Athlete-Avenue.com, le 1er site de rencontre entre sportifs et entreprises


Eva Roche et le Collectif Shapers lancent le premier portail internet d’informations et de mise en relation entre les sportifs, les écoles/universités et les entreprises. La startup Athlete-Avenue.com aide les athlètes de haut niveau à gérer la transition vers une autre vie professionnelle, pendant et après leur carrière sportive.

Chaque année, plus de 3 000 athlètes* de haut niveau arrêtent leur carrière sportive et doivent penser à une seconde vie professionnelle. Nombreux sont ceux qui n’ont pas anticipé cette reconversion ou qui ne sont pas armés pour préparer cet « après ». Basée à Montpellier, Athlete-Avenue.com s’est fixé comme objectifs d’une part de permettre à des athlètes de se former à un métier et d’être recrutés, d’autre part de proposer à des dirigeants le recrutement d’un salarié aux compétences transférables en entreprise (engagement, goût de l’effort, réussite, motivation, respect, loyauté, etc.).
« Ces sportifs sont habitués à l’exigence des compétitions nationales et internationales ; ils possèdent des qualités humaines très recherchées dans le monde professionnel », insiste Eva Roche, la fondatrice d’Athlete-Avenue.com, vice-championne de France de kayak reconvertie depuis presque 15 ans dans l’accompagnement des acteurs du sport. « Nous sommes des chasseurs de tête d’un nouveau genre, avec un outil innovant, poursuit-elle. Avec le site et notre savoir-faire, nous souhaitons trouver le bon sportif pour la bonne entreprise et aider à son intégration. »

Eva Roche, fondatrice d'Athlete-Avenue.com

À ce jour, 520 sportifs [MAJ 06/04], 150 entreprises, 260 écoles sont inscrites sur la plateforme, dont l’accès est gratuit pour les athlètes. L’objectif est de dépasser la barre des 5 000 d’ici la fin de l’année 2017. De grandes entreprises comme Décathlon ou la Société Générale ont déjà manifesté leur intérêt pour cette initiative, mais également des PME régionales.
Eva Roche et le Collectif Shapers peuvent s’appuyer sur leur travail d’accompagnement auprès des acteurs du sport (éducateurs sportifs, coachs, entraîneurs, comités, etc.) depuis les Jeux Olympiques d’Athènes de 2004. L’agence revendique un vivier de contacts de 2700 sportifs dont de nombreux champions olympiques comme la boxeuse Estelle Mossely reconvertie dans l’informatique, le danseur sur glace Gwendal Peizerat entrepreneur et musicien, ou encore Tony Estanguet aujourd’hui très impliqué dans les instances sportives internationales.
Le portail Athlete-Avenue.com est soutenu par la BPI (Banque Publique d’Investissement) à travers la French Tech, le CNDS (Centre National du Développement du Sport, lié au Ministère des Sports) et la Région Occitanie.
Depuis 2014, le Ministère des Sports fait de la reconversion du sportif de haut niveau l’une de ses priorités avec un programme d’actions dont le « Pacte de Performance » qui facilite l’insertion des athlètes en entreprises.
* Enquête menée par le Collectif Shapers à partir des données statistiques 2015 des Fédérations Sportives et du Ministère des Sports.
Chiffres Clés
• La France compte 16 500 sportifs professionnels et de haut niveau.
• 92% des sportifs ne vivent pas de leur sport (Rapport Karaquillo, 2015)
• 70% des sportifs de haut niveau sont des étudiants (Le Figaro, 10 avril 2011).
 

Les basketteurs Rémy Makadji, Noël Nijean et Benjamin Recoura (de g. à d.) et Malia Metella, médaillée olympique en natation. Ces quatre sportifs ont été recrutés dans un grand groupe d’assurance.

