MELIES Business Angels devient partenaire de Village3 Inovexus

MELIES Business Angels (MBA) vient de signer une convention de partenariat avec Village3, structure créée par les Caisses régionales du Crédit Agricole du Languedoc, de Toulouse et de Centre-Loire pour s’associer à l’accélérateur Inovexus

MBA pourra ainsi présenter à Inovexus des start-up dans lesquelles le réseau de business angels est entré au capital pour leur permettre d’être accompagnées par des experts dans le cadre de levées de fonds élargies au marché américain. L’expertise de l’accélérateur franco-américain sera aussi précieuse pour MELIES Business Angels en phase d’étude de projets d’investissements. Inovexus aura de son côté l’opportunité de repérer de nouvelles start-up à Montpellier et en Occitanie, mais aussi de présenter au réseau des projets portés par des start-up, dès lors qu’il y a une opportunité de financement par le réseau MBA.

Cette signature MBA / Village3 s’inscrit dans le cadre du partenariat conclu par le réseau montpelliérain de business angels en mai 2018 avec la Caisse Régionale du Crédit Agricole du Languedoc, la société financière Sofilaro et le Village by CA. « MELIES Business Angels a une tradition de collaborations et de partenariats avec son écosystème » rappelle Gilles Roche, président MBA. « Avec le Crédit Agricole du Languedoc, c’est une affaire solide, concrétisée par trois conventions de partenariat différentes, dont nous sommes enchantés. Un nouveau champ d’échanges supplémentaires s’ouvre avec Village³ et Inovexus, pour encore plus d’efficacité. »

Contact presse : Karine Baudoin • 06 30 08 42 14.

 

Investissements, sorties gagnantes et antennes locales : les projets de MELIES Business Angels pour 2020-2021

MELIES Business Angels a élu trois nouveaux administrateurs lors de son assemblée générale du 2 juillet 2020. Réélu à la présidence, Gilles Roche peut compter sur un bureau renouvelé : Jean-Paul Alic et Bernard Olivier (vice-présidents), Philippe Cattin-Vidal (secrétaire général), Richard Pech (trésorier) et Carole Martin (trésorière adjointe). La crise sanitaire a freiné l’élan du réseau de business angels sans entamer sa volonté de développement.

L’assemblée générale de MELIES Business Angels (MBA) a eu lieu pour la première fois en visio-conférence cette année. Malgré la crise sanitaire mondiale et son impact sur l’économie française, les business angels montpelliérains ont maintenu leurs activités  : de juin 2019 à juin 2020, ils ont organisé 15 comités de pilotage, dont quatre par mois durant la période de confinement. La pandémie a cependant brutalement freiné la dynamique du réseau marquée en 2019 par le recrutement de nouveaux investisseurs, plus jeunes. «  Ces recrutements ne doivent toutefois pas occulter la légère baisse des sommes investies, précise Gilles Roche, président de MBA. Le contexte national est peu favorable et la plupart des régions constatent une frilosité pour les investissements à risque élevé et en phase d’amorçage.  »

Quatre investissements, trois sorties gagnantes
Le réseau a recensé 95 demandes d’investissement entre juin 2019 et juin 2020 et a reçu 68 porteurs de projet en entretien. Au final MELIES Business Angels a étudié neuf dossiers et en a présenté six en comité d’investissement. Le réseau a investi dans quatre start-up durant cette période — Odesyo, Wefight, Epur et Hiotee — pour un montant global de près de 570 000 euros (dont 100 000 de Sofilaro et 47 000 de Mines Alès Angels). Fait inédit, les business angels ont réalisé trois sorties gagnantes cette année — Electric Motion, Naocom, Gosis — pour huit sorties positives depuis 2006. «  D’autres sont en préparation  » assure Gilles Roche, qui fait des sorties un des points forts de la stratégie 2020-2021 du réseau.

