Le Mouvement des Entreprises de France Hérault Béziers se mobilise avec Occitanie Angels pour développer une antenne locale de business angels

Avec l’aide de MELIES Business Angels (Montpellier), le Mouvement des Entreprises de France Hérault Béziers, à travers son président Matthieu Ourliac, soutient la création d’une antenne locale d’investisseurs privés de la fédération régionale Occitanie Angels. Depuis Béziers, ces business angels se donnent pour mission de mobiliser leurs pairs, à l’écoute des besoins en financement des créateurs d’entreprises innovantes du Biterrois.

L’antenne biterroise d’Occitanie Angels sera présidée par Marc Aufort, accompagné par des représentants de MELIES Business Angels. Ce nouveau groupe appelle toutes celles et tous ceux qui souhaitent investir au profit de l’économie locale à renforcer ses rangs pour travailler ensemble sur des dossiers de start-up prometteuses.

Le Mouvement des entreprises de France Hérault Béziers

Le Mouvement des entreprises de France Hérault Béziers, fort de ses 500 adhérents, soutient naturellement et activement la fibre entrepreneuriale, en sa qualité d’organisation patronale interprofessionnelle dans le territoire Ouest Hérault. Son objet : désigner des mandataires dans l’ensemble des structures territoriales, départementales, régionales et nationales. Il représente, anime et défend les entreprises du territoire. Son rôle : rassembler le plus grand nombre d’entreprises de toutes tailles de tous secteurs et de toutes origines, favoriser le développement pérenne des entreprises au cœur du territoire et être leur porte-parole, accompagner le dirigeant dans le développement de son entreprise.

La Région Occitanie encourage la création d’antennes de Business Angels

La convention de partenariat signée entre Occitanie Angels et la Région Occitanie en 2020 engage les réseaux existants de business angels à essaimer dans les villes moyennes. Capitole Angels (Toulouse) porte des projets de création d’antennes dans l’ouest de la région, MELIES Business Angels prend en charge l’est de l’Occitanie.

MELIES Business Angels et Occitanie Angels

Depuis sa création à Montpellier en 2006, MELIES Business Angels a rassemblé plus de 290 investisseurs individuels dans le but de financer et d’accompagner de jeunes entreprises régionales à fort potentiel de croissance. Ces sociétés peuvent solliciter le réseau pour des besoins en financement compris entre 100 K€ et 1 M€. Labellisée par le ministère des PME/PMI et par iSource, l’association est membre de la fédération nationale France Angels. MELIES Business Angels est par ailleurs membre fondateur d’Occitanie Angels, avec Capitole Angels (Toulouse). Cette association loi 1901 créée fin 2016 fédère et représente les réseaux de business angels en Occitanie.


Contacts Presse

MEDEF Hérault Béziers : Francis Pozo, 06 14 11 24 89.

MELIES Business Angels / Occitanie Angels : Karine Baudoin, 06 30 08 42 14.

Télécharger ce communiqué en PDF

Levée de fonds FairFair : Mines Alès Angels et MELIES Business Angels investissent dans les services à l’habitat

Mines Alès Angels et MELIES Business Angels investissent 400 K€ dans FairFair pour participer à l’accélération de l’activité du réseau des professionnels éthiques en dépannage d’urgence. FairFair by QuiOuvre (Béziers), plateforme intelligente multi métiers, veut devenir la référence nationale des services urgents à l’habitat et se développer en Europe.

Les membres des réseaux Mines Alès Angels et MELIES Business Angels réaffirment leur complémentarité par un nouveau co-investissement dans une start-up atypique au fort potentiel de croissance. Née à Béziers sous la dénomination QuiOuvre en 2015, baptisée FairFair en juin 2020, la plateforme de mise en relation entre assurés et dépanneurs qualifiés, par le biais des compagnies d’assurance et d’assistance prescriptrices, affiche en effet une croissance de +130 % entre 2019 et 2020. Cette levée de fonds auprès de business angels de proximité doit d’abord permettre à la start-up de fidéliser ses artisans, TPE et PME partenaires : ils s’engagent à une réactivité maximale ; FairFair s’engage à les payer rapidement. Ensuite l’équipe dirigeante souhaite consolider la masse salariale de l’entreprise : en 2021, elle a recruté une responsable des appels entrants et de la préfacturation, une responsable assurance qualité et une assistante de direction, portant ainsi son effectif à 15 collaborateurs. Enfin, « nous avons vocation à nous développer à l’international, plus précisément dans les pays européens limitrophes » annonce Yves Gilet, président de la start-up.