Témoignage : Benjamin Recoura a rebondi dans l’assurance.
Basketteur professionnel pendant dix ans, en Pro A, puis en Pro B dont il fut champion de France en 2007 avec le club de Vichy.
Depuis 2015, Inspecteur auprès d’agents généraux pour un grand assureur.
« Je n’ai pas connu la ‘petite mort’ qu’affrontent beaucoup de sportifs. Ma reconversion, je l’ai mûrie. Quand j’ai arrêté le basket, je suis devenu responsable administratif d’un club omnisport. Aujourd’hui je suis inspecteur dans le secteur de l’assurance. Cela n’a rien à voir et je n’aurais jamais imaginé faire un tel métier ! C’est là qu’intervient l’équipe d’Eva Roche qui a repéré mon profil sur LinkedIn… Grâce à elle j’ai intégré cette entreprise qui recherchait les valeurs qui font la force du sport : la motivation, le dépassement de soi, la ‘gagne’. Et moi, j’ai retrouvé au sein de ce groupe l’esprit d’équipe, le challenge et l’adrénaline qui me faisaient vibrer. »
 
Téléchargez ce communiqué en PDF.
Contact presse : Karine Baudoin – 04 67 40 36 77 – 06 30 08 42 14.
 

Cherche diplômés Bac-Bac+2 et entrepreneurs pour rencontre conviviale et emploi si affinités


La Jeune Chambre Économique de Montpellier organise la 2e édition de son action Tapas’1Job le 20 octobre prochain. Elle propose aux diplômés Bac à Bac +2 en recherche d’emploi des ateliers pratiques suivis d’une soirée conviviale avec des chefs d’entreprises et des représentants du tissu économique local.
En 2015, la première édition de Tapas’1Job avait permis à près de 40 nouveaux arrivants sur Montpellier à la recherche d’un emploi de se familiariser avec la sphère économique locale et de se faire connaître de recruteurs potentiels. La Jeune Chambre Économique renouvelle l’opération en l’ouvrant cette année aux personnes récemment diplômées Bac à Bac+2 afin de favoriser leur insertion professionnelle. Pour ces dernières, la journée du 20 octobre se déroulera en deux temps. Dès 14h00, les partenaires de la JCE proposeront des ateliers pratiques consacrés à la recherche d’emploi efficace : « Développe ton carnet d’adresses » (Mission locale des jeunes), « Prépare ton entretien » (Adecco), « 3 minutes pour convaincre » (RDP-Recrutement), « Et après l’entretien ? » (Groupe Partnaire) et « Maîtrise tes réseaux sociaux » (LiloPro). À partir de 18h30, les participants pourront rencontrer des entrepreneurs ainsi que des représentants des institutions et des réseaux économiques dans un cadre convivial et informel, façon afterwork. « Les diplômés ayant suivi une formation courte sont plus nombreux à chercher un premier emploi localement que les Bac+5, souvent plus mobiles, commente François Girault, président de la JCE. Or les formations courtes intéressent les entreprises. Nous espérons donc créer des opportunités pour les uns et pour les autres ! »
Diplômés ou acteurs économiques de la Métropole, Tapas’1Job mode d’emploi :
• Envoyer un mail à JCE.tapas1job[@]gmail.com
• Les candidats à l’emploi doivent joindre leur CV et une lettre de motivation.
• La JCE communiquera le lieu de la rencontre par email aux participants sélectionnés.
Téléchargez ce communiqué en PDF.
Contacts presse :
• Karine Baudoin, RP, 06 30 08 42 14.
• Céline Chanoni, Directrice du projet, 07 61 97 80 09.
 

Just France recrute des conseillers et conseillères de vente directe dans l’Aude et les Pyrénées-Orientales

