L’AERS crée une plateforme logistique mutualisée pour l’accès aux biens de première nécessité, en réseau avec les acteurs associatifs de l’Hérault

Dans le cadre du plan France Relance destiné à soutenir les associations dans leurs missions de lutte contre la pauvreté, l’Association d’Entraide et de Reclassement Social (AERS) vient d’inaugurer à Vailhauquès, au nord-ouest de Montpellier, une plateforme logistique mutualisée entre les associations du territoire héraultais pour la distribution de biens non alimentaires de première nécessité. Une initiative réalisée en partenariat avec l’Agence du Don en Nature, association nationale de collecte et de redistribution.

C’est une première en Occitanie  : les associations de l’Hérault qui prennent en charge des populations précaires vont pouvoir s’approvisionner en biens et produits non alimentaires de première nécessité auprès d’une plateforme unique, située dans l’Écoparc Bel Air à Vailhauquès. Une avancée considérable pour elles qui collaborent avec des donateurs privés et des associations nationales de collecte et de redistribution comme l’Agence du Don en Nature. Confrontées régulièrement à des difficultés de stockage et de logistique, faute de lieu, de matériels et d’une organisation adaptée, elles doivent malheureusement souvent renoncer à d’importantes quantités de produits pourtant essentiels pour les populations en situation de précarité qu’elles accompagnent (produits d’hygiène, linge de maison, mobilier, électroménager…).

L’initiative de cette plateforme revient à l’AERS (Montpellier) qui a répondu à un appel à projet lancé en 2020 par l’État dans le cadre du plan France Relance. « Nous étions régulièrement obligés de décliner des dons d’entreprises privées, mais aussi dans l’impossibilité de commander à ADN et à ses homologues du matériel dont nous avions besoin  » témoigne Véronique Tirode, directrice générale de l’AERS. «  Or les prix de ces biens ne sont très attractifs que sur de gros volumes. L’appel à projet destiné à aider les associations dans leur mission de lutte contre la pauvreté répondait donc non seulement à nos besoins, mais permettait des projets à visée logistique, ce qui était innovant. Nous y avons répondu après avoir consulté les autres associations susceptibles d’utiliser les services d’une plateforme logistique commune. »

Véronique Tirode, directrice de l’AERS, lors de l’inauguration de la plateforme logistique mutualisée à Vailhauquès le 14 décembre 2021

L’AERS loue et exploite un entrepôt de 200 m2 situé au sein de l’Écoparc Bel Air, rue Andromède à Vailhauquès, capable de recevoir 150 palettes. Les associations partenaires y ont accès et peuvent collecter, stocker et préparer des kits pour pouvoir redistribuer les produits aux populations précaires qu’elles prennent en charge. Elles sont une quinzaine à ce jour à s’être engagées à utiliser la plateforme logistique mutualisée, du SIAO 34 au Mouvement du Nid en passant par La Bulle de Douche nomade. « Ces associations signent une convention de partenariat avec l’AERS, précise Me Gérard Christol, président de la structure montpelliéraine. Elles peuvent commander des produits sur catalogue à notre premier partenaire, l’Agence du Don en Nature, qui regroupe ces commandes et les achemine vers notre PLM. » Ces achats groupés présentent l’avantage de diminuer l’ensemble des coûts, notamment de transport. Les associations ne disposant d’aucun lieu de stockage peuvent récupérer leurs commandes en plusieurs fois.

De nouveaux financements nécessaires pour pérenniser la plateforme
Le contrat biennal bipartite qui lie l’AERS à l’État, signé au printemps 2021, permet à l’association de louer l’entrepôt durant deux ans. L’AERS a aussi acheté le matériel et l’équipement nécessaires à son exploitation, a installé un logiciel de gestion logistique et statistique, et a embauché un opérateur en logistique ainsi qu’un apprenti. « Nous avons les fonds pour les premiers investissements et le lancement de la plateforme, explique Véronique Tirode. Mais de nouveaux financements publics et privés seront nécessaires à la pérennisation de ce dispositif.  » L’implication des collectivités territoriales et la générosité de mécènes privés seront cruciales pour pérenniser ce projet, accroître le nombre de produits non alimentaires de première nécessité distribués au tissu associatif héraultais et, par voie de conséquence, aux personnes les plus vulnérables du département. L’AERS envisage à terme de faire de cette plateforme un entrepôt-école pour former aux métiers de la logistique.

Biens non alimentaires de 1re nécessité • Le Chiffre
[étude Ifop pour la Fondation Jean-Jaurès et l’Agence du Don en Nature, octobre 2021]
Près d’un Français sur trois doit renoncer très régulièrement à l’achat de produits non-alimentaires de première nécessité ; 31% d’entre eux renoncent plus de quatre fois par mois à l’achat de ce type de produits.


