Avec le Jacques Moineau de Verdangry, la biodiversité se niche sur les balcons

La start-up Verdangry (Montpellier) a lancé une opération de crowdfunding pour démarrer la production de sa première solution grand public destinée à favoriser la biodiversité en ville, le jardinichoir Jacques Moineau. Cette jardinière en bois made in Occitanie intègre trois nichoirs à moineaux et deux gîtes à pipistrelles. Parallèlement, cette jeune entreprise à mission a émis un appel à manifestation d’intérêt auprès des collectivités locales qui souhaitent concilier préservation de la biodiversité et aménagement public.

Les premiers prototypes du jardinichoir Jacques Moineau sont opérationnels. Les fondateurs de Verdangry (SAS Biodinteg) ont travaillé avec les Plateformes Technologiques d’Aubin et de Decazeville (Aveyron), en collaboration avec le CRITT Bois Occitanie, pour fabriquer en région cette jardinière de balcon destinée à accueillir une colonie de moineaux et des pipistrelles (toutes petites chauves-souris). Le jardinichoir est en effet composé d’une structure en bois brut, d’un bac à fleurs en acier inoxydable d’une capacité de neuf litres, de trois nichoirs et de deux gîtes latéraux. « Nous voulons agir concrètement pour une société plus inclusive de la nature, pour sensibiliser nos citoyens et leur permettre d’agir au quotidien en faveur de l’environnement » commente Anthony Gontier, fondateur de Verdangry. « Cela passe notamment par le retour de la nature en ville. Notre jardinichoir répond à la problématique du déclin des populations de moineaux et de chauves-souris.* »

Le jardinichoir Jacques Moineau de Verdangry comporte trois nichoirs à moineaux et deux gîtes à pipistrelles latéraux – © Ph. Ferrer

Produire en série pour cibler les jardineries

La start-up a lancé une opération de financement participatif sur KissKissBankBank début février afin de démarrer la production des premiers jardinichoirs, de financer des études techniques complémentaires et d’approfondir l’étude d’industrialisation du modèle. « Nous destinons notre produit aux jardineries et aux sites spécialisées, précise Anthony Gontier. Pour cela, nous devons fabriquer le Jacques Moineau en série pour baisser son coût de revient. Nous voulons en effet proposer un prix public abordable tout en maintenant la production en Occitanie. » Les trois associés de Verdangry ont impliqué dans leur opération de crowdfunding des entreprises partenaires du Grand Sud : Oyas environnement (Saint-Jean-de-Fos), Dynaflor (Frontignan) et Agrosemens – La Semence Bio (Rousset, 13).

Faire évoluer le mobilier urbain avec Urban Life

Parallèlement à ses actions grand public, Verdangry déploie des projets à destination des professionnels du bâtiment et des collectivités territoriales. La start-up a lancé dernièrement auprès de ces dernières un appel à manifestation d’intérêt, relayé par l’Agence régionale de la biodiversité, pour proposer, mettre en place et tester un modèle expérimental de mobilier urbain. L’objectif là encore est double : fournir des services d’abri et de nidification aux oiseaux dans les zones urbanisées tout en répondant aux besoins spécifiques d’aménagement des collectivités. Les travaux du groupe d’initiative Urban Life de Verdangry pourraient être en partie financés dans le cadre du programme européen LIFE.

* La population de moineaux domestiques a diminué de 13% en 18 ans ; celle de moineaux friquets de 60% en 10 ans (sources STOC 2021).

Crowdfunding KissKissBankBank jusqu’au 11 mars :

https://www.kisskissbankbank.com/fr/projects/verdangry-premier-jardinichoir


À propos de la SAS Biodinteg

Créée en décembre 2021 à Montpellier, la SAS Biodinteg (nom commercial Verdangry) est une société à mission dont l’objectif est de «  recréer des ponts entre les hommes et le vivant pour une nouvelle cohabitation  ». Son fondateur Anthony Gontier et ses associés Émilien Lauret et Philippe Ferrer imaginent et conçoivent des outils d’intégration de la biodiversité dans les activités humaines, à destination du grand public, des collectivités et des professionnels du bâtiment. Biodinteg est accompagnée par Alter’Incub.

De gauche à droite : Philippe Ferrer, Anthony Gontier et Émilien Lauret, les trois associés de Verdangry / Biodinteg – © Ph. Ferrer

Contact presse  

Karine Baudoin, 06 30 08 42 14

Télécharger ce communiqué en PDF :

MELIES Business Angels et ses start-up affiliées jouent collectif pour la Semaine nationale des business angels

Dans le cadre de la Semaine nationale des business angels annoncée du 29 novembre au 3 décembre 2021, MELIES Business Angels propose deux rendez-vous aux Montpelliérains. La 5e édition des «  Lauréats de l’innovation  » aura lieu le 29 novembre au Château de Flaugergues ; son grand témoin sera le rugbyman, entrepreneur et business angel Kélian Galletier. Le 2 décembre, le réseau convie les créateurs d’entreprise à un speed dating organisé à Cap Oméga.