Spécialiste de la vente à domicile de soins cosmétiques et de bien-être à base de plantes, Just France développe son activité en Languedoc-Roussillon Midi-Pyrénées. À la clef, une centaine d’emplois à temps plein ou partiel. L’entreprise entend surtout densifier son réseau de vente dans l’Aude et les Pyrénées-Orientales, où elle est peu présente. Pour postuler ou obtenir des informations : contact[@]justfrance.fr.
Lancée en 2015 sous le slogan « Un emploi JUST pour vous ! », la campagne de recrutement de la société de vente directe Just France s’intensifie en 2016 pour accompagner la stratégie de développement de l’entreprise, filiale du groupe suisse Just. Basée près de Montpellier, Just France a en effet étoffé son réseau commercial dans de nombreuses régions en France depuis sa création en 1989, avec près de 900 conseillers-ères. Elle souhaite à la fois monter en notoriété en capitalisant sur ses principaux points d’ancrage, l’Hérault en tête, et émerger dans des zones jusqu’ici peu démarchées : en région LRMP, les bassins d’emploi de Perpignan, Carcassonne et Narbonne dans un premier temps. Just France mobilise ses équipes pour répondre aux interrogations sur les emplois qu’elle propose, présenter son activité et orienter les postulants vers un contact local. Elle a créé un compte Twitter « emploi et carrières » @JustFranceVD et reçoit les demandes d’informations à l’adresse contact[@]justfrance.fr.
Vendeur à domicile indépendant, un emploi sur-mesure
Just France propose des emplois à temps plein ou partiel aux personnes qui souhaitent démarrer une activité de vendeur ou vendeuse à domicile indépendant-e (VDI). L’offre concerne autant les personnes qui ont envie d’autonomie, peut-être futurs créateurs d’entreprises, que les nouveaux retraités désireux de rester actifs, les indépendants ou salariés ayant besoin de compléter leurs revenus, ou encore les jeunes gens soucieux de financer leurs études. Le VDI bénéficie d’une liberté totale dans ses horaires de travail et dans l’organisation de son activité. Autonome dans sa recherche de clientèle, elle ou il perçoit une rémunération directement liée à son implication personnelle. La commission sur les ventes de Just France est de 30%, l’une des plus fortes du secteur. Le poste de conseiller-ère permet d’évoluer rapidement vers celui d’animateur-trice d’équipes, un rôle d’encadrement et de relais sur le terrain de la direction commerciale.
Le soutien d’une société expérimentée, adhérente de la FVD
Just France adhère depuis 26 ans à la Fédération de la Vente Directe, qui valide chaque année son engagement à respecter le Code éthique et le Code de bonne conduite de la profession. « C’est un gage supplémentaire de confiance autant pour nos vendeurs que pour les consommateurs, déclare Daniel Durand, directeur général de Just France et par ailleurs président LRMP de la FVD. Nous faisons aussi bénéficier nos équipes d’outils de formation comme le système e-learning de la Vente Directe Académie. » Car Just France assure à ses conseillers-ères un soutien indispensable à leur réussite : accompagnement au démarrage de l’activité, formation continue sur les produits et aux techniques commerciales, mise à disposition d’un Intranet…

La vente directe en France • chiffres FVD

À propos de Just France • www.justfrance.fr
• SARL créée en 1989 à Saint-Georges-d’Orques (RCS Montpellier), filiale de Just depuis 2014.
• CA TTC 2015 : 9 724 K€.
• 16 salariés au siège, 15 responsables commerciaux, 10 partenaires.
• 900 conseillers/ères de vente (VDI) dont 128 en Languedoc-Roussillon Midi-Pyrénées.
• 12 500 clients servis par mois. 130 produits.
À propos de Just International • www.just.ch
• Création en 1930 à Walzenhausen (Suisse).
• 350 employés et + de 60 000 conseillers de vente dans le monde.
• Présence commerciale dans 30 pays.
 
Téléchargez ce communiqué en PDF.
Contact presse : Karine Baudoin – 06 30 08 42 14 – 04 67 40 36 77.
 

Tapa’s 1 job facilite l’accès à l’emploi des nouveaux Montpelliérains

La Jeune Chambre Économique de Montpellier a réuni 75 nouveaux Montpelliérains demandeurs d’emploi, chefs d’entreprises et représentants de réseaux économiques le 15 octobre dernier. La qualité des contacts et des échanges la pousse à renouveler l’opération Tapa’s 1 Job, qui pourrait devenir un rendez-vous bisannuel.
Objectif atteint pour la Jeune Chambre Économique de Montpellier qui souhaitait, avec son action Tapa’s 1 Job, faciliter l’insertion dans l’emploi des personnes qui vivent sur la métropole de Montpellier depuis moins de trois ans. Plus d’une trentaine de demandeurs d’emploi ont postulé pour pouvoir échanger avec des représentants du milieu économique local. Le rendez-vous a eu lieu au Mas Campo à Lattes, de 18h30 à 21h, le 15 octobre dernier, en présence de Chantal Marion, vice-présidente de Montpellier Méditerranée Métropole et de Grégory Blanvillain, président de la commission Réseaux de la CCI de Montpellier.

