Enquête JCE : près de 60% des entrepreneurs héraultais intègrent le développement durable dans leurs organisations

La Jeune Chambre Économique de Montpellier révèle les résultats locaux de l’enquête co-construite par la Jeune Chambre Économique Française et le Pôle Eco-Conception (missionné par l’ADEME) sur l’impact de la crise sanitaire actuelle et la gestion des ressources au sein des entreprises et des organisations. Au total, 2635 chefs d’entreprises, cadres dirigeants, responsables associatifs et membres de collectivités territoriales y ont répondu ; 139 dans le département de l’Hérault.

De mai à septembre 2020, les membres de l’association ont diffusé sur l’ensemble du territoire cette enquête auprès de leurs réseaux locaux, régionaux et nationaux.

LES RÉPONDANTS

➢ Nombre de répondants : 139 sur le département de l’Hérault (2.635 sur la France) avec 2% de marge d’erreur
➢ Secteur majoritaire : Services (44%)
➢ Profils : 83% de dirigeants ou cadres dirigeants
➢ Rayonnement des structures touchées : 39% local et 24% international
➢ Taille des structures : 37% de TPE (1-9 salariés).

CONTEXTE MÉTHODOLOGIQUE

75% des répondants ont été touchés sévèrement par la crise sanitaire
➢ Les trois secteurs les plus touchés : Industrie, Recyclage et la Valorisation, Santé.
➢ Les structures les plus fragilisées : les micro-entreprises et les TPE.
➢ Types de difficultés rencontrées, tous secteurs confondus : fermeture ou ralentissement activité, baisse nombre de clients.
➢ Un point positif : 26% d’organisations déclarent avoir pris des décisions immédiates concernant le DD et 54% concernant l’organisation logistique (circuit courts, approvisionnement plus local) : un chiffre fort au regard de la situation extrêmement compliquée dominée par l’urgence sanitaire.

ÉTAT DES LIEUX DES PRATIQUES ACTUELLES DANS L’HÉRAULT

60% des décideurs économiques déclarent s’engager dans une démarche de développement durable par conviction personnelle. Dont 4/10 car ils sont stimulés par leurs clients.
81% des organisations concernées ont pour ambition d’intégrer plus fortement le développement durable dans leur stratégie à moyen terme (75% au niveau national)
59% des répondants intègrent réellement le développement durable dans leurs organisations. 68% des organisations concernées se soucient fortement du cycle de vie de leurs produits ou de leurs services. (40% au niveau national)

Dans un contexte sanitaire exceptionnel, où il semble y avoir eu une prise de conscience forte et collective de la nécessité d’une relocalisation efficace des productions et de réduction des déchets produits ou de recyclage, que font donc les 32% restants ? Un argument peut expliquer ce chiffre : le manque de compétence pour 35% des répondants mais aussi la forte demande d’accompagnement pour penser cette transition.

L’augmentation de l’usage de numérique dans l’Hérault de plus de 54% depuis la crise a amené les organisations à prendre plus conscience de la pollution de ce secteur. 41% des structures de l’Hérault envisagent de faire plus d’attention à l’empreinte du numérique sur l’environnement (36% avant la crise).

PROJECTION ET AMBITION À MOYEN TERME POUR LA MISE EN PLACE D’ACTIONS DE DÉVELOPPEMENT DURABLE

4 objectifs fédèrent tous les secteurs d’activités / les leviers d’actions pour demain :

Faire évoluer la chaîne d’approvisionnement, réduire les distances et le nombre des intermédiaires (plus de 50% des répondants).
Améliorer la performance environnementale à moyen terme par l’intégration des supports de communication durable, un numérique plus responsable mais également la substitution par des matières premières moins impactantes.
➢ Mettre en place une démarche d’écologique industrielle et territoriale EIT – collecte et traitement de déchets, approvisionnement commun, partage de ressources, partage d’équipement.
➢ Adhérer à des réseaux d’entrepreneurs qui ont les mêmes problématiques et valeurs (40% des répondants ne font pas partie d’un réseau).