Pour mieux faire connaître le rôle des investisseurs privés dans l’économie locale, MELIES Business Angels (MBA) participe à la 16e édition de la Semaine nationale des business angels, une initiative de France Angels. La mobilisation des business angels montpelliérains débutera lundi 29 novembre à 18h30 au Château de Flaugergues avec la soirée des «  Lauréats de l’innovation  ». Quatre start-up exemplaires affiliées à MBA et les business angels qui les accompagnent expliqueront la valeur ajoutée du réseau et des binômes startupeur/BA dans la réussite des projets entrepreneuriaux, depuis l’étape du deal flow et du comité d’investissement jusqu’à la consécration et aux levées de fonds extérieures à la sphère MBA, en passant par le pacte d’actionnaires ou encore les refinancements intermédiaires. Un travail collectif impliquant les équipes de MELIES Business Angels, ses partenaires, et dont Kélian Galletier, grand témoin de l’événement, soulignera l’importance en sa qualité d’international de rugby, d’entrepreneur et de business angel.

MELIES Business Angels propose aussi un speed dating aux créateurs et aux créatrices d’entreprises en Occitanie le jeudi 2 décembre au Montpellier International Business Incubator (MIBI) à Cap Omega. Dix membres du réseau d’investisseurs recevront les candidats toutes les demi-heures, sur rendez-vous, de 9h00 à 12h30. Ces derniers pourront ainsi présenter leurs projets d’entreprise et avoir un premier retour constructif de la part des business angels. MBA organisera une série d’entretiens ultérieurs avec son équipe Deal Flow pour les porteurs de projet qui auront particulièrement retenu son attention.

Kélian Galletier, compétiteur multi-facette
À 29 ans, le troisième-ligne international du Montpellier Hérault Rugby Kélian Galletier compte six sélections en équipe de France. Il est titulaire d’un Master 2 de commerce (Business School Montpellier, 2015). En 2019, il a créé avec deux associés une société de gestion et transactions immobilières, Immovalie. Il s’est récemment associé à Gilles Belzons pour lancer au Marché du Lez Chez Bebelle, concept de boucherie qui a fait ses preuves aux Halles de Narbonne. Membre de MELIES Business Angels depuis deux ans, il aime «  découvrir des projets, les accompagner et les voir réussir, comme tout bon compétiteur  ». Ses critères de choix principaux : «  La bonne compréhension des projets, la vision des créateurs et les opportunités qui se présentent à eux. Le gros travail de préparation et d’étude des dossiers réalisé en amont par MBA est facilitateur ! ».

Inscription soirée du 29 novembre : https://bit.ly/laureatsMBA2021
Inscription speed dating du 2 décembre : https://bit.ly/speeddatingMBA2021

Contact presse : Karine Baudoin, 06 30 08 42 14.

Télécharger ce communiqué en PDF.

Levée de fonds FairFair : Mines Alès Angels et MELIES Business Angels investissent dans les services à l’habitat

Mines Alès Angels et MELIES Business Angels investissent 400 K€ dans FairFair pour participer à l’accélération de l’activité du réseau des professionnels éthiques en dépannage d’urgence. FairFair by QuiOuvre (Béziers), plateforme intelligente multi métiers, veut devenir la référence nationale des services urgents à l’habitat et se développer en Europe.

Les membres des réseaux Mines Alès Angels et MELIES Business Angels réaffirment leur complémentarité par un nouveau co-investissement dans une start-up atypique au fort potentiel de croissance. Née à Béziers sous la dénomination QuiOuvre en 2015, baptisée FairFair en juin 2020, la plateforme de mise en relation entre assurés et dépanneurs qualifiés, par le biais des compagnies d’assurance et d’assistance prescriptrices, affiche en effet une croissance de +130 % entre 2019 et 2020. Cette levée de fonds auprès de business angels de proximité doit d’abord permettre à la start-up de fidéliser ses artisans, TPE et PME partenaires : ils s’engagent à une réactivité maximale ; FairFair s’engage à les payer rapidement. Ensuite l’équipe dirigeante souhaite consolider la masse salariale de l’entreprise : en 2021, elle a recruté une responsable des appels entrants et de la préfacturation, une responsable assurance qualité et une assistante de direction, portant ainsi son effectif à 15 collaborateurs. Enfin, « nous avons vocation à nous développer à l’international, plus précisément dans les pays européens limitrophes » annonce Yves Gilet, président de la start-up.