Plus de 70 personnes réunies au Mas Campo pour Tapa's 1 Job • crédit photo Gilles Lefolle

Un temps de convivialité pour aider les uns et les autres à faire connaissance ; une rencontre indispensable pour certains, comme en témoigne Roxane Osanno, directrice du projet pour la JCE : « Cette rencontre n’a pas seulement été l’occasion, pour les nouveaux arrivants, de tisser un début de réseau professionnel ; elle leur a surtout permis de se sentir moins seuls face aux problématiques rencontrées. L’un d’eux, après avoir suivi sa femme venue travailler à Montpellier, avait déjà essayé sans succès de s’intégrer dans des réseaux économiques. Grâce à notre initiative, il a pu échanger avec d’autres nouveaux Montpelliérains confrontés aux mêmes difficultés. » Concrètement, la soirée Tapa’s 1 job va déboucher sur cinq entretiens d’embauche, programmés dans les 15 jours à venir ; certaines entreprises ont aussi demandé à la JCE de leur transmettre des CV. Pour Grégory Blanvillain « cette action s’inscrit parfaitement dans la semaine Booste tes réseaux mise en place par la commission Réseaux de la CCI ».
Demandeurs d’emploi et acteurs économiques ont clairement fait part à la JCE de la nécessité de renouveler l’opération. La JCE pense donc travailler sur une prochaine édition au printemps 2016, et envisage de pérenniser Tapa’s 1 job.

Échanger en toute convivialité pour mieux intégrer les réseaux économiques locaux • crédit photo : Gilles Lefolle

À propos de la JCE-JCI
La JCE de Montpellier est affiliée à la Jeune Chambre Économique Française (JCEF) et à la Junior Chamber International (JCI), organisation de jeunes citoyens responsables et solidaires qui œuvrent pour favoriser le développement de leurs cités et pays. Agés de 18 à 40 ans et issus de tous horizons professionnels, les membres JCI réalisent des actions concrètes dans tous les domaines : économique, social, humanitaire, culturel… Ainsi formés à la prise de responsabilités, ils agissent pour une société meilleure.
Télécharger ce communiqué au format PDF.
Contact presse : Roxane OSANNO, directrice du projet, 06 65 18 67 93.
 

Tapa’s1 job : la JCE recrute des demandeurs d’emploi et des entreprises

La Jeune Chambre Économique de Montpellier organise une rencontre inédite entre demandeurs d’emploi nouvellement arrivés sur Montpellier et entreprises et professionnels du recrutement le 15 octobre prochain. Elle lance un appel aux uns et aux autres pour participer à cette opération conviviale baptisée Tapa’s1 Job.
« L’objectif des rencontres Tapa’s1 Job est de faciliter l’insertion dans l’emploi des personnes qui habitent la métropole de Montpellier depuis trois ans maximum, explique Émilie Millet, présidente de la JCE de Montpellier. L’événement aura lieu dans un cadre convivial et informel et leur permettra d’échanger avec des acteurs économiques montpelliérains (entreprises, réseaux et institutionnels). » Déclinaison d’une action de la JCE d’Agen devenue Projet national, Tapas’1 Job a pour principaux objectifs d’apporter aux candidats des conseils en recrutement et de leur permettre d’enrichir leurs carnets d’adresses. Les entrepreneurs présents quant à eux ont la possibilité de découvrir de nouveaux profils et d’échanger sur leurs bonnes pratiques en matière de recrutement.
Pour participer à Tapa’s1 Job le 15 octobre dès 18h30 :
• Envoyer un mail à l’adresse suivante : JCE.tapas1job[@]gmail.com
• Les demandeurs d’emploi doivent joindre leur CV.
• La JCE communiquera le lieu de la rencontre par email aux participants sélectionnés.
À propos de la JCE-JCI
La JCE de Montpellier est affiliée à la Jeune Chambre Économique Française (JCEF) et à la Junior Chamber International (JCI), organisation de jeunes citoyens responsables et solidaires qui œuvrent pour favoriser le développement de leurs cités et pays. Agés de 18 à 40 ans et issus de tous horizons professionnels, les membres JCI réalisent des actions concrètes dans tous les domaines : économique, social, humanitaire, culturel… Ainsi formés à la prise de responsabilités, ils agissent pour une société meilleure.
Télécharger ce communiqué en PDF.
Contact presse : Roxanne OSANNO, directrice du projet, 06 65 18 67 93.