À propos de l’AERS
Créée en 1967 à Montpellier, l’Association d’Entraide et de Reclassement Social œuvre pour la création, la gestion et l’animation d’établissements et de services destinés à l’accueil, à l’hébergement, au soin et à l’inclusion des personnes en difficulté. Son engagement est basé sur des valeurs humanistes au service des publics les plus fragilisés, stigmatisées du fait d’un passé carcéral, de la grande précarité ou de la maladie. L’AERS aspire à assurer une fonction de veille sociale et revendique également une fonction d’innovation.

À propos de l’Agence du Don en Nature
Depuis 2008, l’Agence du Don en Nature lutte contre la précarité matérielle par la collecte de produits invendus neufs non-alimentaires auprès d’entreprises et leur redistribution à des associations œuvrant auprès de populations en situation de précarité (épiceries sociales et solidaires, établissements de la protection de l’enfance, centres d’hébergement, accueils de jour, etc.). En 2020, 7 millions de produits (hygiène, puériculture, entretien, vêtements, fournitures, jouets, articles d’équipement de la maison, etc.) ont été distribués à plus de 1200 associations partout en France.


Télécharger ce communiqué en PDF.

Contact presse : Karine Baudoin, 06 30 08 42 14.

Jean-Paul ALIC nouveau président de MELIES Business Angels

L’assemblée générale de MELIES Business Angels a élu son nouveau conseil d’administration le 29 juin 2021. Jean-Paul Alic succède à Gilles Roche à la présidence du réseau d’investisseurs qui a su maintenir une activité intense depuis juin 2020, malgré le contexte d’incertitudes et les contraintes liées à la crise sanitaire.

Réunis en assemblée générale en visio-conférence mardi 29 juin 2021, les membres de MELIES Business Angels (MBA) ont dressé le bilan de l’exercice écoulé et confié les rênes de l’organisation à Jean-Paul Alic. Le nouveau Bureau se compose aussi des vice-présidents Bernard Olivier et Gilles Roche qui assure la transition, du trésorier Richard Pech et du secrétaire général Philippe Cattin-Vidal.

Jean-Paul Alic, un business angel rôdé au pilotage des projets complexes
Jean-Paul Alic, 64 ans, est consultant indépendant en logistique et business développement à Montpellier. Ingénieur civil des Mines, spécialiste de la supply chain et de la logistique, il a dirigé d’importants centres de distribution dans les domaines de la pharmacie et des produits de grande consommation (livres et disques). Il a notamment été directeur général de la distribution d’Interforum, filiale du groupe Editis, un des leaders français de l’édition (2007 à 2018). Parallèlement, il a présidé pendant de longues années la Commission de liaison interprofessionnelle du livre (CLIL), association qui gère le transport mutualisé du livre à destination des librairies. Business angel depuis plus de 10 ans, d’abord au sein du réseau BADGE (région parisienne) et depuis deux ans chez MELIES Business Angels, Jean-Paul Alic a investi dans une vingtaine de sociétés et accompagne actuellement trois d’entre elles.

Plus de 525 K€ investis depuis juin 2020
Les business angels montpelliérains ont fait face à la crise sanitaire en maintenant le rythme des comités de pilotage (25 réunions en visioconférence) et des groupes de travail. En un an, ils ont réalisé cinq investissements pour un montant total de 525 489 € : Deepbloo, Gear Prod et Fairfair au premier tour ; Cilcare et Intence (Youstiti) au deuxième tour. Deux sont en cours de bouclage. Porté par une dynamique de sortie inédite (quatre en 2020), MELIES Business Angels a réalisé une nouvelle sortie gagnante en septembre (Octipas) et en prépare de prochaines. Impliquée dans la création d’antennes locales dans le cadre de la convention qui lie Occitanie Angels à la Région, MBA a créé une antenne à Nîmes, s’apprête à en créer une à Perpignan et est en phase exploratoire à Béziers. L’activité du réseau s’est enfin traduite par la signature de nouveaux partenariats – avec Mines Alès Angels et Montpellier Business School – et le renouvellement pour trois ans de la convention avec Crédit Agricole du Languedoc, SOFILARO et Village by CA.