Yves Gilet, président FairFair by QuiOuvre

FairFair, une innovation de rupture éthique et numérique
En créant leur start-up en 2015, Yves Gilet et Jérémy Simonin avaient notamment pour objectif de redorer l’image du dépannage d’urgence, en particulier de la serrurerie, en mettant en relation des artisans et entreprises aux pratiques éthiques avec des professionnels de l’assurance et de l’immobilier, prescripteurs de leurs sociétaires. Avec FairFair, ils proposent un véritable hub de transformation de l’écosystème du dépannage multi métiers grâce à une double innovation de rupture éthique et numérique. En effet, cette plateforme fait appel à l’intelligence artificielle pour répondre 7j/7 et 24h/24 aux besoins de services à l’habitat des professionnels, à ce jour 17 prescripteurs partenaires. De leur côté, plus de 2500 dépanneurs sélectionnés avec soin obtiennent des missions sans coût d’acquisition ; ils bénéficient du soutien technologique de FairFair pour gérer leur activité (application), de ses services d’assistance et de formation. «  Nous créons des communautés de dépanneurs éthiques accompagnées par l’innovation numérique, explique Yves Gilet. FairFair représente le fondement du monde du dépannage de demain qui s’inscrit en 3.0. Mais l’humain est primordial : nous répondons aux appels entrants, nous menons nos enquêtes de satisfaction clients via des entretiens téléphoniques individuels. » La start-up est engagée dans une démarche qualité ; sa certification ISO 9001 a été validée le 26 avril dernier.

Métiers du dépannage et haute technologie, combo d’avenir pour les business angels
« FairFair nous a séduits à plus d’un titre, témoigne Gilles Roche, président de MELIES Business Angels. D’une part parce qu’elle réunit à la fois des talents de la haute technologie et des métiers du dépannage, cas de figure atypique pour une start-up. D’autre part, cette société en croissance rapide dispose d’un management de grande qualité. Nous comptons sur le dynamisme et le talent de toute l’équipe pour imposer FairFair en France puis à l’international. » Jérôme André, président de Mines Alès Angels, souligne également la pertinence du positionnement de FairFair qui s’appuie à la fois sur « une expertise numérique prouvée et une démarche qualité client ambitieuse. La dimension éthique professionnelle forte de FairFair dans la gestion de son réseau est un véritable enjeu dans les services à l’habitat. » Les deux réseaux de business angels, liés par une convention de partenariat depuis janvier 2021, poursuivent ainsi leur « riche collaboration dans l’objectif commun d’accompagner au mieux les start-up de la région ».



À propos de FairFair
Créée en 2015, la SAS QuiOuvre a créé la marque commerciale FairFair en juin 2020. Elle est incubée par Innovosud à Béziers. FairFair se positionne comme le hub de transformation de l’écosystème du dépannage et la première communauté éthique et collaborative de dépanneurs de confiance.
•  Spécialités de dépannage : serrurerie, plomberie, menuiserie, vitrerie, électricité, couverture, « 3D » (dératisation, désinfection, désinsectisation), intégration SmartHome pour la domotique…
•  Prescripteurs : 17, dont FIDELIA Assurance, société d’assistance de Covéa (prescripteur historique) ou Mutuaide Assistance (Groupama).
•  Dépanneurs : plus de 2500 dans toute la France.
•  Collaborateurs : 15.
•  Président : Yves Gilet
•  Directeur général : Olivier Brylak
•  CA 2020 : 1,33 M€ (contre 585 K€ en 2019).

À propos de Mines Alès Angels
Mines Alès Angels est le réseau de business angels du réseau des diplômés de l’École des Mines d’Alès. Cette structure associative, créée à l’initiative de Gilbert Gay, le fondateur de VALECO, compte parmi ses membres de nombreux entrepreneurs et managers de l’Industrie disposant d’une expérience variée, tant techniquement qu’humainement. Cette expérience lui confère une vision à plusieurs facettes permettant une analyse fiable et pertinente, ainsi qu’un accompagnement des entrepreneurs efficace et bienveillant. M2A accompagne la création d’entreprises innovantes à fort potentiel technologique et industriel, dès les premières étapes de la création.

À propos de MELIES Business Angels
Depuis sa création à Montpellier en 2006, MELIES Business Angels a rassemblé plus de 290 investisseurs individuels dans le but de financer et d’accompagner de jeunes entreprises régionales à fort potentiel de croissance. Ces sociétés peuvent solliciter le réseau pour des besoins en financement compris entre 100 K€ et 1 M€ . Labellisée par le ministère des PME/PMI et par iSource, l’association est membre de la fédération nationale France Angels. MELIES Business Angels est par ailleurs membre fondateur d’Occitanie Angels, avec Capitole Angels (Toulouse). Cette association loi 1901 créée fin 2016 fédère et représente les réseaux de business angels en Occitanie.


Télécharger ce communiqué en PDF.

