Thérapies de conversion : Le Refuge organise un ciné-débat à Riom le 6 décembre autour du film « Tremblements »

L’équipe-relais du Refuge du Puy-de-Dôme invite le grand public à une projection de  Tremblements, film de Jayro Bustamante qui dénonce les thérapies de conversion des homosexuels, vendredi 6 décembre 2019 à 20h30, au Cinéma Arcadia à Riom. La séance sera suivie d’un échange mené par la députée de l’Allier Laurence Vanceunebrock-Mialon et le directeur général du Refuge Frédéric Gal.

Pablo, 40 ans, est un homme «  comme il faut  » vivant au Guatemala, religieux pratiquant, marié, père de deux enfants merveilleux. Quand il tombe amoureux de Francisco, sa famille et son Église décident de l’aider à se «  soigner  ». Dieu aime peut-être les pécheurs, mais il déteste le péché… L’argument du film de Jayro Bustamante  Tremblements, sorti en France en mai dernier, permet à l’équipe-relais du Refuge du Puy-de-Dôme d’ouvrir le débat à Riom le 6 décembre prochain sur les thérapies de conversion. La discussion qui suivra la projection du film permettra un partage d’expériences dans le cadre associatif, en présence de Frédéric Gal, directeur général du Refuge. Il sera aussi question de la législation française et de son évolution avec la députée de l’Allier Laurence Vanceunebrock-Mialon. Cette dernière a en effet annoncé le 10 juillet dernier, avec le député de Seine-Saint-Denis Bastien Lachaud, la création d’une mission d’information «  sur les pratiques prétendant modifier l’orientation sexuelle ou l’identité de genre d’une personne.  » Laurence Vanceunebrock-Mialon compte déposer prochainement une proposition de loi contre ces pratiques.

Ciné-débat  Tremblements
Vendredi 6 octobre à 20h30
Cinéma Arcadia, 2 Bis Faubourg de la Bade, Riom.
Tarif unique : 6,50 euros.

À PROPOS DU REFUGE
Le Refuge est la seule association de lutte contre l’homophobie reconnue d’utilité publique et l’unique structure en France, conventionnée par l’Etat, à proposer un hébergement temporaire et un accompagnement social, médical et psychologique aux jeunes majeurs, filles et garçons, victimes d’homophobie ou de transphobie.
Le Refuge est implanté dans 19 villes en France. Plus de 7500 jeunes LGBT+ sont entrés en contact avec l’association depuis sa création en 2003. En 2018, elle hébergé 294 jeunes et en a accompagné 421. Le Refuge compte 150 places d’hébergement.
Ligne d’appel d’urgence 7J/7 24H/24 : 06 31 59 69 50.

Télécharger ce communiqué en PDF.

Contacts presse :
• Correspondant-relais Puy-de-Dôme : Alexis Blondeau • 06 23 47 96 82.
• Le Refuge national : Karine Baudoin • 06 30 08 42 14.