Relancer la dynamique des investissements dès septembre
« Jean-Paul Alic se prépare depuis un an à prendre mon relais, explique Gilles Roche. Cette gestion professionnelle de la gouvernance de MELIES Business Angels assure la pérennité du réseau et de ses activités, gages importants pour les investisseurs comme pour les start-up accompagnées. » Dans la continuité de son prédécesseur, Jean-Paul Alic entend relancer la dynamique d’investissements dès septembre et saisir les opportunités de belles sorties. Il souhaite continuer à renforcer le maillage territorial du réseau, l’implication dans Occitanie Angels et à promouvoir le rôle-clef des business angels dans l’économie régionale. « Être business angel, ce n’est pas miser de gros tickets sur une start-up après une présentation de quelques minutes. On peut investir dans l’économie réelle et de proximité avec quelques milliers d’euros pour autant qu’on puisse les placer sur un horizon de 5 à 10 ans ! C’est un très long et passionnant travail de sélection, d’analyse, de négociation, puis de conseil, d’accompagnement et de riches interactions humaines. » Le nouveau Bureau affinera ses orientations par une consultation des membres du réseau et par l’organisation de son séminaire annuel de réflexion à la rentrée.


À propos de MELIES Business Angels
Depuis sa création à Montpellier en 2006, MELIES Business Angels a rassemblé plus de 290 investisseurs individuels dans le but de financer et d’accompagner de jeunes entreprises régionales à fort potentiel de croissance. Le réseau a investi 5,9 millions d’euros à leur capital. Ces sociétés peuvent solliciter le réseau pour des besoins en financement compris entre 100 K€ et 1 M€ . Labellisée par le ministère des PME/PMI et par iSource, l’association est membre de la fédération nationale France Angels. MELIES Business Angels est par ailleurs membre fondateur d’Occitanie Angels, avec Capitole Angels (Toulouse). Cette association loi 1901 créée fin 2016 fédère et représente les réseaux de business angels en Occitanie. 


Télécharger ce communiqué en PDF.

Contact presse : Karine Baudoin • 06 30 08 42 14.

Régionales : la JCE de Montpellier invite les candidat·es à jouer franc-jeu au boulodrome

La Jeune Chambre Économique de Montpellier convie les candidat·es au élections régionales 2021, dimanche 13 juin prochain, au Boulodrome de la Mosson pour un échange autour d’une partie de pétanque. Cet événement s’inscrit dans le cadre des Entrevues citoyennes organisées par les JCE à l’occasion de chaque échéance électorale.

Amandine Verdier, présidente de la Jeune Chambre Économique de Montpellier et Bernard Reverte, président du Club de Pétanque de la Mosson s’apprêtent, avec les membres de leurs associations respectives, à recevoir des représentant·es des listes candidates aux élections régionales dimanche prochain 13 juin, de 14h à 16h au Boulodrome. Cet événement a pour objectif de rapprocher les acteurs et actrices de la vie politique et les Montpellierain·es dans un contexte à la fois détendu et sérieux pour aborder des thèmes centraux de la vie régionale tels que la jeunesse engagée et les enjeux économiques. Après le mot d’accueil des président·es, les candidat·es disposeront de quelques minutes pour s’exprimer avant de poursuivre leurs échanges au cours d’une partie de pétanque.

« Notre positionnement non partisan, aconfessionnel et indépendant nous confère toute légitimité pour interroger les candidat·es sur leur programme et leur vision des grands enjeux d’avenir pour la région Occitanie, commente Amandine Verdier. Nous espérons bien sûr que les Montpelliérain·es iront voter en nombre pour ces élections régionales et départementales les 20 et 27 juin. »

© photo S. Hermann & F. Richter / Pixabay

Contact presse : Karine Baudoin • 06 30 08 42 14.

Levée de fonds FairFair : Mines Alès Angels et MELIES Business Angels investissent dans les services à l’habitat

Mines Alès Angels et MELIES Business Angels investissent 400 K€ dans FairFair pour participer à l’accélération de l’activité du réseau des professionnels éthiques en dépannage d’urgence. FairFair by QuiOuvre (Béziers), plateforme intelligente multi métiers, veut devenir la référence nationale des services urgents à l’habitat et se développer en Europe.

Les membres des réseaux Mines Alès Angels et MELIES Business Angels réaffirment leur complémentarité par un nouveau co-investissement dans une start-up atypique au fort potentiel de croissance. Née à Béziers sous la dénomination QuiOuvre en 2015, baptisée FairFair en juin 2020, la plateforme de mise en relation entre assurés et dépanneurs qualifiés, par le biais des compagnies d’assurance et d’assistance prescriptrices, affiche en effet une croissance de +130 % entre 2019 et 2020. Cette levée de fonds auprès de business angels de proximité doit d’abord permettre à la start-up de fidéliser ses artisans, TPE et PME partenaires : ils s’engagent à une réactivité maximale ; FairFair s’engage à les payer rapidement. Ensuite l’équipe dirigeante souhaite consolider la masse salariale de l’entreprise : en 2021, elle a recruté une responsable des appels entrants et de la préfacturation, une responsable assurance qualité et une assistante de direction, portant ainsi son effectif à 15 collaborateurs. Enfin, « nous avons vocation à nous développer à l’international, plus précisément dans les pays européens limitrophes » annonce Yves Gilet, président de la start-up.