Contact presse : Karine Baudoin • 06 30 08 42 14

Énergie : DEEPBLOO lève un  million d’euros pour financer sa R&D et son développement

La start-up montpelliéraine DEEPBLOO, plateforme de Business Development dédiée aux professionnels de l’énergie, réussit une levée de près de 500 K€ auprès des réseaux MELIES Business Angels, Arts & Métiers Business Angels et Capitole Angels, accompagnés d’investisseurs individuels et de la société de capital-risque OCSEED. Cette levée de fonds lui permet de boucler un plan de financement global de près d’un million d’euros pour déployer une roadmap ambitieuse et assurer son développement local et international. La startup réalise déjà 80 % de ses ventes à l’export.

DEEPBLOO va accélérer son développement et renforcer sa technologie d’identification et d’analyse intelligente d’appels d’offre destinées aux professionnels de l’énergie. «  Au-delà de leur apport financier essentiel, ces fonds propres nous permettent, par effet de levier, de finaliser un plan de financement ambitieux et de dérouler un important plan de développement y compris à l’international  » témoigne le président de DEEPBLOO Alexandre Guillemot.  «  De manière très pragmatique, nous avons déjà réussi à développer une solution efficace avec peu de moyens, mais notre objectif est d’aller beaucoup plus loin dans l’analyse des appels d’offres. Nous sommes bien entourés et avons réussi à structurer une équipe d’experts pour mener un programme de R&D ambitieux  » note Stanislas Drouin, directeur général et CTO de DEEPBLOO.

DEEPBLOO bénéficie également du soutien de la Région Occitanie, du dispositif Créalia et de différents prix et subventions. Deepbloo a notamment remporté le Prix Entrepreneur du 1er Hackathon Energia Tech, a été lauréate du programme SPARX (accompagnement du BIC et de Schlumberger).

Alexandre Guillemot, président DEEPBLOO et Stanislas Drouin, DG et CTO.

DEEPBLOO, la solution de Business Development « intelligente »

Lancée fin 2018, la start-up DEEPBLOO a développé une plateforme hébergeant une communauté de professionnels de l’énergie auxquels elle propose des opportunités qualifiées de business en fonction des intérêts et secteurs d’activité de chacun. La solution de business development conçue par DEEPBLOO repose sur la collecte d’appels d’offres et leur analyse en profondeur par des technologies de Natural Language Processing. Les données ainsi analysées permettent de mettre à disposition de ses clients un portefeuille d’opportunités qui correspond précisément à leurs besoins, ainsi que des outils de veille commerciale et d’analyse de marchés.

«  Ces ressources vont nous permettre d’accélérer notre commercialisation et d’aller beaucoup plus en profondeur dans l’analyse des données déstructurées afin d’être en mesure de trouver ‘une aiguille dans une botte de foin’  », précisent les deux dirigeants. «  Nous sommes en passe de pouvoir identifier, avec un taux de précision très élevé, des données clés pour nos clients parmi les millions de données que nous collectons quotidiennement. DEEPBLOO peut désormais traiter de manière automatisée l’ensemble du processus allant de la détection d’une opportunité à sa création dans le système d’information de nos clients  ».

DEEPBLOO est incubée par le BIC (Business Innovation Center de Montpellier). Son équipe d’une dizaine de collaborateurs est répartie entre Montpellier et Bordeaux.

Télécharger ce communiqué en PDF.

Contact presse : Karine Baudoin • 06 30 08 42 14.

 

MELIES Business Angels devient partenaire de Village3 Inovexus

MELIES Business Angels (MBA) vient de signer une convention de partenariat avec Village3, structure créée par les Caisses régionales du Crédit Agricole du Languedoc, de Toulouse et de Centre-Loire pour s’associer à l’accélérateur Inovexus

MBA pourra ainsi présenter à Inovexus des start-up dans lesquelles le réseau de business angels est entré au capital pour leur permettre d’être accompagnées par des experts dans le cadre de levées de fonds élargies au marché américain. L’expertise de l’accélérateur franco-américain sera aussi précieuse pour MELIES Business Angels en phase d’étude de projets d’investissements. Inovexus aura de son côté l’opportunité de repérer de nouvelles start-up à Montpellier et en Occitanie, mais aussi de présenter au réseau des projets portés par des start-up, dès lors qu’il y a une opportunité de financement par le réseau MBA.

Cette signature MBA / Village3 s’inscrit dans le cadre du partenariat conclu par le réseau montpelliérain de business angels en mai 2018 avec la Caisse Régionale du Crédit Agricole du Languedoc, la société financière Sofilaro et le Village by CA. « MELIES Business Angels a une tradition de collaborations et de partenariats avec son écosystème » rappelle Gilles Roche, président MBA. « Avec le Crédit Agricole du Languedoc, c’est une affaire solide, concrétisée par trois conventions de partenariat différentes, dont nous sommes enchantés. Un nouveau champ d’échanges supplémentaires s’ouvre avec Village³ et Inovexus, pour encore plus d’efficacité. »

Contact presse : Karine Baudoin • 06 30 08 42 14.