Andreea Acxinte, présidente de la JCE de Montpellier : « Les résultats de cette enquête nationale et locale nous montrent que nous avons le contexte pour vraiment agir à toutes les échelons pour changer notre économie, notre mode de consommation, nos rapports avec l’environnement. L’étude montre un intérêt des structures pour une société plus verte, inclusive, une économie circulaire, un bien-être collectif durable dans les organisations. C’est à nous maintenant entreprises, organisations et citoyens d’entreprendre des actions concrètes dans cette direction durable. »

Consulter les résultats complets de l’enquête pour l’Hérault.

Télécharger ce communiqué en PDF.

Contacts presse :
Karine Baudoin, RP • 06 30 08 42 14 // Judy Baccam, JCE • 06 03 67 41 63.

 

Semaine des business angels à Montpellier : deux rendez-vous pour les start-up et les investisseurs privés.


MELIES Business Angels organise à Montpellier, les 29 et 30 novembre 2017, un speed dating à destination des porteurs de projet d’entreprise puis une soirée qui distinguera les «  lauréats de l’innovation  », des start-up dans lesquelles le réseau a investi. Ces deux événements sont inscrits au calendrier de la Semaine des business angels qui se déroule dans toute la France du 27 novembre au 1er décembre 2017.
En 11 ans d’existence, MELIES Business Angels a investi plus de 4,5 millions d‘euros au capital de jeunes entreprises innovantes du Sud-Est de l’Occitanie, concourant ainsi à la création de 218 emplois. Pour mieux faire connaître l’activité des business angels dans la région et leur impact sur l’économie, l’association propose deux événements dans le cadre de la Semaine des business angels coordonnée par France Angels. Le premier est destiné aux créateurs d’entreprise qui auront la possibilité de se présenter à des investisseurs membres du réseau MELIES pour bénéficier d’un regard neuf sur leur projet. Ce speed dating gratuit aura lieu le mercredi 29 novembre, au MIBI (Montpellier International Business Incubator) à Cap Omega, de 9h30 à 14h sur rendez-vous.
Le second temps fort est « destiné à susciter des vocations de business angels » selon Gilles Roche, président de MELIES Business Angels  : «  Le 30 novembre, en soirée, nos partenaires remettront des trophées à des dirigeants de start-up dans lesquelles nous avons investi. » Baptisé « Les lauréats de l’innovation » , l‘événement se déroulera au Château de Flaugergues à partir de 18h. Les entrepreneurs et business angels Jean-Michel Germa et Florian Mantione en seront pour l’un le grand témoin, pour l’autre le maître de cérémonie. L’inscription est obligatoire.
Business angel, qui es-tu ?
Le/la business angel investit dans des entreprises à titre individuel ou de façon mutualisée (au travers de véhicules d’investissement comme la fiducie). Il/Elle met bénévolement ses compétences, son expérience et son réseau à disposition des entrepreneurs. Souvent chef d’entreprise ou cadre, parfois à la retraite, le/la business angel veut diversifier son épargne et donner un sens à ses investissements en contribuant concrètement au développement des entreprises de son territoire. Les plus engagé.es choisissent de représenter leur réseau auprès des entreprises affiliées. Les business angels français accompagnent plus de 2500 entreprises quotidiennement. Ils ont investi 42,7 millions d’euros en 2016, créant ou maintenant ainsi plus de 3000 emplois.

Le conseil d'administration 2017-2018 de Melies Business Angels

À propos de MELIES Business Angel
Depuis sa création en 2006, MELIES Business Angels a rassemblé plus de 250 investisseurs individuels dans le but de financer et d’accompagner de jeunes entreprises régionales à fort potentiel de croissance. Labellisée par le ministère des PME/PMI et par iSource, l’association est membre de la fédération nationale France Angels. En 2016, elle a créé avec le réseau toulousain Capitole Angels la structure Occitanie Angels afin de mutualiser les dossiers des start-up de la région et d’augmenter les prises de participation.