Yves Gilet, président FairFair by QuiOuvre

FairFair, une innovation de rupture éthique et numérique
En créant leur start-up en 2015, Yves Gilet et Jérémy Simonin avaient notamment pour objectif de redorer l’image du dépannage d’urgence, en particulier de la serrurerie, en mettant en relation des artisans et entreprises aux pratiques éthiques avec des professionnels de l’assurance et de l’immobilier, prescripteurs de leurs sociétaires. Avec FairFair, ils proposent un véritable hub de transformation de l’écosystème du dépannage multi métiers grâce à une double innovation de rupture éthique et numérique. En effet, cette plateforme fait appel à l’intelligence artificielle pour répondre 7j/7 et 24h/24 aux besoins de services à l’habitat des professionnels, à ce jour 17 prescripteurs partenaires. De leur côté, plus de 2500 dépanneurs sélectionnés avec soin obtiennent des missions sans coût d’acquisition ; ils bénéficient du soutien technologique de FairFair pour gérer leur activité (application), de ses services d’assistance et de formation. «  Nous créons des communautés de dépanneurs éthiques accompagnées par l’innovation numérique, explique Yves Gilet. FairFair représente le fondement du monde du dépannage de demain qui s’inscrit en 3.0. Mais l’humain est primordial : nous répondons aux appels entrants, nous menons nos enquêtes de satisfaction clients via des entretiens téléphoniques individuels. » La start-up est engagée dans une démarche qualité ; sa certification ISO 9001 a été validée le 26 avril dernier.

Métiers du dépannage et haute technologie, combo d’avenir pour les business angels
« FairFair nous a séduits à plus d’un titre, témoigne Gilles Roche, président de MELIES Business Angels. D’une part parce qu’elle réunit à la fois des talents de la haute technologie et des métiers du dépannage, cas de figure atypique pour une start-up. D’autre part, cette société en croissance rapide dispose d’un management de grande qualité. Nous comptons sur le dynamisme et le talent de toute l’équipe pour imposer FairFair en France puis à l’international. » Jérôme André, président de Mines Alès Angels, souligne également la pertinence du positionnement de FairFair qui s’appuie à la fois sur « une expertise numérique prouvée et une démarche qualité client ambitieuse. La dimension éthique professionnelle forte de FairFair dans la gestion de son réseau est un véritable enjeu dans les services à l’habitat. » Les deux réseaux de business angels, liés par une convention de partenariat depuis janvier 2021, poursuivent ainsi leur « riche collaboration dans l’objectif commun d’accompagner au mieux les start-up de la région ».



À propos de FairFair
Créée en 2015, la SAS QuiOuvre a créé la marque commerciale FairFair en juin 2020. Elle est incubée par Innovosud à Béziers. FairFair se positionne comme le hub de transformation de l’écosystème du dépannage et la première communauté éthique et collaborative de dépanneurs de confiance.
•  Spécialités de dépannage : serrurerie, plomberie, menuiserie, vitrerie, électricité, couverture, « 3D » (dératisation, désinfection, désinsectisation), intégration SmartHome pour la domotique…
•  Prescripteurs : 17, dont FIDELIA Assurance, société d’assistance de Covéa (prescripteur historique) ou Mutuaide Assistance (Groupama).
•  Dépanneurs : plus de 2500 dans toute la France.
•  Collaborateurs : 15.
•  Président : Yves Gilet
•  Directeur général : Olivier Brylak
•  CA 2020 : 1,33 M€ (contre 585 K€ en 2019).

À propos de Mines Alès Angels
Mines Alès Angels est le réseau de business angels du réseau des diplômés de l’École des Mines d’Alès. Cette structure associative, créée à l’initiative de Gilbert Gay, le fondateur de VALECO, compte parmi ses membres de nombreux entrepreneurs et managers de l’Industrie disposant d’une expérience variée, tant techniquement qu’humainement. Cette expérience lui confère une vision à plusieurs facettes permettant une analyse fiable et pertinente, ainsi qu’un accompagnement des entrepreneurs efficace et bienveillant. M2A accompagne la création d’entreprises innovantes à fort potentiel technologique et industriel, dès les premières étapes de la création.

À propos de MELIES Business Angels
Depuis sa création à Montpellier en 2006, MELIES Business Angels a rassemblé plus de 290 investisseurs individuels dans le but de financer et d’accompagner de jeunes entreprises régionales à fort potentiel de croissance. Ces sociétés peuvent solliciter le réseau pour des besoins en financement compris entre 100 K€ et 1 M€ . Labellisée par le ministère des PME/PMI et par iSource, l’association est membre de la fédération nationale France Angels. MELIES Business Angels est par ailleurs membre fondateur d’Occitanie Angels, avec Capitole Angels (Toulouse). Cette association loi 1901 créée fin 2016 fédère et représente les réseaux de business angels en Occitanie.


