Fréquentation et ventes record aux 20e Finales d’endurance d’Uzès

Les Finales nationales d’endurance de jeunes chevaux de la Société Hippique Française ont battu un record de fréquentation pour leur 20e édition à Uzès : 700 chevaux et 2300 participants professionnels présents sur le Haras national du 10 au 13 octobre. Les Finales nationales des 5 ans ont fait sensation dimanche, en clôture de la manifestation : 319 concurrents se sont élancés sur les pistes encombrées de brume au petit matin. Un record absolu pour l’épreuve et un record mondial pour ce type de course d’endurance. Les Finales interrégionales des 4 ans ont doublé leur effectif par rapport à 2012 avec 129 inscrits.

Trotting sous le regard des acheteurs - © K. Renard - IFCE

Commerce : une demande croissante de plus jeunes chevaux
Les chevaux d’endurance ont la cote et la Grande Semaine d’Uzès en apporte une nouvelle fois la preuve. L’élite des jeunes chevaux a séduit les acheteurs internationaux  fidèles à l’événement, écuries du Golfe Persique en tête. Les courtiers français travaillant pour elles ont laissé filtrer quelques informations sur des ventes souvent confidentielles. Les réservations et les ventes fermes sont à la hausse, estimées à une centaine de chevaux soit 14% de l’effectif des Finales (contre 10% l’an passé). Les prix sont stables, de 15.000 à 50.000 euros selon l’âge, l’origine, le modèle et les performances des chevaux. « Les 5 ans sont très prisés, précise le courtier Stéphane Chazel. Le lot est particulièrement relevé cette année. Les acheteurs se tournent aussi de plus en plus vers les 4 ans. » Guillaume de Thoré, Directeur adjoint de la Société Hippique Française, voit dans l’intérêt des acquéreurs pour ces plus jeunes chevaux le signe d’une dynamique commerciale porteuse : « La France détient le leadership sur l’endurance, tant en matière de qualité de chevaux et d’élevage que de performances. Les récentes médailles internationales en témoignent. » Les acquéreurs se sont tout de même disputé les meilleurs 6 ans, allant jusqu’à acheter des chevaux en pleine Finale et à demander au cavalier d’abréger l’épreuve et de ramener sa monture au box…

La Grande Semaine d’Uzès prête à monter en puissance
Les professionnels présents pour la 20e édition des Finales nationales d’endurance à Uzès sont unanimes : les organisateurs ont su gérer l’affluence record de participants de main de maître. Tous s’accordent sur la fluidité des contrôles bien planifiés et sur la circulation aisée des chevaux sur le site du Haras national. La Société Hippique d’Uzès et l’IFCE s’interrogent cependant sur leur capacité à recevoir toujours plus de chevaux pour cet événement qui incarne et dynamise l’endurance aux niveaux national et international. La Société Hippique Française s’apprête donc à lancer une réflexion sur le développement des Finales nationales, l’évolution de la réglementation et la création de nouveaux formats d’épreuve. Yvon Chauvin, président de la SHF, réunit d’ailleurs son Comité exécutif ce lundi au Haras d’Uzès, preuve du poids de l’endurance dans l’équitation française et de la renommée croissante de la Grande Semaine d’Uzès.

Fin de boucle, pause avant le contrôle vétérinaire - © C. Carcenac - IFCE