Avec Passerelle, La Mutuelle des Motards aide à mettre en selle les futures mécaniciennes moto

Il n’est simple pour personne de trouver du travail dans le monde de la moto. Il faut ouvrir des portes difficilement accessibles pour celle ou celui qui n’a pas un réseau constitué. Mais, quand on veut travailler en mécanique moto et qu’on est une femme, c’est encore plus complexe. Pour aider les jeunes femmes à intégrer cet univers de passionnés qui reste, aujourd’hui encore, majoritairement masculin, la Mutuelle des Motards lance son programme Passerelle. Un réseau de volontaires prêts à relayer les candidatures féminines auprès de recruteurs potentiels.

Avec le programme national Passerelle, La Mutuelle des Motards veut bouger les lignes et permettre aux femmes qui en font le choix, en toute liberté, d’accéder à leur but : travailler dans la mécanique moto, secteur qui ne compte que 1% de femmes*. La mutuelle impulse ainsi la mise en place d’un réseau permettant aux futures mécaniciennes deux-roues de présenter leurs compétences acquises durant leur formation. Les femmes de moins de 25 ans ayant suivi ou souhaitant suivre une formation en mécanique moto peuvent déposer leurs candidatures sur le site Internet Passerelle qui les transmet aux volontaires résidant dans les départements concernés par les recherches d’emploi. Ces volontaires Passerelle sont salariés, délégués bénévoles, sociétaires, voire administrateurs de la Mutuelle, ou encore membres de la FFMC et plus largement du mouvement motard. Elles/ils s’engagent à diffuser les candidatures auprès des entreprises locales qu’elles/qu’ils connaissent et susceptibles d’embaucher ce type de profils.

LA MUTUELLE DES MOTARDS SE POSITIONNE EN CRÉATRICE DE LIENS

« Nous n’endossons pas le rôle de recruteur, et encore moins de donneur de leçon vis-à-vis des entreprises qui embauchent », commente Patrick Jacquot, PDG de la Mutuelle des Motard. « Nous sommes simplement dans notre rôle de créateur de lien, en local, dans le monde de la moto. » Ainsi, les volontaires transmettent les candidatures à leur réseau sans les analyser au préalable, en toute bienveillance et neutralité, pour donner la même chance à toutes les femmes qui participent au projet. Ce sera à elles, une fois la prise de contact effectuée, de valoriser leur savoir-faire et au futur employeur, expert dans son domaine, d’évaluer les compétences.

LE RÉSEAU PASSERELLE : 60 VOLONTAIRES POUR UNE COUVERTURE NATIONALE

La Mutuelle des Motards est en cours de recrutement des volontaires Passerelle. « Nous pouvons aujourd’hui compter sur une vingtaine de personnes relais ; il nous en faut une soixantaine dans les principales villes pour mailler le territoire français » explique Sarah Mora, en charge de l’initiative Passerelle. « Nous cherchons à les mobiliser en interne, par le biais de la FFMC et de Moto Magazine, sur les réseaux sociaux et par l’intermédiaire de nos ambassadrices. » La Mutuelle des Motards bénéficie en effet du soutien de femmes évoluant professionnellement dans le monde de la moto – pilotes, mécaniciennes, aventurières, auteures… – qui ont accepté d’être ambassadrices Passerelle pour promouvoir cette initiative. La mécanique moto est une première étape pour le programme Passerelle qui pourrait s’étendre à d’autres métiers du secteur deux-roues et à d’autres profils si ce modèle fait ses preuves.

Les ambassadrices Passerelle : Sonia Barbot, Mélusine Mallender, Chloé Hortig, Estelle Leblond, Karen Baranger et Anne-France Dautheville • © Marc Ginot

Télécharger le communiqué complet intégrant le témoignage de Karen Baranger, mécanicienne moto et ambassadrice Passerelle.

Contacts presse :
• Karine Baudoin – 06 30 08 42 14
• Laure Gelmini, AMDM, 04 67 04 71 63.