Télécharger ce communiqué en PDF.

Contact presse : Karine Baudoin • 06 30 08 42 14

Mathilde Margaillan préside la fédération régionale des Jeunes Chambres Economiques d’Occitanie en 2021

Mathilde Margaillan (Millau) a été élue présidente par les membres de la fédération régionale des Jeunes Chambres Économiques locales d’Occitanie qui rassemble des leaders citoyens de 18 à 40 ans.

Cadre dirigeante d’un établissement de santé, âgée de 31 ans, Mathilde Margaillan est issue de la JCE locale de Millau (Aveyron), qu’elle a présidée en 2018. Elle était vice-présidente exécutive de la fédération régionale en 2020. Mathilde sera épaulée par Emilien Lauret (Montpellier), élu au poste de vice-président exécutif, Sarra Madani (Sète), secrétaire générale, Julie Peyrat (Rodez), trésorière et Olivier Bonnery (Tarn-et-Garonne), vice-président délégué à la formation. Karim Galland (Tarn-et-Garonne) complètera l’équipe en sa qualité d’immédiat past-président.

Construire l’avenir en mode « agile »
Le nouveau Bureau régional des JCE d’Occitanie axe son programme sur « la construction d’un avenir en mode ‘agile’ ». Après une année 2020 placée sous le signe de la crise sanitaire, les bénévoles de la fédération régionale des Jeunes Chambres Économiques locales d’Occitanie sont prêts à relever les défis sociaux et environnementaux présents et à venir : « Notre objectif est de continuer à réfléchir à des solutions durables pour notre territoire en s’adaptant à la situation actuelle qui est en constante évolution. Nous souhaitons développer l’esprit d’agilité chez nos bénévoles » explique Mathilde Margaillan. « L’engagement associatif local des jeunes est plus que nécessaire. Il est d’ailleurs en augmentation de 36% depuis six ans selon France Bénévolat ! »

Renaissance de la JCE du Pays narbonnais
Après plusieurs années de travail, la fédération régionale des JCE d’Occitanie a officiellement enregistré la Jeune Chambre Économique du Pays narbonnais dans ses effectifs. Anaïs Audouy, ancienne présidente de la JCE de Béziers, préside cette nouvelle structure locale en 2021. La fédération régionale organisera un évènement à l’automne prochain afin de développer des partenariats territoriaux et de donner de la visibilité à l’association sur Narbonne, ville orpheline de JCE depuis près de 25 ans.

Rodez accueillera la Conférence des présidents de la JCEF en 2022
Une autre actualité régionale mobilise déjà la fédération des JCE d’Occitanie : la JCE de Rodez est chargée par la Jeune Chambre Économique Française d’organiser la Conférence des présidents en février 2022. Premier événement annuel du calendrier national, cette conférence réunit d’ordinaire 200 personnes – présidents locaux et régionaux de JCE, conseil d’administration national de la JCEF et représentants de l’Association Française des Sénateurs JCI. Le Bureau 2021 de la fédération s’est engagé à soutenir les membres bénévoles de la JCE de Rodez dans l’organisation de cet évènement majeur pour le mouvement.

À propos de la Jeune Chambre Économique Française
Depuis 70 ans, la Jeune Chambre Économique Française rassemble une communauté de citoyens de 18 à 40 ans. Ensemble, ils relèvent les défis sociaux et environnementaux d’aujourd’hui et de demain et portent des projets d’intérêt général sur le territoire français. En construisant ces projets de façon collective et structurée et en recherchant des solutions aux problématiques rencontrées par les territoires, les membres se forment à la prise de responsabilités afin de révéler leur leadership. En 2020, la JCEF rassemble près de 2000 bénévoles engagés en France dans 125 Jeunes Chambres économiques locales. Elle est affiliée à JCI (Junior Chamber International) qui compte 200 000 leaders citoyens dans plus de 100 pays et agit en lien avec les Global Goals de l’ONU.

Télécharger ce communiqué en PDF.

Contacts presse
• Agence RP : Karine Baudoin, 06 30 08 42 14
• JCE : Emilien Lauret, vice-président exécutif délégué à la communication, 06 87 09 81 48.

