« Du bon usage du sexe » : l’injonction nataliste contre la liberté sexuelle.

Le 14 mai 2018, H&O publie le nouvel essai du sexologue Jean-Claude Piquard, Du bon usage du sexe. L’auteur de La fabuleuse histoire du clitoris y retrace l’évolution de la sexualité en Occident, à la recherche des racines profondes de la répression sexuelle. Au-delà du poids des religions, Jean-Claude Piquard nous révèle les liens étroits qui ont existé entre interdits sexuels et politiques natalistes. Il nous appelle aussi à la vigilance : le risque d’un retour de l’entrave à la liberté sexuelle est toujours présent, même en France.

Dans son nouvel essai Du bon usage du sexe publié chez H&O, Jean-Claude Piquard souhaite apporter «  un éclairage nouveau sur l’origine de l’obscurantisme qui entoure aujourd’hui encore la sexualité  ». Le sexologue lance d’abord un avertissement : la fertilité des Homo Sapiens leur a permis de supplanter les autres hominidés, mais ce don pourrait aussi conduire l’humanité à sa perte, la surpopulation entraînant l’épuisement des ressources de la planète. Il démontre ensuite comment différentes doctrines politiques et économiques ont, au fil des siècles, exercé leur emprise sur des relations sexuelles déjà régentées par les religions.
Cette passionnante enquête dans le passé l’amène à défendre l’hypothèse d’une véritable conspiration nataliste qui explique aussi bien la vague de répression de la masturbation au XIXe siècle que l’omerta clitoridienne qui caractérise le début du XXe. La pensée nataliste «  infuse insidieusement toutes nos sociétés  » et justifie également l’homophobie virulente qui parcourt l’œuvre de Freud et l’invention par ce dernier d’un hypothétique plaisir vaginal supplantant à l’âge adulte celui, scientifiquement avéré, du fameux «  bouton de rose  ».

Pour une sexualité libre de toute finalité procréatrice
Selon Jean-Claude Piquard, le «  carcan de la pensée officielle  » commence aujourd’hui tout juste à se desserrer. Ainsi, des manuels scolaires osent enfin la représentation du clitoris. Pour autant, certaines offensives contre l’avortement (aux États-Unis, en Espagne ou en Pologne) ou encore l’influence des représentants de La manif pour tous lors des dernières primaires de la droite française montrent que les enjeux liés à la liberté sexuelle sont toujours au cœur des débats de société. La féministe Julie Muret, qui préface Du bon usage du sexe, rappelle que le désir d’enfant n’est pas naturel et que le taux de natalité est lié à la pression des politiques natalistes. Elle en appelle à une sexualité libre de toute finalité procréatrice, rejoignant ainsi la «  défense de la liberté d’aimer  » prônée par Jean-Claude Piquard.

Du bon usage du sexe, H&O, mai 2018.
128 pages • 13,5 X 21 cm • 12 euros TTC

Jean-Claude Piquard
Né en 1952 à Argenteuil, Jean-Claude Piquard est installé dans la région montpelliéraine à Assas. Sexologue clinicien diplômé de la faculté de médecine de Montpellier, ergothérapeute, il a publié La fabuleuse histoire du clitoris chez H&O en 2013. Il est aussi l’auteur de l’essai Les deux extases sexuelles, la jouissance et l’orgasme aux Presses Libres (2006).

Télécharger ce communiqué en PDF.

Contact presse H&O : Karine Baudoin – 04 67 40 36 77 – 06 30 08 42 14.