Yves Gilet, président FairFair by QuiOuvre

FairFair, une innovation de rupture éthique et numérique
En créant leur start-up en 2015, Yves Gilet et Jérémy Simonin avaient notamment pour objectif de redorer l’image du dépannage d’urgence, en particulier de la serrurerie, en mettant en relation des artisans et entreprises aux pratiques éthiques avec des professionnels de l’assurance et de l’immobilier, prescripteurs de leurs sociétaires. Avec FairFair, ils proposent un véritable hub de transformation de l’écosystème du dépannage multi métiers grâce à une double innovation de rupture éthique et numérique. En effet, cette plateforme fait appel à l’intelligence artificielle pour répondre 7j/7 et 24h/24 aux besoins de services à l’habitat des professionnels, à ce jour 17 prescripteurs partenaires. De leur côté, plus de 2500 dépanneurs sélectionnés avec soin obtiennent des missions sans coût d’acquisition ; ils bénéficient du soutien technologique de FairFair pour gérer leur activité (application), de ses services d’assistance et de formation. «  Nous créons des communautés de dépanneurs éthiques accompagnées par l’innovation numérique, explique Yves Gilet. FairFair représente le fondement du monde du dépannage de demain qui s’inscrit en 3.0. Mais l’humain est primordial : nous répondons aux appels entrants, nous menons nos enquêtes de satisfaction clients via des entretiens téléphoniques individuels. » La start-up est engagée dans une démarche qualité ; sa certification ISO 9001 a été validée le 26 avril dernier.

Métiers du dépannage et haute technologie, combo d’avenir pour les business angels
« FairFair nous a séduits à plus d’un titre, témoigne Gilles Roche, président de MELIES Business Angels. D’une part parce qu’elle réunit à la fois des talents de la haute technologie et des métiers du dépannage, cas de figure atypique pour une start-up. D’autre part, cette société en croissance rapide dispose d’un management de grande qualité. Nous comptons sur le dynamisme et le talent de toute l’équipe pour imposer FairFair en France puis à l’international. » Jérôme André, président de Mines Alès Angels, souligne également la pertinence du positionnement de FairFair qui s’appuie à la fois sur « une expertise numérique prouvée et une démarche qualité client ambitieuse. La dimension éthique professionnelle forte de FairFair dans la gestion de son réseau est un véritable enjeu dans les services à l’habitat. » Les deux réseaux de business angels, liés par une convention de partenariat depuis janvier 2021, poursuivent ainsi leur « riche collaboration dans l’objectif commun d’accompagner au mieux les start-up de la région ».



À propos de FairFair
Créée en 2015, la SAS QuiOuvre a créé la marque commerciale FairFair en juin 2020. Elle est incubée par Innovosud à Béziers. FairFair se positionne comme le hub de transformation de l’écosystème du dépannage et la première communauté éthique et collaborative de dépanneurs de confiance.
•  Spécialités de dépannage : serrurerie, plomberie, menuiserie, vitrerie, électricité, couverture, « 3D » (dératisation, désinfection, désinsectisation), intégration SmartHome pour la domotique…
•  Prescripteurs : 17, dont FIDELIA Assurance, société d’assistance de Covéa (prescripteur historique) ou Mutuaide Assistance (Groupama).
•  Dépanneurs : plus de 2500 dans toute la France.
•  Collaborateurs : 15.
•  Président : Yves Gilet
•  Directeur général : Olivier Brylak
•  CA 2020 : 1,33 M€ (contre 585 K€ en 2019).

À propos de Mines Alès Angels
Mines Alès Angels est le réseau de business angels du réseau des diplômés de l’École des Mines d’Alès. Cette structure associative, créée à l’initiative de Gilbert Gay, le fondateur de VALECO, compte parmi ses membres de nombreux entrepreneurs et managers de l’Industrie disposant d’une expérience variée, tant techniquement qu’humainement. Cette expérience lui confère une vision à plusieurs facettes permettant une analyse fiable et pertinente, ainsi qu’un accompagnement des entrepreneurs efficace et bienveillant. M2A accompagne la création d’entreprises innovantes à fort potentiel technologique et industriel, dès les premières étapes de la création.