 

Connexion réussie avec MELIES Business Angels : HIoTee va déployer sa solution d’IoT par satellite

MELIES Business Angels vient d’investir dans la start-up HIoTee, spécialiste de l’Internet des Objets par satellite, aux côtés de Mines Alès Angels et de SOFILARO. Ce pool d’investisseurs permet à HIoTee de lever 225 K€ complétés par un prêt de Bpifrance et des subventions. La start-up dispose au total de 750 K€ pour commercialiser sa solution de connectivité.

Les membres des réseaux MELIES Business Angels et Mines Alès Angels ainsi que la société de capital investissement SOFILARO ont contribué à la levée de fonds de la start-up montpelliéraine HIoTee, avec des participations respectives de 123, 52 et 50 K€. HIoTee bénéfice également du soutien de Bpifrance et de différents prix et subventions. Elle a réuni au total 750 K€ pour accélérer la commercialisation de sa solution d’IoT par satellite destinée aux entreprises intervenant dans des zones où les réseaux de communication sont absents ou déficients. «  Au-delà de l’apport financier essentiel des Business Angels et de leur partenaire SOFILARO, je note l’adéquation entre nos valeurs d’entreprise et les leurs : passion, loyauté et confiance  » témoigne le président d’HIoTee Karim Rami. «  Nous avons bénéficé des conseils des chargés d’étude expérimentés de MELIES Business Angels tout au long du processus. Aujourd’hui, leur réseau s’ouvre à nous, tout comme celui des Angels de Mines Alès.  »

HIoTee cible en priorité l’industrie minière

Créée en 2018, la jeune pousse HIotee a conçu une solution intégrée permettant la collecte de données, la géolocalisation et le contrôle à distance en temps réel et en totale autonomie d’énergie, quels que soient le lieu et le protocole utilisés. Son intelligence embarquée optimise in situ les datas afin de n’envoyer que l’information utile. Les relevés d’informations d’objets connectés sont transmis aux clients, notamment dans des zones non couvertes (en Afrique, Moyen-Orient, etc.). «  Grâce à cette levée de fonds, nous allons accélérer notre commercialisation en ciblant en premier lieu l’industrie minière, précise Karim Rami. Notre solution est un atout majeur pour assurer la sécurité des travailleurs et du fret dans ce secteur d’activité.  » Le dirigeant d’HIoTee a aussi pour objectif de développer l’avance technologique de la société et de recruter jusqu’en 2021 (il compte intégrer quatre nouveaux talents d’ici fin 2020).

HIoTee est incubée par le Business Innovation Center de Montpellier et labellisée par la French Tech Seed et le BIC de l’Agence spatiale européenne. Elle est hébergée et soutenue depuis sa création par l’Institut d’Électronique et des Systèmes (Université de Montpellier/CNRS).

De gauche à droite : Nabil El Hamdouni (ingénieur systèmes embarqués), Anthony Noël (technicien supérieur) et Karim Rami (président HIoTee).


À propos de MELIES Business Angels
Depuis sa création à Montpellier en 2006, MELIES Business Angels a rassemblé plus de 280 investisseurs individuels dans le but de financer et d’accompagner de jeunes entreprises régionales à fort potentiel de croissance. Ces sociétés peuvent solliciter le réseau pour des besoins en financement compris entre 100 K€ et 1 M€. Labellisée par le ministère des PME/PMI et par iSource, l’association est membre de la fédération nationale France Angels. MELIES Business Angels est par ailleurs membre fondateur d’Occitanie Angels, avec Capitole Angels (Toulouse). Cette association loi 1901 créée fin 2016 fédère et représente les réseaux de business angels en Occitanie.

Télécharger ce communiqué en PDF.
Contact presse : Karine BAUDOIN • 06 30 08 42 14.
 

Stella Surgical Prix Initiative Start-up 2019 du Rotary Club Montpellier Méditerranée

