Grande semaine d’Uzès : la place de marché mondiale des jeunes chevaux en Languedoc-Roussillon

La Société Hippique d’Uzès organise la 19e édition des Finales nationales d’endurance au haras national d’Uzès du 11 au 14 octobre. Un rendez-vous sportif et commercial de premier plan pour une filière équine qui compte dans l’économie régionale.

La Société Hippique d’Uzès s’associe à la Société Hippique Française et au Haras national d’Uzès pour organiser les 19e Finales nationales d’endurance, le rendez-vous incontournable des jeunes chevaux, futurs champions convoités par les acheteurs du monde entier. Du 11 au 14 octobre, plus de 600 chevaux de 4 à 6 ans seront au départ de courses de fond balisées et chronométrées de 40, 60 et 90 km en pays d’Uzès. À la clé, une sélection pour les championnats du monde des 7 ans et les mentions Élite, Excellent et Très bon, qui classent les compétiteurs parmi les cracks de la discipline et garantissent leur valorisation commerciale.

Une place de marché et un événement à fort impact économique

Les courses d’endurance sont parmi les principales voies de commercialisation des jeunes chevaux. Les Finales d’Uzès attirent des acheteurs avertis du monde entier (Moyen-Orient, Amérique du Sud, Europe). Cette année, le Groupement des Eleveurs de Chevaux d’Endurance du Languedoc-Roussillon (GECE-LR) organise une vente amiable réservée aux chevaux de 6 ans et moins, qui débutera par une présentation au manège le jeudi 11 octobre à 18h30. Au-delà des transactions commerciales qui ont lieu durant la manifestation, les Finales d’endurance ont un impact économique important sur l’Uzège. En 2011, les participants (cavaliers, staff sportif, spectateurs) ont réservé plus de 4.000 nuitées auprès des hébergeurs locaux. Les restaurateurs locaux ont vu leur chiffre d’affaires augmenter de 20% durant l’événement. Enfin, les professionnels du tourisme équestre et des Centres équestres (endurance, attelage) profitent tout au long de l’année des aménagements réalisés sur les circuits d’endurance avec le soutien du département du Gard et du Fonds Eperon.

Sport, agriculture et tourisme en synergie
Le Languedoc-Roussillon est le berceau de l’élevage des chevaux d’endurance en Europe et la région leader en France. De façon générale, l’élevage équin en Languedoc-Roussillon réalise un chiffre d’affaires annuel de plus de 17 millions d’euros dont la moitié provient de la vente de chevaux. Les entreprises qui génèrent le plus d’emplois sont les élevages et les établissements équestres, mais la filière équine fait vivre de nombreuses activités connexes : maréchaux-ferrants, vétérinaires, fabricants d’aliments, équipementiers et distributeurs. Dans le Gard, près de 150 exploitations agricoles assurent 250 emplois. Ces éleveurs de chevaux d’endurance redynamisent des zones frappées par la déprise agricole en valorisant des espaces peu productifs. Confrontés à de lourdes charges, ces entreprises proposent souvent des prestations complémentaires pour rester rentables. La pluriactivité est donc courante dans la région : élevage, débourrage, enseignement, tourisme, organisation de concours, associations de cavaliers…

La filière équine en LR (en 2010)

  • 1774 entreprises (1095 éleveurs)
  • 2160 ETP
  • 29.500 équidés en exploitations (+ 13.000 en dehors)
  • 396 poulinières de chevaux arabes
  • CA : 86,6 millions € (333 paris inclus), dont 17,2 pour l’élevage.
  • 3400 chevaux d’endurance vendus par an.

Téléchargez le communiqué en PDF.

 

Conférence de presse le 3 octobre à 11 heures

Truffières d’Uzès – 830 Route d’Alès – 30700 Uzès
en présence de :
M. Bruno Mellet, Directeur de la Société Hippique Française
Mme Anne-Sophie Lauthier, Directrice de l’IFCE – Site du Haras national d’Uzès
M. Antonio Nogueira, Président de la Société Hippique d’Uzès.

Contacts presse :
• Karine BAUDOIN – 04 67 40 36 77 – 06 30 08 42 14.
• Benoît DURASNEL – 04 99 62 67 56 – 06 61 92 22 85.