À propos de MELIES Business Angels
Depuis sa création à Montpellier en 2006, MELIES Business Angels a rassemblé plus de 290 investisseurs individuels dans le but de financer et d’accompagner de jeunes entreprises régionales à fort potentiel de croissance. Ces sociétés peuvent solliciter le réseau pour des besoins en financement compris entre 100 K€ et 1 M€ . Labellisée par le ministère des PME/PMI et par iSource, l’association est membre de la fédération nationale France Angels. MELIES Business Angels est par ailleurs membre fondateur d’Occitanie Angels, avec Capitole Angels (Toulouse). Cette association loi 1901 créée fin 2016 fédère et représente les réseaux de business angels en Occitanie.


Télécharger ce communiqué en PDF.

Contact presse : Karine Baudoin • 06 30 08 42 14

Trip’Hérault, carnet de voyage digital des Jeunes Chambres Économiques

Les Jeunes Chambres Économiques de Béziers Piémonts Littoral, Montpellier et Sète et Bassin de Thau s’unissent pour promouvoir le territoire héraultais sur les réseaux sociaux. Leur action #TripHérault mettra chaque jour en avant un site remarquable du département afin d’inciter les habitants à (re)découvrir leur territoire pendant l’été.

L’objectif de l’action JCE #TripHérault est de favoriser l’économie locale en invitant les Héraultais à renouer avec leur territoire, à en découvrir ou redécouvrir les hauts lieux, les endroits atypiques. La campagne de promotion sur les réseaux sociaux se déroulera du 15 juin au 15 juillet, en priorité sur les pages Facebook des trois associations. Chaque jour, un membre d’une des Jeunes Chambres Économiques organisatrices témoignera d’un coup de cœur et partagera sa visite d’un lieu remarquable du département.

« La période de confinement, nécessaire pour notre sécurité, a eu des conséquences négatives sur plusieurs secteurs d’activité, notamment ceux du tourisme et de la culture » expliquent Nancy Aghilone, Andreea Acxinte et Sarra Madani, respectivement présidentes des JCE de Béziers Piémonts Littoral, Montpellier et Sète et Bassin de Thau. « Cet été, malgré le déconfinement, les Français devront tous limiter leurs déplacements. À nous donc de transformer cette contrainte en opportunité ! Trip’Hérault, c’est selon nous une belle façon de valoriser les richesses de notre territoire et de promouvoir le principe du Voyage chez Toi ! »

RDV sur Facebook dès le 15 juin 2020 :
https://www.facebook.com/jcebezierspage/
https://www.facebook.com/JCEMontpellier/
https://www.facebook.com/JCESeteBassinDeThau/

Sarra Madani, Andreea Acxinte et Nancy Aghilone • © JCE

À propos de la JCE
La Jeune Chambre Economique est une association reconnue d’utilité publique, qui réunit des Jeunes Citoyens Actifs ayant la volonté d’impacter positivement leur territoire et qui se forment à la prise de responsabilité au travers d’actions à caractère innovant. Agissant sur des principes de partage, de bienveillance et d’intelligence collective, la Jeune Chambre Economique offre des opportunités de développement pour la jeunesse, ancré fortement en local et s’inscrivant également dans une dynamique internationale, notamment par le respect et la promotion des Objectifs de développement durable énoncés par l’ONU.

Télécharger ce communiqué en PDF.

Contact presse : Karine Baudoin • 06 30 08 42 14.

 

Repreneurs, cédants et créateurs d’entreprise : les bonnes rencontres sur MeetPRO !

La startup MeetPRO a mis en ligne la version bêta de sa plateforme de rencontre entrepreneuriale meetpro.fr. Le site réunit repreneurs et cédants, créateurs et spécialistes de l’accompagnement des entreprises. Son système d’annonces, de matching et de conversation discrète bouleverse les usages de la reprise/cession en ciblant en priorité les repreneurs.

Depuis le 27 février dernier, les repreneurs, cédants, créateurs d’entreprise et leurs accompagnants peuvent déposer gratuitement leur volonté d’entreprendre, de transmettre ou de conseiller sur le site meetpro.fr. Ils peuvent ainsi entrer en contact les uns avec les autres, en toute confidentialité, par l’intermédiaire du tchat de la première plateforme française de « rencontre entrepreneuriale ». Car les fondateurs de MeetPRO se sont inspirés des sites de rencontres et d’annonces à succès pour mettre en relation tous les protagonistes de la reprise/transmission d’entreprise. « MeetPRO va faciliter l’accès à l’entrepreneuriat en levant les freins à la transmission, explique Patrick Janot, CEO de MeetPRO. Plus globalement, nous voulons faire de notre plateforme un booster économique. » La startup, incubée dans la pépinière biterroise Innovosud, a levé 270 000 euros pour développer et lancer la V1 de son site. Ses dirigeants estiment leur besoin actuel de financement à 1,5 million d’euros.