Le Rotary Club Montpellier Méditerranée a distingué trois créateurs d’entreprises innovantes montpelliéraines mardi 2 juillet 2019. Clément Labiche, président de Stella Surgical, a reçu le Prix Initiative Start-up 2019. Les technologies avancées de Stella Surgical ont conduit au développement de l’application smartphone e-Stella, un outil d’aide à la décision unique au monde qui quantifie et évalue avec précision, à partir d’une simple photo et de données biologiques, la qualité d’un greffon de foie humain en vue d’une transplantation. E-Stella est muni d’une intelligence artificielle afin de permettre au machine learning d’offrir des réponses toujours plus précises.
Le Rotary Club Montpellier Méditerranée a aussi récompensé les deux autres finalistes du concours :
• Mathilde Perraud , présidente de la start-up Budd’it
Budd’it s’adresse aux acteurs qui possèdent des établissements physiques et qui proposent des expériences à vivre : commerces, hôtels, restaurants, sites touristiques. Ses solutions leur permettent d’interroger les visiteurs pendant leur visite sur les lieux : sondages géolocalisés, audits qualités, enquêtes de satisfaction. L’objectif est d’identifier les irritants dans ces lieux d’interaction afin d’améliorer l’expérience vécue avec l’entreprise.
• Clément Content, président de la start-up Koovea
Koovea commercialise des solutions permettant de sécuriser le suivi de température des biotechnologies sur l’ensemble de la chaîne logistique. Ciblant les acteurs de la biotech, de la cosmétique, de l’agroalimentaire (et tout acteur soumis aux contraintes de la chaîne du froid), elle garantit aux utilisateurs des produits viables et non dangereux. Cela évite aussi aux entreprises des pertes financières importantes, compte tenu du coût des produits.
Ces trois prix ont été remis par les entreprises partenaires – le Cabinet Cazes Goddyn, PVB Avocats et Weda – en présence de M. Gérard Lannelongue, conseiller de Montpellier Méditerranée Métropole et Isabelle Prévôt, directrice du Business Innovation Center de Montpellier.

Clément Labiche, Stella Surgical (4e sur la photo), Prix Initiative Start-up 2019 du Rotary Club Montpellier Méditerranée aux côtés de Mathilde Perraud, Budd'it (5e) et Clément Content, Koovea (7e)


Depuis six ans, le Rotary Club Montpellier Méditerranée organise le concours Initiative Start-up, en partenariat avec le BIC de Montpellier Méditerranée Métropole, pour récompenser des jeunes entrepreneurs dont le projet est en phase avec les valeurs du Rotary. Le lauréat bénéficie d’une aide financière de 2 000 euros, d’un accompagnement d’une année par les membres de la commission professionnelle du Rotary Club Montpellier Méditerranée ainsi que d’une ouverture sur son réseau national et international (1,2 millions de membres dans le monde). Cet accompagnement vaut aussi pour les deux autres finalistes, qui reçoivent chacun un chèque de 800 euros. De plus, cette année, le nouveau partenaire du concours l’Espace Entreprise a offert une dotation de 500 euros aux trois entreprises à valoir pour l’hébergement dans ses locaux.
Contact presse Rotary : Antoine Calderini, 06 63 95 92 04.
 

Réélu à la présidence de MELIES Business Angels, Gilles Roche optimiste pour l’activité du réseau en 2019-2020


MELIES Business Angels a renouvelé une partie de son conseil d’administration lors de son assemblée générale du 20 juin 2019. Réélu à la présidence, Gilles Roche est épaulé par un Bureau composé d’Alain Ozan et Bernard Olivier (vice-présidents), Philippe Cattin-Vidal (secrétaire général), Carole Martin (trésorière) et Richard Pech (trésorier adjoint). Le réseau enregistre une activité soutenue depuis juin 2018 et note l’arrivée de plus jeunes investisseurs.
Les adhérents de MELIES Business Angels, réunis à Cap Oméga, ont dressé un bilan contrasté de l’exercice 2018, avec un premier semestre marqué par la non-réalisation, pour des raisons diverses, d’investissements actés en 2017. Les business angels sont toutefois optimistes compte tenu du deal flow soutenu depuis juin 2018. Le réseau a en effet recensé 115 demandes d’investissement entre juin 2018 et juin 2019 et a reçu 88 porteurs de projet en entretien. Au final MELIES Business Angels a étudié 13 dossiers et en a présenté sept en comité d’investissement. Le réseau a investi dans quatre start-up durant cette période — CrossShopper, Watertracks, Odesyo et Wefight — pour un montant global de près de 500 000 euros. Un dossier devrait se concrétiser d’ici juillet.
Un réseau plus jeune qui souhaite recruter des femmes
Pour continuer à dynamiser le réseau MELIES Business Angels, Gilles Roche et son Bureau comptent à la fois sur son rajeunissement et sur sa féminisation. Depuis 2014, de nouveaux adhérents sont venus renforcer et diversifier l’effectif qui comprend déjà 36% de moins de 50 ans contre 33% de plus de 60 ans. Le rajeunissement devrait encore s’accentuer, loin de l’image traditionnelle de dirigeants et de cadres à la retraite, même si MELIES Business Angels s’appuie sur l’expérience et la disponibilité de ces derniers. Aujourd’hui, le plus jeune des business angels montpelliérains est âgé de 27 ans. Les trentenaires et quarantenaires affichent leur volonté d’intégrer l’environnement des start-up locales – quand ils n’en sont pas issus – et de les soutenir financièrement et humainement ; ils veulent donner du sens à leurs investissements. Quant aux femmes, elles représentent moins de 13% des investisseurs de MELIES Business Angels. Le réseau va donc travailler à un plan d’action pour sensibiliser de futures membres, notamment en se rapprochant des réseaux féminins en France.