• Télécharger ce communiqué en PDF.
• Télécharger la note de presse « Focus sur MELIES Business Angels et sur les capitaux-risqueurs en France • novembre 2017 »
Contact presse : Karine Baudoin • 06 30 08 42 14.
 
 

Cherche diplômés Bac-Bac+2 et entrepreneurs pour rencontre conviviale et emploi si affinités


La Jeune Chambre Économique de Montpellier organise la 2e édition de son action Tapas’1Job le 20 octobre prochain. Elle propose aux diplômés Bac à Bac +2 en recherche d’emploi des ateliers pratiques suivis d’une soirée conviviale avec des chefs d’entreprises et des représentants du tissu économique local.
En 2015, la première édition de Tapas’1Job avait permis à près de 40 nouveaux arrivants sur Montpellier à la recherche d’un emploi de se familiariser avec la sphère économique locale et de se faire connaître de recruteurs potentiels. La Jeune Chambre Économique renouvelle l’opération en l’ouvrant cette année aux personnes récemment diplômées Bac à Bac+2 afin de favoriser leur insertion professionnelle. Pour ces dernières, la journée du 20 octobre se déroulera en deux temps. Dès 14h00, les partenaires de la JCE proposeront des ateliers pratiques consacrés à la recherche d’emploi efficace : « Développe ton carnet d’adresses » (Mission locale des jeunes), « Prépare ton entretien » (Adecco), « 3 minutes pour convaincre » (RDP-Recrutement), « Et après l’entretien ? » (Groupe Partnaire) et « Maîtrise tes réseaux sociaux » (LiloPro). À partir de 18h30, les participants pourront rencontrer des entrepreneurs ainsi que des représentants des institutions et des réseaux économiques dans un cadre convivial et informel, façon afterwork. « Les diplômés ayant suivi une formation courte sont plus nombreux à chercher un premier emploi localement que les Bac+5, souvent plus mobiles, commente François Girault, président de la JCE. Or les formations courtes intéressent les entreprises. Nous espérons donc créer des opportunités pour les uns et pour les autres ! »
Diplômés ou acteurs économiques de la Métropole, Tapas’1Job mode d’emploi :
• Envoyer un mail à JCE.tapas1job[@]gmail.com
• Les candidats à l’emploi doivent joindre leur CV et une lettre de motivation.
• La JCE communiquera le lieu de la rencontre par email aux participants sélectionnés.
Téléchargez ce communiqué en PDF.
Contacts presse :
• Karine Baudoin, RP, 06 30 08 42 14.
• Céline Chanoni, Directrice du projet, 07 61 97 80 09.
 

Tapa’s1 job : la JCE recrute des demandeurs d’emploi et des entreprises

La Jeune Chambre Économique de Montpellier organise une rencontre inédite entre demandeurs d’emploi nouvellement arrivés sur Montpellier et entreprises et professionnels du recrutement le 15 octobre prochain. Elle lance un appel aux uns et aux autres pour participer à cette opération conviviale baptisée Tapa’s1 Job.
« L’objectif des rencontres Tapa’s1 Job est de faciliter l’insertion dans l’emploi des personnes qui habitent la métropole de Montpellier depuis trois ans maximum, explique Émilie Millet, présidente de la JCE de Montpellier. L’événement aura lieu dans un cadre convivial et informel et leur permettra d’échanger avec des acteurs économiques montpelliérains (entreprises, réseaux et institutionnels). » Déclinaison d’une action de la JCE d’Agen devenue Projet national, Tapas’1 Job a pour principaux objectifs d’apporter aux candidats des conseils en recrutement et de leur permettre d’enrichir leurs carnets d’adresses. Les entrepreneurs présents quant à eux ont la possibilité de découvrir de nouveaux profils et d’échanger sur leurs bonnes pratiques en matière de recrutement.
Pour participer à Tapa’s1 Job le 15 octobre dès 18h30 :
• Envoyer un mail à l’adresse suivante : JCE.tapas1job[@]gmail.com
• Les demandeurs d’emploi doivent joindre leur CV.
• La JCE communiquera le lieu de la rencontre par email aux participants sélectionnés.
À propos de la JCE-JCI
La JCE de Montpellier est affiliée à la Jeune Chambre Économique Française (JCEF) et à la Junior Chamber International (JCI), organisation de jeunes citoyens responsables et solidaires qui œuvrent pour favoriser le développement de leurs cités et pays. Agés de 18 à 40 ans et issus de tous horizons professionnels, les membres JCI réalisent des actions concrètes dans tous les domaines : économique, social, humanitaire, culturel… Ainsi formés à la prise de responsabilités, ils agissent pour une société meilleure.
Télécharger ce communiqué en PDF.
Contact presse : Roxanne OSANNO, directrice du projet, 06 65 18 67 93.
 