Des antennes locales de business angels
Forte de la nouvelle convention signée entre la Région Occitanie et Occitanie Angels, dont il est membre co-fondateur, MBA s’engage aussi à étendre son réseau au-delà de la métropole montpelliéraine par la création d’antennes de business angels. Coordonnées par Occitanie Angels, ces dernières bénéficieront de tout le support de MELIES Business Angels. Le réseau s’appuiera sur l’expertise d’un cabinet de consultants et sur un Comité de développement des territoires créé à cet effet par la fédération Occitanie Angels.

Le conseil d'administration 2020-2021 de MELIES Business Angels en visio-conférence

À propos de MELIES Business Angels
Depuis sa création à Montpellier en 2006, MELIES Business Angels a rassemblé plus de 290 investisseurs individuels dans le but de financer et d’accompagner de jeunes entreprises régionales à fort potentiel de croissance. Ces sociétés peuvent solliciter le réseau pour des besoins en financement compris entre 100 K€ et 1 M€. Labellisée par le ministère des PME/PMI et par iSource, l’association est membre de la fédération nationale France Angels. MELIES Business Angels est par ailleurs membre fondateur d’Occitanie Angels, avec Capitole Angels (Toulouse). Cette association loi 1901 créée fin 2016 fédère et représente les réseaux de business angels en Occitanie. 

 

Télécharger ce communiqué en PDF.

Contact presse MBA : Karine Baudoin • 06 30 08 42 14.

 

MELIES Business Angels cède ses parts dans Naocom au groupe MMS

MELIES Business Angels vient de céder au groupe MMS – Metrology & Monitoring Solutions les parts qu’il détenait depuis 2010 dans l’entreprise Naocom, conceptrice de solutions IoT pour le suivi du transport des produits thermosensibles.

Le groupe MMS Metrology & Monitoring Solutions, expert en matière de solutions sans fils de traçabilité et de surveillance de la chaîne du froid, a annoncé l’acquisition de l’entreprise Naocom, basée à Lunel, son partenaire commercial de longue date. Naocom fusionne avec JRI, entreprise du groupe MMS, pour renforcer leur monitoring de la température pour transport au service de l’industrie pharmaceutique, des acteurs de la santé et de l’agroalimentaire. Le réseau MELIES Business Angels (MBA) cède donc à JRI l’ensemble des parts qu’il détenait au capital de Naocom.

MELIES Business Angels a accompagné la croissance de Naocom pendant 10 ans
Outre l’investissement financier proposé à ses membres en 2010, MELIES Business Angels a accompagné l’entreprise Naocom pendant 10 ans en mettant à sa disposition une équipe de quatre à cinq business angels aux profils et expertises complémentaires, sous la coordination de Richard Pech, un des investisseurs historiques du réseau. Ils ont prodigué à la créatrice de Naocom, Laure Reversat, puis à son équipe des conseils sur-mesure en fonction de leurs besoins, sur des questions commerciales, contractuelles, juridiques ou financières.
« Nous n’avons pas vocation à rester trop longtemps au capital des entreprises dans lesquelles nous investissons, rappelle le président de MBA, Gilles Roche. Nous nous réjouissons donc de la fusion de Naocom avec JRI. Il s’agit là d’une reconnaissance du travail acharné de Laure Reversat qui a dû affronter, dès après la création de son entreprise, l’épreuve du décès prématuré de son associé Philippe Monteil. Bravo à elle pour la croissance régulière de Naocom, et pour sa prise de responsabilité chez MMS, en charge du développement des solutions de Mobilité JRI-Naocom ! »

À propos de MELIES Business Angels
Depuis sa création à Montpellier en 2006, MELIES Business Angels a rassemblé plus de 290 investisseurs individuels dans le but de financer et d’accompagner de jeunes entreprises régionales à fort potentiel de croissance. Ces sociétés peuvent solliciter le réseau pour des besoins en financement compris entre 100 K€ et 1 M€. Labellisée par le ministère des PME/PMI et par iSource, l’association est membre de la fédération nationale France Angels. MELIES Business Angels est par ailleurs membre fondateur d’Occitanie Angels, avec Capitole Angels (Toulouse). Cette association loi 1901 créée fin 2016 fédère et représente les réseaux de business angels en Occitanie.

 

Télécharger ce communiqué en PDF.