Gilles Roche, président de MELIES Business Angels et son Conseil d'Administration – © Julien Rouquette


À propos de MELIES Business Angels
Depuis sa création à Montpellier en 2006, MELIES Business Angels a rassemblé plus de 270 investisseurs individuels dans le but de financer et d’accompagner de jeunes entreprises régionales à fort potentiel de croissance. Ces sociétés peuvent solliciter le réseau pour des besoins en financement compris entre 100 K€ et 1 M€. Labellisée par le ministère des PME/PMI et par iSource, l’association est membre de la fédération nationale France Angels.
MELIES Business Angels est par ailleurs membre fondateur d’Occitanie Angels, avec Capitole Angels (Toulouse). Cette association loi 1901 créée fin 2016 fédère et représente les réseaux de business angels en Occitanie.

Télécharger ce communiqué en PDF.
Contact presse : Karine Baudoin • 06 30 08 42 14.
 
 

MELIES Business Angels fait bonne impression en investissant dans Odesyo


MELIES Business Angels et SOFILARO investissent près de 200 K€ dans Odesyo, spécialiste des systèmes de contrôle qualité pour l’impression numérique couleur. Aux côtés d’un pool d’investisseurs, le réseau MBA et son partenaire permettent ainsi à la start-up montpelliéraine de boucler un financement de 880 K€.
Les business angels du réseau MELIES et la société de capital investissement SOFILARO viennent de contribuer de façon décisive à la levée de fonds de la start-up Odesyo, avec des participations respectives de 146 K€ et 50 K€. Avec les apports de Venise Invest, Kozinet et S. Hersen, le tour de table s’élève à 366 K€. Odesyo peut aussi compter sur le soutien de la région Occitanie, de Bpi France et sur différents prêts bancaires pour réunir au total 880 K€. Cette somme doit lui permettre d’une part de déployer sa solution Smijet sur les sites de production et chez les fabricants de machines d’impression en France et à l’international, d’autre part de renforcer son équipe de recherche et développement.
Odesyo maîtrise le coût d’une impression de qualité
Créée en 2017 par Dominique Martin et Philippe Copin, Odesyo développe le Smijet, solution de contrôle des nuances de couleur qui s’installe directement sur les machines d’impression. Smijet intègre un scanner breveté par l’entreprise et des algorithmes temps réels ; la solution contrôle 100% de la surface imprimée. Finis les rebuts excessifs dûs à une détection tardive des variations de couleur ! Enfin, grâce à la technologie Human Eye, qui repose sur l’intelligence artificielle, on ne rejette que les défauts visibles par l’œil humain, réduisant ainsi des coûts importants de sur-qualité. Incubée au BIC de Montpellier et à la SATT AxLR, la start-up vise les marchés de l’impression industrielle dans les domaines du textile, du packaging et de l’étiquette.

Dominique Martin et Philippe Copin, fondateurs d'Odesyo


Capitaliser sur la performance
«  Nous entrons au capital d’un projet innovant qui apporte une performance inédite dans les systèmes de contrôle colorimétrique en production  » commente Gilles Roche, président de MELIES Business Angels. «  De plus, en contribuant activement à la réduction des gaspillages, Odesyo participe aux objectifs sociétaux de réduction de l’impact environnemental. Outre les marchés de l’impression, de belles perspectives sont entrevues dans des domaines aussi divers que l’industrie automobile, la pharmacie ou l’agroalimentaire.  » Benjamin Bessac, directeur d’investissements SOFILARO, souligne de son côté «  la performance et l’ambition d’un système de contrôle qui procure à ses clients un réel gain de productivité tout en améliorant la qualité. L’intérêt marché et la pertinence de la solution ont longuement été analysés, puis confirmés par les chargés d’études de MELIES Business Angels, atouts précieux pour orienter notre décision.  »
À propos de MELIES Business Angels
Depuis sa création à Montpellier en 2006, MELIES Business Angels a rassemblé plus de 270 investisseurs individuels dans le but de financer et d’accompagner de jeunes entreprises régionales à fort potentiel de croissance. Ces sociétés peuvent solliciter le réseau pour des besoins en financement compris entre 100 K€ et 1 M€. Labellisée par le ministère des PME/PMI et par iSource, l’association est membre de la fédération nationale France Angels.
MELIES Business Angels est par ailleurs membre fondateur d’Occitanie Angels, avec Capitole Angels (Toulouse). Cette association loi 1901 créée fin 2016 fédère et représente les réseaux de business angels en Occitanie.
 

Télécharger ce communiqué en PDF.
Contact presse : Karine Baudoin • 06 30 08 42 14.
 

L’innovation, les entrepreneur.e.s en font toute une histoire le 13 septembre à Mauguio.


