique de Montpellier révèle les résultats locaux de l’enquête co-construite par la Jeune Chambre Économique Française et le Pôle Eco-Conception (missionné par l’ADEME) sur l’impact de la crise sanitaire actuelle et la gestion des ressources au sein des entreprises et des organisations. Au total, 2635 chefs d’entreprises, cadres dirigeants, responsables associatifs et membres de collectivités territoriales y ont répondu ; 139 dans le département de l’Hérault.

De mai à septembre 2020, les membres de l’association ont diffusé sur l’ensemble du territoire cette enquête auprès de leurs réseaux locaux, régionaux et nationaux.

LES RÉPONDANTS

➢ Nombre de répondants : 139 sur le département de l’Hérault (2.635 sur la France) avec 2% de marge d’erreur
➢ Secteur majoritaire : Services (44%)
➢ Profils : 83% de dirigeants ou cadres dirigeants
➢ Rayonnement des structures touchées : 39% local et 24% international
➢ Taille des structures : 37% de TPE (1-9 salariés).

CONTEXTE MÉTHODOLOGIQUE

75% des répondants ont été touchés sévèrement par la crise sanitaire
➢ Les trois secteurs les plus touchés : Industrie, Recyclage et la Valorisation, Santé.
➢ Les structures les plus fragilisées : les micro-entreprises et les TPE.
➢ Types de difficultés rencontrées, tous secteurs confondus : fermeture ou ralentissement activité, baisse nombre de clients.
➢ Un point positif : 26% d’organisations déclarent avoir pris des décisions immédiates concernant le DD et 54% concernant l’organisation logistique (circuit courts, approvisionnement plus local) : un chiffre fort au regard de la situation extrêmement compliquée dominée par l’urgence sanitaire.

ÉTAT DES LIEUX DES PRATIQUES ACTUELLES DANS L’HÉRAULT

60% des décideurs économiques déclarent s’engager dans une démarche de développement durable par conviction personnelle. Dont 4/10 car ils sont stimulés par leurs clients.
81% des organisations concernées ont pour ambition d’intégrer plus fortement le développement durable dans leur stratégie à moyen terme (75% au niveau national)
59% des répondants intègrent réellement le développement durable dans leurs organisations. 68% des organisations concernées se soucient fortement du cycle de vie de leurs produits ou de leurs services. (40% au niveau national)

Dans un contexte sanitaire exceptionnel, où il semble y avoir eu une prise de conscience forte et collective de la nécessité d’une relocalisation efficace des productions et de réduction des déchets produits ou de recyclage, que font donc les 32% restants ? Un argument peut expliquer ce chiffre : le manque de compétence pour 35% des répondants mais aussi la forte demande d’accompagnement pour penser cette transition.

L’augmentation de l’usage de numérique dans l’Hérault de plus de 54% depuis la crise a amené les organisations à prendre plus conscience de la pollution de ce secteur. 41% des structures de l’Hérault envisagent de faire plus d’attention à l’empreinte du numérique sur l’environnement (36% avant la crise).

PROJECTION ET AMBITION À MOYEN TERME POUR LA MISE EN PLACE D’ACTIONS DE DÉVELOPPEMENT DURABLE

4 objectifs fédèrent tous les secteurs d’activités / les leviers d’actions pour demain :

Faire évoluer la chaîne d’approvisionnement, réduire les distances et le nombre des intermédiaires (plus de 50% des répondants).
Améliorer la performance environnementale à moyen terme par l’intégration des supports de communication durable, un numérique plus responsable mais également la substitution par des matières premières moins impactantes.
➢ Mettre en place une démarche d’écologique industrielle et territoriale EIT – collecte et traitement de déchets, approvisionnement commun, partage de ressources, partage d’équipement.
➢ Adhérer à des réseaux d’entrepreneurs qui ont les mêmes problématiques et valeurs (40% des répondants ne font pas partie d’un réseau).

Andreea Acxinte, présidente de la JCE de Montpellier : « Les résultats de cette enquête nationale et locale nous montrent que nous avons le contexte pour vraiment agir à toutes les échelons pour changer notre économie, notre mode de consommation, nos rapports avec l’environnement. L’étude montre un intérêt des structures pour une société plus verte, inclusive, une économie circulaire, un bien-être collectif durable dans les organisations. C’est à nous maintenant entreprises, organisations et citoyens d’entreprendre des actions concrètes dans cette direction durable.« 

Consulter les résultats complets de l’enquête pour l’Hérault.

Télécharger ce communiqué en PDF.

Contacts presse :
Karine Baudoin, RP • 06 30 08 42 14 // Judy Baccam, JCE • 06 03 67 41 63.

 

Entreprises héraultaises et développement durable : une matinée thématique de la JCE de Montpellier, qui révèlera les résultats locaux d’une enquête nationale

Le 12 octobre 2020, la Jeune Chambre Économique de Montpellier accueillera des membres de son réseau (chefs d’entreprises, élus, responsables associatifs) pour une matinée de réflexions et d’échanges sur la place du développement durable dans la stratégie des entreprises locales. Étape montpelliéraine du projet national Booster For Good, ce rendez-vous sera l’occasion de révéler les résultats locaux de l’enquête menée par la Jeune Chambre Économique Française auprès des entrepreneurs sur leur implication en matière de développement durable et leur capacité à transformer la crise liée au Covid-19 en opportunité.