Concours graphique pour les 20 ans du Club des Créatrices à Montpellier

Le Centre d’information sur les droits des femmes et des familles de l’Hérault et le comité d’organisation des 20 ans du Club des Créatrices lancent un concours de graphisme pour la journée anniversaire du Club prévue en novembre 2015. Les postulant-e-s ont jusqu’au 26 juillet pour proposer un visuel destiné à illustrer les 20 ans du Club. Leurs sources d’inspiration : l’entrepreneuriat féminin et les réseaux socio-économiques.
Le CIDFF de l’Hérault et les entrepreneuses du Club des Créatrices préparent les 20 ans du Club pour l’automne prochain. Première étape : un concours de création graphique qui permettra aux organisatrices d’éditer l’affiche de l’événement et d’en assurer la promotion sur les réseaux sociaux. Ce concours est ouvert « à toute personne physique ou morale, graphiste, infographiste, étudiant en graphisme ou ayant tout simplement un sens esthétique et graphique ». Les propositions reçues jusqu’au 26 juillet et conformes au règlement du concours seront mises en ligne et soumises au vote des internautes du 29 juillet au 16 août. Un jury final composé du bureau du CIDFF34 et de professionnelles issues du Club des Créatrices sélectionnera trois projets parmi les cinq visuels préférés des internautes. Les trois lauréat-e-s recevront des lots offerts par des entrepreneuses partenaires du concours. Le jury retiendra un seul projet pour la communication des 20 ans du Club des Créatrices. Le/la gagnant-e sera invité-e à la manifestation et mis-e en valeur auprès des participant-e-s.
Comment participer ?
• télécharger le dossier et le règlement sur le site : http://clubdescreatrices34.jimdo.com
• renvoyer le dossier complété et le projet par mail jusqu’au 26 juillet 2015 minuit : clubdescreatrices34[a]gmail.com
• demandes d’informations : clubdescreatrices34[a]gmail.com
à propos du CIDFF de l’Hérault et du Club des Créatrices
Le Centre d’information sur les droits des femmes et des familles de l’Hérault est un lieu d’accueil et d’information pour tous les publics et plus particulièrement pour les femmes. Il a une mission d’intérêt général confiée par l’État, selon un accord renouvelé tous les 3 ans. L’objectif du CIDFF est de favoriser, par des actions concrètes, l’autonomie sociale, professionnelle et personnelle des femmes et de promouvoir l’égalité entre les femmes et les hommes. Il donne des informations juridiques et intervient en conseil conjugal et familial, médiation familiale, emploi et formation, éducation et santé.
Le Club des Créatrices est une action portée par le CIDFF de l’Hérault depuis 1995. Ses rencontres d’échanges de pratiques, d’expériences, d’informations et de mise en réseaux sont dédiées aux futures et nouvelles entrepreneuses, avec des soirées thématiques, pour favoriser l’émergence et la valorisation de l’entrepreneuriat féminin. Elles se déroulent chaque mois à Montpellier.
Téléchargez ce communiqué en PDF.
contact presse : Karine Baudoin – 04 67 40 36 77 – 06 30 08 42 14.