Contact presse MBA : Karine Baudoin • 06 30 08 42 14
Contact JRI/NaocomLaure Reversat • 04 67 82 64 86

 

Connexion réussie avec MELIES Business Angels : HIoTee va déployer sa solution d’IoT par satellite

MELIES Business Angels vient d’investir dans la start-up HIoTee, spécialiste de l’Internet des Objets par satellite, aux côtés de Mines Alès Angels et de SOFILARO. Ce pool d’investisseurs permet à HIoTee de lever 225 K€ complétés par un prêt de Bpifrance et des subventions. La start-up dispose au total de 750 K€ pour commercialiser sa solution de connectivité.

Les membres des réseaux MELIES Business Angels et Mines Alès Angels ainsi que la société de capital investissement SOFILARO ont contribué à la levée de fonds de la start-up montpelliéraine HIoTee, avec des participations respectives de 123, 52 et 50 K€. HIoTee bénéfice également du soutien de Bpifrance et de différents prix et subventions. Elle a réuni au total 750 K€ pour accélérer la commercialisation de sa solution d’IoT par satellite destinée aux entreprises intervenant dans des zones où les réseaux de communication sont absents ou déficients. «  Au-delà de l’apport financier essentiel des Business Angels et de leur partenaire SOFILARO, je note l’adéquation entre nos valeurs d’entreprise et les leurs : passion, loyauté et confiance  » témoigne le président d’HIoTee Karim Rami. «  Nous avons bénéficé des conseils des chargés d’étude expérimentés de MELIES Business Angels tout au long du processus. Aujourd’hui, leur réseau s’ouvre à nous, tout comme celui des Angels de Mines Alès.  »

HIoTee cible en priorité l’industrie minière

Créée en 2018, la jeune pousse HIotee a conçu une solution intégrée permettant la collecte de données, la géolocalisation et le contrôle à distance en temps réel et en totale autonomie d’énergie, quels que soient le lieu et le protocole utilisés. Son intelligence embarquée optimise in situ les datas afin de n’envoyer que l’information utile. Les relevés d’informations d’objets connectés sont transmis aux clients, notamment dans des zones non couvertes (en Afrique, Moyen-Orient, etc.). «  Grâce à cette levée de fonds, nous allons accélérer notre commercialisation en ciblant en premier lieu l’industrie minière, précise Karim Rami. Notre solution est un atout majeur pour assurer la sécurité des travailleurs et du fret dans ce secteur d’activité.  » Le dirigeant d’HIoTee a aussi pour objectif de développer l’avance technologique de la société et de recruter jusqu’en 2021 (il compte intégrer quatre nouveaux talents d’ici fin 2020).

HIoTee est incubée par le Business Innovation Center de Montpellier et labellisée par la French Tech Seed et le BIC de l’Agence spatiale européenne. Elle est hébergée et soutenue depuis sa création par l’Institut d’Électronique et des Systèmes (Université de Montpellier/CNRS).

De gauche à droite : Nabil El Hamdouni (ingénieur systèmes embarqués), Anthony Noël (technicien supérieur) et Karim Rami (président HIoTee).


À propos de MELIES Business Angels
Depuis sa création à Montpellier en 2006, MELIES Business Angels a rassemblé plus de 280 investisseurs individuels dans le but de financer et d’accompagner de jeunes entreprises régionales à fort potentiel de croissance. Ces sociétés peuvent solliciter le réseau pour des besoins en financement compris entre 100 K€ et 1 M€. Labellisée par le ministère des PME/PMI et par iSource, l’association est membre de la fédération nationale France Angels. MELIES Business Angels est par ailleurs membre fondateur d’Occitanie Angels, avec Capitole Angels (Toulouse). Cette association loi 1901 créée fin 2016 fédère et représente les réseaux de business angels en Occitanie.

Télécharger ce communiqué en PDF.
Contact presse : Karine BAUDOIN • 06 30 08 42 14.
 