 

Énergie : DEEPBLOO lève un  million d’euros pour financer sa R&D et son développement

La start-up montpelliéraine DEEPBLOO, plateforme de Business Development dédiée aux professionnels de l’énergie, réussit une levée de près de 500 K€ auprès des réseaux MELIES Business Angels, Arts & Métiers Business Angels et Capitole Angels, accompagnés d’investisseurs individuels et de la société de capital-risque OCSEED. Cette levée de fonds lui permet de boucler un plan de financement global de près d’un million d’euros pour déployer une roadmap ambitieuse et assurer son développement local et international. La startup réalise déjà 80 % de ses ventes à l’export.

DEEPBLOO va accélérer son développement et renforcer sa technologie d’identification et d’analyse intelligente d’appels d’offre destinées aux professionnels de l’énergie. «  Au-delà de leur apport financier essentiel, ces fonds propres nous permettent, par effet de levier, de finaliser un plan de financement ambitieux et de dérouler un important plan de développement y compris à l’international  » témoigne le président de DEEPBLOO Alexandre Guillemot.  «  De manière très pragmatique, nous avons déjà réussi à développer une solution efficace avec peu de moyens, mais notre objectif est d’aller beaucoup plus loin dans l’analyse des appels d’offres. Nous sommes bien entourés et avons réussi à structurer une équipe d’experts pour mener un programme de R&D ambitieux  » note Stanislas Drouin, directeur général et CTO de DEEPBLOO.

DEEPBLOO bénéficie également du soutien de la Région Occitanie, du dispositif Créalia et de différents prix et subventions. Deepbloo a notamment remporté le Prix Entrepreneur du 1er Hackathon Energia Tech, a été lauréate du programme SPARX (accompagnement du BIC et de Schlumberger).

Alexandre Guillemot, président DEEPBLOO et Stanislas Drouin, DG et CTO.

DEEPBLOO, la solution de Business Development « intelligente »

Lancée fin 2018, la start-up DEEPBLOO a développé une plateforme hébergeant une communauté de professionnels de l’énergie auxquels elle propose des opportunités qualifiées de business en fonction des intérêts et secteurs d’activité de chacun. La solution de business development conçue par DEEPBLOO repose sur la collecte d’appels d’offres et leur analyse en profondeur par des technologies de Natural Language Processing. Les données ainsi analysées permettent de mettre à disposition de ses clients un portefeuille d’opportunités qui correspond précisément à leurs besoins, ainsi que des outils de veille commerciale et d’analyse de marchés.

«  Ces ressources vont nous permettre d’accélérer notre commercialisation et d’aller beaucoup plus en profondeur dans l’analyse des données déstructurées afin d’être en mesure de trouver ‘une aiguille dans une botte de foin’  », précisent les deux dirigeants. «  Nous sommes en passe de pouvoir identifier, avec un taux de précision très élevé, des données clés pour nos clients parmi les millions de données que nous collectons quotidiennement. DEEPBLOO peut désormais traiter de manière automatisée l’ensemble du processus allant de la détection d’une opportunité à sa création dans le système d’information de nos clients  ».

DEEPBLOO est incubée par le BIC (Business Innovation Center de Montpellier). Son équipe d’une dizaine de collaborateurs est répartie entre Montpellier et Bordeaux.

Télécharger ce communiqué en PDF.

Contact presse : Karine Baudoin • 06 30 08 42 14.

 

MELIES Business Angels se mobilise en ligne pour la Semaine nationale 2020 des Business Angels

France Angels invite ses adhérents à participer à la Semaine nationale des Business Angels malgré le confinement. MELIES Business Angels proposera donc une version 100% digitale de ses rendez-vous traditionnels : Speed Dating dédié aux porteurs de projets d’entreprise le 25 novembre et mise en avant des Lauréats de l’Innovation 2020 du 23 au 27 novembre, par le biais de capsules vidéo, avec la participation de Stéphanie Gottlib-Zeh.

Le réseau montpelliérain MELIES Business Angels (MBA) invite les futurs créateurs et créatrices d’entreprises de la région à présenter leurs projets à ses membres le mercredi 25 novembre 2020, de 9h00 à 12h30. Ce speed dating, d’ordinaire accueilli par le BIC de Montpellier, se présente cette année sous forme dématérialisée pour respecter les contraintes sanitaires en vigueur. Dix business angels échangeront en ligne toutes les demi-heures avec les candidats, sur rendez-vous, pour donner un premier avis constructif sur leurs projets de création. Chaque année, ces entretiens permettent à MELIES Business Angels de repérer une dizaine de projets prometteurs ; par la suite, sa commission Deal Flow reçoit les porteurs en entretien approfondi. Le Speed Dating 2019 a débouché sur quatre instructions de dossiers et un financement (en 2020).