MeetPRO veut confronter le besoin d’entreprendre à celui de céder
MeetPRO souhaite répondre au désir d’entreprendre exprimé par plus de 800 000 chercheurs d’emploi et par 14 % des salariés en mettant en relation ces futurs entrepreneurs avec les dirigeants qui peinent à trouver des repreneurs et donc à transmettre leurs activités. « Rares sont les sites d’annonces classiques à impliquer les repreneurs, remarque Patrick Janot. Nous concentrons nos efforts de communication sur ces derniers car ils sont difficiles à identifier. Une nouvelle levée de fonds doit nous y aider. » Le rapport de la députée Fanny Dombre-Coste, remis en juillet 2015 au ministre de l’économie, est venu conforter le concept MeetPRO dans son approche. Ce rapport alerte en effet le gouvernement sur les difficultés des dirigeants de TPE-PME à transmettre leur entreprise et préconise notamment de sensibiliser les repreneurs.

La plateforme des entrepreneurs se construira avec eux
Les créateurs de MeetPRO annoncent une 2e version de leur site pour juillet 2017. La version bêta comprend déjà une forte dimension R&D avec : un système d’annonces gratuites et anonymes personnalisées, un puissant moteur de recherche et de matching, le profilage du repreneur, une mise en relation en toute confidentialité et un système de conversation avec dévoilement progressif des informations pour une mise en confiance réciproque. Dans sa version complète, la plateforme offrira des fonctionnalités plus évoluées : parcours des cibles avec mise en relation avec les accompagnants utiles géolocalisés à chaque étape, écosystème autour des annonces de cédants, espace actualités, boîte à outils, cloud et partage de données…
MeetPRO en appelle aux bêta-testeurs pour l’aider à répondre au mieux à leurs besoins et à enrichir l’outil.
MeetPRO mode d’emploi
L’utilisateur poste gratuitement son annonce : projet de reprise, cession, création d’entreprise ; offre d’accompagnement.
 Il peut souscrire un abonnement de 3 à 12 mois pour promouvoir son annonce :
pour les professionnels (cédants, accompagnants) à partir de 24,90 euros HT par mois,
pour les particuliers (repreneurs, créateurs) à partir de 9 euros TTC par mois.
Le tchat permet à deux annonceurs de discuter et de choisir le niveau de confidentialité de l’échange.
La discussion instaure la confiance, les annonceurs peuvent échanger des documents.
Si affinités, la négociation s’engage et peut aboutir à une transaction, sans l’intervention de MeetPRO.
MeetPRO propose aux accompagnants experts d’aider les binômes qui en ont fait la demande.

À propos de MeetPRO
Statut juridique : HandOVER SAS
Création : 4 avril 2016
Fonds propres : 135 K€
Répartition du capital : Patrick Janot 73,20% / Jérôme Coquerel 18,30% / Nicolas Martin 4,82% /
Soutiens 3,68 %.
Aides / subventions / prêts (janvier 2015 à janvier 2017)
– Concours AXA + My Major Compagny 34 K€
– AFC, aide Région LR 12 K€
– AFT, aide Région LR 25 K€
– BFT, aide BPI LR 20 K€
– INPI, aide 6 K€
– Prêt Initiative 22 K€
– Prêt Société Générale 70 K€
– Prêt aide FISO BPI Occitanie 80 K€
– CREALIA en cours
MeetPRO est sélectionnée Jeune Pousse SNCF Développement 2017.
MeetPRO participe au concours AVIVA La Fabrique pour un mois à partir du 14 mars 2017.
Découvrez l’histoire de MeetPRO…
Téléchargez ce communiqué en PDF.
Contact presse : Agence Karine Baudoin – 04 67 40 36 77 – 06 30 08 42 14.
 

Louer en habitat partagé : la solution d’investissement solidaire de Maison et Partage.