« Créer de la valeur en s'inspirant du vivant », Angels Conférence le 9 décembre à Montpellier


Le réseau d’investisseurs MELIES Business Angels (MBA) organise une Angels Conférence lundi 9 décembre à 18h30 à Cap Oméga, à Montpellier. Le consultant Bertrand Monfort interviendra sur le thème « Créer de la valeur en s’inspirant du vivant • Le biomimétisme au service d’innovations durables en entreprise ».
Depuis quatre milliards d’années, la nature conçoit, expérimente et développe des innovations pour répondre à des contraintes, résoudre des crises et créer toujours plus de valeur en utilisant pour cela les seules briques de la vie. Au-delà des exemples témoignant de ces performances, Bertrand Montfort introduira quelques-unes des clés de ces réussites pour une initiation à l’innovation durable bio-inspirée.
Bertrand Monfort développe, en partenariat avec le Ceebios notamment, une réflexion spécifique sur l’efficience des systèmes d’information et de communication dans les organisations et les organismes vivants, dans la perspective de nouvelles innovations bio-inspirées au service d’une métamorphose sociétale salutaire. Il co-anime en parallèle un projet de pôle biomimétisme en Région Occitanie Pyrénées Méditerranée.

Angels Conférence, MELIES Business Angels
9 décembre 2019 à 18h30 • Accueil dès 18h15
Salle Marconi-Lumière, Cap Omega, Rond-point Benjamin Franklin, 34960 Montpellier.
Inscriptions (entrée gratuite) : https://www.weezevent.com/conference-creer-de-la-valeur-en-s-inspirant-du-vivant-le-biomimetisme 

Avec «  Les Lauréates de l’innovation  », MELIES Business Angels salue l’audace et la ténacité des startuppeuses


À l’occasion de la Semaine nationale des business angels qui aura lieu du 25 au 29 novembre 2019, MELIES Business Angels honorera des créatrices de start-up soutenues par son réseau d’investisseurs·euses. Claudia Zimmer sera la grande témoin des «  Lauréates de l’innovation  » le 28 novembre au Château de Flaugergues à Montpellier. Dirigeantes d’entreprises et spécialistes de l’entrepreneuriat féminin débattront notamment de l’accès des créatrices aux financements et du management au féminin.
MELIES Business Angels (MBA) participe à la 14e édition de la Semaine des business angels, un événement national destiné à mettre en lumière ces investisseurs·euses privé·e·s qui jouent un rôle clef dans le développement économique des territoires en apportant des fonds et du temps aux créatrices et créateurs d’entreprises innovantes.

Claudia Zimmer sera la grande témoin des Lauréates de l'innovation © G. Bonnefont


Temps fort de la semaine, la soirée «  Les Lauréates de l’innovation  » se déroulera le jeudi 28 novembre à 18h30 au Château de Flaugergues. Elle permettra à MELIES Business Angels de distinguer des dirigeantes de start-up dans lesquelles le réseau a investi ces dernières annnées. «  Selon une récente étude de Sista, seuls 5% des fonds en France sont levés par des femmes entrepreneures  » note Gilles Roche, président de MBA. «  Il nous a donc semblé important de faire écho à cette problématique en mettant en avant la réussite au féminin pour la troisième édition des Lauréat·e·s de l’innovation.  Parmi les start-up que nous avons accompagnées depuis la création de MELIES Business Angels, 21 % sont dirigées par des femmes.  » Par ailleurs, le conseil d’administration de MBA souhaite profiter de l’événement pour susciter des vocations de business angels parmi les femmes : en effet, depuis 2004, le réseau a recensé 13,5 % seulement d’investisseuses dans ses rangs. Emmanuelle Darras, directrice de Racines Sud, animera la soirée rythmée par une table ronde sur les thèmes de l’accès des femmes au financement de l’innovation et du management au féminin, et clôturée par un échange entre Martine Viguier et Claudia Zimmer, cheffes d’entreprises récidivistes.
Un speed dating pour les porteurs et porteuses de projets innovants
Le réseau MELIES Business Angels propose aussi chaque année aux futur·e·s créateurs et créatrices d’entreprises en Occitanie de présenter leurs projets à ses membres lors d’un speed dating. Ce dernier aura lieu le mercredi 27 novembre au Montpellier International Business Incubator (MIBI) à Cap Omega. Dix business angels recevront les candidat·e·s toutes les demi-heures, sur rendez-vous, de 9h00 à 12h30, pour un premier échange constructif sur leurs projets. MBA sélectionnera certain·e·s candidat·e·s pour un entretien ultérieur avec son équipe Deal Flow.
• Inscription speed dating du 27 novembre : http://bit.ly/SpeedDatingMBA2019
• Inscription soirée du 28 novembre : http://bit.ly/SoireeLaureatesMBA.