Le cabinet Myriagone Conseil, spécialiste de la stratégie de l’innovation, organise la 3e édition de ses Contes de l’Innovation® jeudi 13 septembre 2018 à 18h30 au Domaine des Grands Chais à Mauguio. Cinq dirigeant.e.s d’entreprise partageront avec le public, sous forme de contes, leurs parcours et leurs expériences en matière d’innovation.
Ophélie Laboury-Barthez et Géraldine Colombé, co-fondatrices de Myriagone Conseil, ont proposé à cinq leaders d’entreprises innovantes de relater de façon originale et personnelle leurs réussites et les difficultés rencontrées dans la mise en place de leurs stratégies d’innovation respectives. Alice de Casanove, présidente ISO TC 279 Innovation Management pour Airbus Defence & Space, Arthur Dupuy, président co-fondateur d’Arthur Dupuy®, Henri Joseph, gérant du laboratoire Phytobokaz, Romain Levy, président fondateur de My Horse Family et Pascaline Poulet, directrice de projet Production et Ingénierie thermique chez EDF joueront le jeu le 13 septembre, usant de la métaphore pour dire le dépassement de soi, les récompenses et les coups du sort, les valeurs surtout qui les guident dans leurs vies personnelle et professionnelle.
« Dans le monde entrepreneurial, on aborde souvent l’innovation sous l’angle scientifique et technique, on traite aussi de son financement, mais il est rare de parler du vécu des femmes et des hommes qui la portent » témoignent Ophélie Laboury-Barthez et Géraldine Colombé. « Or dans le cadre de nos activités de conseil, les valeurs humaines sont essentielles. Nous savons quelle énergie les porteur.euse.s de projets et les dirigeant.e.s d’entreprise sont capables de déployer pour créer les solutions du futur ! Les Contes de l’innovation® permettent à ces visionnaires de prendre du recul sur leur activité et de créer l’empathie qui permet le partage. »
« Les Contes de l’Innovation® » • Contes autour d’un cocktail dînatoire
13 septembre 2018 à 18h30 au Domaine des Grands Chais, Mauguio.
Sur réservation seulement avant le 07/09 au 04 66 93 66 68 ou sur https://www.weezevent.com/les-contes-de-l-innovation-3eme-edition


Les Conteur.euse.s de l’Innovation


Alice de Casanove
Alice de Casanove est en charge de la culture de l’innovation au sein d’Airbus Defence and Space. Elle préside le comité de normalisation ISO sur le management de l’innovation (ISO 50500 series) depuis sa création en 2013. Elle a 10 ans d’expérience dans ce domaine, aussi bien dans des grands groupes que dans des startups.
Arthur Dupuy
Président co-fondateur de la start-up éponyme, Arthur Dupuy conçoit des identités olfactives (LOGOLF). Ses parfums identitaires uniques représentent les valeurs de chaque marque. Il a notamment lancé un programme pilote en parfumant le tram de Montpellier et est l’auteur du LOGOLF de l’œuvre immobilière l’Arbre Blanc.
Henri Joseph
Docteur en pharmacognosie, Henri Joseph a fondé en 2005 le laboratoire Phytobokaz pour valoriser l’or vert de Guadeloupe. Précurseur sur le marché des phytocosmétiques et des compléments alimentaires, Phytobokaz a mis en place, sur ses parcelles de culture, un véritable système d’agroécologie et d’agroforesterie.
Romain Levy
Romain Lévy est le président fondateur de la start-up My Horse Family, première plateforme d’élevage de chevaux collaboratif au monde créée en 2014. Il propose aux particuliers de vivre l’expérience des éleveurs de chevaux en contribuant en ligne au financement de l’élevage des poulains et en suivant leurs parcours.
Pascaline Poulet
Pascaline Poulet innove par son regard et par sa direction des projets au sein de l’entité Production et Ingénierie thermique d’EDF. Elle a notamment participé aux travaux sur la Cleantech Vallée dans le Gard.
 

Géraldine Colombé et Ophélie Laboury-Barthez


À propos de Myriagone Conseil
Créé en 2015 à Pérols, le cabinet Myriagone Conseil a pour vocation d’accompagner les équipes de direction des PME-PMI, ETI, startups et entreprises du secteur public qui souhaitent accroître leur performance et favoriser durablement leur développement par l’innovation. Ses prestations sont flexibles et transverses : l’accompagnement pour une stratégie d’entreprise globale, fédératrice et durable ; l’apport d’outils d’aide à la réflexion et à la décision pour une croissance ou re-croissance structurée et consolidée ; le travail sur le financement de l’innovation (réglementation, jurisprudence, pratiques, réduction des temps et des coûts de l’innovation) ; les formations (sur-mesure en intra-entreprise, à l’IAE et à l’Université de Nîmes).
Télécharger ce communiqué en PDF.
Contact presse : Karine Baudoin, 06 30 08 42 14.