Comment concilier gestion de patrimoine et projet social et solidaire ? L’association Maison et Partage relève le défi. Ses adhérents, investisseurs particuliers, lui permettent de proposer à la location en habitat partagé une ancienne maison de village à Colombiers, près de Béziers. Une colocation à caractère familial pour rompre l’isolement des seniors ou des personnes désireuses de recréer du lien social. Maison et Partage entend essaimer dans l’Hérault puis dans la région.

Détails porte maison de Colombiers


Dès février 2016, l’ancienne maison de retraite de Colombiers, bâtisse de village de deux étages, recouvrera sa vocation d’accueil solidaire. L’association Maison et Partage en a fait l’acquisition en 2015 pour y aménager 10 grandes chambres avec salle d’eau et toilettes, et un studio de responsable d’exploitation. Le logis dispose déjà d’espaces communs en rez-de-chaussée, en cours de rénovation : une salle à manger, un salon-bibliothèque avec cheminée, une cuisine professionnelle et un patio extérieur.
Maison et Partage a pour principal objectif de lutter contre la solitude en mettant à la disposition des locataires, individus ou couples, un logement, des repas et quelques services annexes (aides administratives, blanchisserie, entretien). L’association doit aussi favoriser le maintien de l’autonomie des personnes : les locataires prennent en charge leur dîner (en le préparant, en le commandant ou en programmant une sortie au restaurant) ; ils assurent leur blanchisserie personnelle. La situation de Colombiers permet d’accueillir des retraités qui veulent vivre au soleil, près de la nature et des plages, tout en bénéficiant de tous les services (commerces, administrations, médecins), ainsi que des actifs désireux de rompre leur isolement (étudiants, primo-salariés, indépendants).

Stéphanie Rognon


Investir de façon responsable sur son territoire
À l’origine de cette opération immobilière originale, Stéphanie Rognon, conseillère en gestion de patrimoine sur Alès : « J’ai quitté la compagnie d’assurance qui m’employait pour créer mon activité début 2014 car je ne voulais plus agir en courtier. J’avais besoin d’élaborer des stratégies financières sur-mesure pour mes clients, quels qu’ils soient, et de leur proposer des investissements concrets et utiles, par exemple le soutien aux entreprises locales. » Sollicitée par une amie pour l’aider à vendre la maison de son fils à Colombiers, Stéphanie tombe alors sous le charme des lieux et de l’environnement. « C’était une évidence pour moi, la maison devait retrouver ses fonctions d’origine, mais dans un esprit différent, adapté à l’évolution de la société, en favorisant si possible la mixité sociale et générationnelle. »
Stéphanie a donc sollicité ses clients « petits investisseurs ». Le projet devait créer un effet de levier pour permettre à chacun de recevoir des revenus fonciers et de se créer individuellement un patrimoine, tout en œuvrant pour plus de solidarité : une forme d’investissement responsable. Conquis par l’idée, le petit groupe a souhaité agir collectivement au travers d’une association, qui réunit à ce jour six investisseurs. Stéphanie Rognon ne compte pas s’arrêter là : elle envisage de créer au moins trois maisons dans l’Hérault, puis d’étendre l’action de Maison et Partage à d’autres départements.
Colombiers côté locataires
• 10 chambres avec salle d’eau et toilettes de +/- 20 m2, dont trois avec terrasse.
• espaces communs : salle à manger, séjour-bibliothèque, cuisine, patio extérieur avec jacuzzi et barbecue.
• services compris : petits-déjeuners, déjeuners et goûters pris en commun (ou dîner pour les actifs), entretien, blanchisserie, gardiennage, aides administratives.
• participation mensuelle : +/- 1 200 euros selon la superficie de la chambre.
• contact : maisonetpartage[@]gmail.com
Colombiers côté investisseurs
• rendement du projet = 6,5% nets (emprunt, charges, fiscalité déduits) + rémunération de l’apport en compte courant associé (actuel 2,81%). Dès le crédit remboursé (15 ans) = 10% + rémunération du CCA au taux fiscal en vigueur.
• possibilité pacte d’associé sur mesure, selon les besoins de l’investisseur (durée, montants, retraits, transmission des parts, démembrement…).
• possibilité d’investir dès 15 000 euros.
• avantages : rendement supérieur à un projet d’habitat seniors classique, participation aux choix du projet, revente facilitée.
• contact : maisonetpartage[@]gmail.com
Télécharger ce communiqué en PDF.
Contact presse : Karine Baudoin – 04 67 40 36 77 – 06 30 08 42 14.