Inscriptions Speed Dating : https://www.weezevent.com/speed-dating-rencontrer-les-business-angels-de-montpellier

Stéphanie Gottlib Zeh • © Christine Caville

Sept start-up Lauréates de l’Innovation à découvrir du 23 au 27 novembre
MELIES Business Angels a choisi de récompenser sept start-up parmi celles que le réseau accompagne ou a récemment accompagnées. Les unes ont pris leur envol et ont su séduire de nouveaux partenaires par leurs performances et leur expertise (trois Prix « Envol ») ; les autres viennent d’embarquer à bord du réseau MBA, financées et coachées, prêtes à développer leurs solutions innovantes (quatre Prix « Embarquement »). Leurs dirigeants témoigneront de leur parcours et de la valeur ajoutée des business angels qui les accompagnent au micro du consultant Thierry Lefebvre. MELIES Business Angels les mettra en valeur sur sa chaîne Youtube et publiera une vidéo chaque jour, du 23 au 27 novembre, sur ses comptes et pages de réseaux sociaux (LinkedIn, Facebook et Twitter). Stéphanie Gottlib-Zeh, grande témoin de cette Semaine inédite, reviendra sur son parcours d’entrepreneuse hors norme, qui l’a menée du software dans le secteur pétrolier à la création d’un club d’investisseurs pour financer l’innovation dans le domaine sportif.

Contact presse : Karine Baudoin • 06 30 08 42 14.

 

MELIES Business Angels devient partenaire de Village3 Inovexus

MELIES Business Angels (MBA) vient de signer une convention de partenariat avec Village3, structure créée par les Caisses régionales du Crédit Agricole du Languedoc, de Toulouse et de Centre-Loire pour s’associer à l’accélérateur Inovexus

MBA pourra ainsi présenter à Inovexus des start-up dans lesquelles le réseau de business angels est entré au capital pour leur permettre d’être accompagnées par des experts dans le cadre de levées de fonds élargies au marché américain. L’expertise de l’accélérateur franco-américain sera aussi précieuse pour MELIES Business Angels en phase d’étude de projets d’investissements. Inovexus aura de son côté l’opportunité de repérer de nouvelles start-up à Montpellier et en Occitanie, mais aussi de présenter au réseau des projets portés par des start-up, dès lors qu’il y a une opportunité de financement par le réseau MBA.

Cette signature MBA / Village3 s’inscrit dans le cadre du partenariat conclu par le réseau montpelliérain de business angels en mai 2018 avec la Caisse Régionale du Crédit Agricole du Languedoc, la société financière Sofilaro et le Village by CA. « MELIES Business Angels a une tradition de collaborations et de partenariats avec son écosystème » rappelle Gilles Roche, président MBA. « Avec le Crédit Agricole du Languedoc, c’est une affaire solide, concrétisée par trois conventions de partenariat différentes, dont nous sommes enchantés. Un nouveau champ d’échanges supplémentaires s’ouvre avec Village³ et Inovexus, pour encore plus d’efficacité. »

Contact presse : Karine Baudoin • 06 30 08 42 14.

 

Investissements, sorties gagnantes et antennes locales : les projets de MELIES Business Angels pour 2020-2021

MELIES Business Angels a élu trois nouveaux administrateurs lors de son assemblée générale du 2 juillet 2020. Réélu à la présidence, Gilles Roche peut compter sur un bureau renouvelé : Jean-Paul Alic et Bernard Olivier (vice-présidents), Philippe Cattin-Vidal (secrétaire général), Richard Pech (trésorier) et Carole Martin (trésorière adjointe). La crise sanitaire a freiné l’élan du réseau de business angels sans entamer sa volonté de développement.

L’assemblée générale de MELIES Business Angels (MBA) a eu lieu pour la première fois en visio-conférence cette année. Malgré la crise sanitaire mondiale et son impact sur l’économie française, les business angels montpelliérains ont maintenu leurs activités  : de juin 2019 à juin 2020, ils ont organisé 15 comités de pilotage, dont quatre par mois durant la période de confinement. La pandémie a cependant brutalement freiné la dynamique du réseau marquée en 2019 par le recrutement de nouveaux investisseurs, plus jeunes. «  Ces recrutements ne doivent toutefois pas occulter la légère baisse des sommes investies, précise Gilles Roche, président de MBA. Le contexte national est peu favorable et la plupart des régions constatent une frilosité pour les investissements à risque élevé et en phase d’amorçage.  »

Quatre investissements, trois sorties gagnantes
Le réseau a recensé 95 demandes d’investissement entre juin 2019 et juin 2020 et a reçu 68 porteurs de projet en entretien. Au final MELIES Business Angels a étudié neuf dossiers et en a présenté six en comité d’investissement. Le réseau a investi dans quatre start-up durant cette période — Odesyo, Wefight, Epur et Hiotee — pour un montant global de près de 570 000 euros (dont 100 000 de Sofilaro et 47 000 de Mines Alès Angels). Fait inédit, les business angels ont réalisé trois sorties gagnantes cette année — Electric Motion, Naocom, Gosis — pour huit sorties positives depuis 2006. «  D’autres sont en préparation  » assure Gilles Roche, qui fait des sorties un des points forts de la stratégie 2020-2021 du réseau.