Lundi 12 octobre prochain, de 9h00 à 12h30 à l’EPF Montpellier, la Jeune Chambre Economique de Montpellier mobilise une quarantaine de responsables économiques sur la relation au développement durable des entreprises héraultaises. La matinée s’ouvrira avec une keynote de Coralie Dubost, députée LREM de la 3e circonscription de l’Hérault, sur la Loi Pacte et les entreprises à mission. Jean-Christophe Estoudre, président de Smaaart by Sofigroupe, partagera ensuite l’aventure de cette entreprise 100% héraultaise spécialisée dans le reconditionnement de smartphones 100% français et responsables.

Des ateliers proposeront de nouveaux modèles créateurs de valeurs, alliant davantage développements économique et durable. Cécile Crochette, chef de projet Smaaart collecte, animera “L’expérience SMAAART : smartphones, électronique et numérique plus durable”. Klara Steigel, fondatrice de Consalteco, interviendra sur la connaissance des marchés bios agro-alimentaires et cosmétiques en Europe. Tom Lecrosnier et Thomas Guyon, fondateurs de Greenkit, livreront aux participants quatre engagements environnementaux à prendre dès demain en entreprise.

Plus de 120 entreprises locales ont répondu à l’enquête Booster For Good
Lors du networking qui clôturera l’événement, la JCE de Montpellier révélera les résultats de l’enquête qu’elle a menée auprès des entreprises locales du 15 mai au 31 juillet 2020. Portée au niveau national par la Jeune Chambre Economique Française (JCEF), en collaboration avec le Pôle Eco-conception, cette enquête visait à mettre en lumière les opportunités révélées par la crise liée à l’épidémie de Covid-19, afin de proposer de nouveaux modèles créateurs de valeur, alliant davantage développements économique et durable. « Cette enquête a été possible grâce au soutien de partenaires locaux tels que la CMPE34 et le MEDEF, précise Andreea Acxinte, présidente de la JCEM. 139 entreprises ont répondu à l’appel. »

Diane Belle et Jérémy Fortea, co-directeurs Booster For Good JCE Montpellier, Jean-Christophe Estoudre, président de Smaaart by Sofigroupe et Andreea Acxinte, présidente JCE de Montpellier

À propos de Booster For Good
Booster For Good est le label de la Jeune Chambre Economique Française pour favoriser l’entrepreneuriat à impact positif. Lors du tour de France 2020, dans 20 Jeunes Chambres Économiques locales, des meet-up sont organisés pour échanger sur le thème national : Optimisons nos ressources pour allier développement économique et durable.
« La propagation soudaine et rapide du coronavirus a provoqué une crise mondiale sans précédent qui met en évidence les limites de nos modèles de sociétés. Dans un monde où les écosystèmes sont inter-liés, il est légitime de nous interroger sur l’impact de cette crise autant sur le plan social, économique qu’environnemental. Il y aura sans nul doute un avant et un après Covid-19 autant dans nos modes de vie, de production que de consommation. »

Communiqué en téléchargement.

Contact presse : Karine Baudoin • 06 30 08 42 14.

 

World CleanUp Day 2020 : la JCE de Montpellier et les réseaux économiques mobilisés pour l’environnement le 19 septembre

Mise à jour du 18 septembre 2020 :

compte tenu des prévisions météorologiques pour ce week-end, la JCE de Montpellier reporte au samedi 10 octobre 2020 son opération de nettoyage du quartier de La Mosson, dans le cadre du World CleanUp Day.

 

Les membres de la Jeune Chambre Économique de Montpellier participeront, le 19 septembre 2020, à l’opération citoyenne internationale World CleanUp Day*, dans le quartier de la Mosson, avec le soutien des autres clubs économiques de la métropole et de l’association du boulodrome Roger Reyne. Les participants (volontaires associatifs, habitants, écoliers…) ont rendez-vous de 10h à 13h pour nettoyer le quartier en petits groupes, dans le respect des règles sanitaires. Chacun devra se munir d’un masque et de gants et porter des chaussures fermées.

« Nettoyer la planète, ce n’est pas seulement se soucier des sites naturels pollués par nos déchets, c’est aussi se préoccuper du quotidien en ville et sensibiliser les plus jeunes à la qualité de vie dans les quartiers » déclare Amandine Verdier, coordinatrice JCE de l’opération Word CleanUp Day. La Jeune Chambre Économique a donc tenu à inviter les associations locales et les écoles du quartier de La Mosson à se joindre au projet. « Quelques heures peuvent suffire pour créer les conditions d’une prise de conscience globale pour la préservation de notre environnement, pour ne plus jeter nos déchets dans la nature ou dans les rues… »

*Journée mondiale du nettoyage de notre planète
Sensibilisés aux problématiques environnementales, les leaders citoyens de la JCE de Montpellier agissent pour créer des changements positifs sur leur territoire. L’opération de nettoyage à La Mosson s’inscrit dans le World CleanUp Day, la plus grande mobilisation citoyenne et environnementale à l’échelle du monde (180 pays engagés). En France des milliers de points de collectes vont être mis en place le 19 septembre pour débarrasser la Terre des décharges sauvages, des détritus et autres plastiques qui polluent l’environnement.

Infos pratiques 19 septembre
Nettoyage de 10h à 13h à La Mosson.
Deux points de départs : parking de l’arrêt de tram Mosson et boulodrome Roger Reyne.
Participation libre, sous réserve de venir avec masque, gants et chaussures fermées.
Sacs poubelles fournis.

Contact presse : Karine Baudoin • 06 30 08 42 14.