Des antennes locales de business angels
Forte de la nouvelle convention signée entre la Région Occitanie et Occitanie Angels, dont il est membre co-fondateur, MBA s’engage aussi à étendre son réseau au-delà de la métropole montpelliéraine par la création d’antennes de business angels. Coordonnées par Occitanie Angels, ces dernières bénéficieront de tout le support de MELIES Business Angels. Le réseau s’appuiera sur l’expertise d’un cabinet de consultants et sur un Comité de développement des territoires créé à cet effet par la fédération Occitanie Angels.

Le conseil d'administration 2020-2021 de MELIES Business Angels en visio-conférence

À propos de MELIES Business Angels
Depuis sa création à Montpellier en 2006, MELIES Business Angels a rassemblé plus de 290 investisseurs individuels dans le but de financer et d’accompagner de jeunes entreprises régionales à fort potentiel de croissance. Ces sociétés peuvent solliciter le réseau pour des besoins en financement compris entre 100 K€ et 1 M€. Labellisée par le ministère des PME/PMI et par iSource, l’association est membre de la fédération nationale France Angels. MELIES Business Angels est par ailleurs membre fondateur d’Occitanie Angels, avec Capitole Angels (Toulouse). Cette association loi 1901 créée fin 2016 fédère et représente les réseaux de business angels en Occitanie. 

 

Télécharger ce communiqué en PDF.

Contact presse MBA : Karine Baudoin • 06 30 08 42 14.

 

MELIES Business Angels cède ses parts dans Naocom au groupe MMS

MELIES Business Angels vient de céder au groupe MMS – Metrology & Monitoring Solutions les parts qu’il détenait depuis 2010 dans l’entreprise Naocom, conceptrice de solutions IoT pour le suivi du transport des produits thermosensibles.

Le groupe MMS Metrology & Monitoring Solutions, expert en matière de solutions sans fils de traçabilité et de surveillance de la chaîne du froid, a annoncé l’acquisition de l’entreprise Naocom, basée à Lunel, son partenaire commercial de longue date. Naocom fusionne avec JRI, entreprise du groupe MMS, pour renforcer leur monitoring de la température pour transport au service de l’industrie pharmaceutique, des acteurs de la santé et de l’agroalimentaire. Le réseau MELIES Business Angels (MBA) cède donc à JRI l’ensemble des parts qu’il détenait au capital de Naocom.

MELIES Business Angels a accompagné la croissance de Naocom pendant 10 ans
Outre l’investissement financier proposé à ses membres en 2010, MELIES Business Angels a accompagné l’entreprise Naocom pendant 10 ans en mettant à sa disposition une équipe de quatre à cinq business angels aux profils et expertises complémentaires, sous la coordination de Richard Pech, un des investisseurs historiques du réseau. Ils ont prodigué à la créatrice de Naocom, Laure Reversat, puis à son équipe des conseils sur-mesure en fonction de leurs besoins, sur des questions commerciales, contractuelles, juridiques ou financières.
« Nous n’avons pas vocation à rester trop longtemps au capital des entreprises dans lesquelles nous investissons, rappelle le président de MBA, Gilles Roche. Nous nous réjouissons donc de la fusion de Naocom avec JRI. Il s’agit là d’une reconnaissance du travail acharné de Laure Reversat qui a dû affronter, dès après la création de son entreprise, l’épreuve du décès prématuré de son associé Philippe Monteil. Bravo à elle pour la croissance régulière de Naocom, et pour sa prise de responsabilité chez MMS, en charge du développement des solutions de Mobilité JRI-Naocom ! »

À propos de MELIES Business Angels
Depuis sa création à Montpellier en 2006, MELIES Business Angels a rassemblé plus de 290 investisseurs individuels dans le but de financer et d’accompagner de jeunes entreprises régionales à fort potentiel de croissance. Ces sociétés peuvent solliciter le réseau pour des besoins en financement compris entre 100 K€ et 1 M€. Labellisée par le ministère des PME/PMI et par iSource, l’association est membre de la fédération nationale France Angels. MELIES Business Angels est par ailleurs membre fondateur d’Occitanie Angels, avec Capitole Angels (Toulouse). Cette association loi 1901 créée fin 2016 fédère et représente les réseaux de business angels en Occitanie.

 

Télécharger ce communiqué en PDF.

Contact presse MBA : Karine Baudoin • 06 30 08 42 14
Contact JRI/NaocomLaure Reversat • 04 67 82 64 86