——————————————
À propos de MELIES Business Angels
Depuis sa création en 2006, MELIES Business Angels a rassemblé près de 280 investisseurs·euses individuel·le·s dans le but de financer et d’accompagner de jeunes entreprises régionales à fort potentiel de croissance. Labellisée par le ministère des PME/PMI et par iSource, l’association est membre de la fédération nationale France Angels. En 2016, elle a créé avec le réseau toulousain Capitole Angels la structure Occitanie Angels afin de mutualiser les dossiers des start-up de la région et d’augmenter les prises de participation.

Télécharger ce communiqué en PDF.
Contact presse MBA : Karine Baudoin • 06 30 08 42 14.
 

Réélu à la présidence de MELIES Business Angels, Gilles Roche optimiste pour l’activité du réseau en 2019-2020


MELIES Business Angels a renouvelé une partie de son conseil d’administration lors de son assemblée générale du 20 juin 2019. Réélu à la présidence, Gilles Roche est épaulé par un Bureau composé d’Alain Ozan et Bernard Olivier (vice-présidents), Philippe Cattin-Vidal (secrétaire général), Carole Martin (trésorière) et Richard Pech (trésorier adjoint). Le réseau enregistre une activité soutenue depuis juin 2018 et note l’arrivée de plus jeunes investisseurs.
Les adhérents de MELIES Business Angels, réunis à Cap Oméga, ont dressé un bilan contrasté de l’exercice 2018, avec un premier semestre marqué par la non-réalisation, pour des raisons diverses, d’investissements actés en 2017. Les business angels sont toutefois optimistes compte tenu du deal flow soutenu depuis juin 2018. Le réseau a en effet recensé 115 demandes d’investissement entre juin 2018 et juin 2019 et a reçu 88 porteurs de projet en entretien. Au final MELIES Business Angels a étudié 13 dossiers et en a présenté sept en comité d’investissement. Le réseau a investi dans quatre start-up durant cette période — CrossShopper, Watertracks, Odesyo et Wefight — pour un montant global de près de 500 000 euros. Un dossier devrait se concrétiser d’ici juillet.
Un réseau plus jeune qui souhaite recruter des femmes
Pour continuer à dynamiser le réseau MELIES Business Angels, Gilles Roche et son Bureau comptent à la fois sur son rajeunissement et sur sa féminisation. Depuis 2014, de nouveaux adhérents sont venus renforcer et diversifier l’effectif qui comprend déjà 36% de moins de 50 ans contre 33% de plus de 60 ans. Le rajeunissement devrait encore s’accentuer, loin de l’image traditionnelle de dirigeants et de cadres à la retraite, même si MELIES Business Angels s’appuie sur l’expérience et la disponibilité de ces derniers. Aujourd’hui, le plus jeune des business angels montpelliérains est âgé de 27 ans. Les trentenaires et quarantenaires affichent leur volonté d’intégrer l’environnement des start-up locales – quand ils n’en sont pas issus – et de les soutenir financièrement et humainement ; ils veulent donner du sens à leurs investissements. Quant aux femmes, elles représentent moins de 13% des investisseurs de MELIES Business Angels. Le réseau va donc travailler à un plan d’action pour sensibiliser de futures membres, notamment en se rapprochant des réseaux féminins en France.

Gilles Roche, président de MELIES Business Angels et son Conseil d'Administration – © Julien Rouquette


À propos de MELIES Business Angels
Depuis sa création à Montpellier en 2006, MELIES Business Angels a rassemblé plus de 270 investisseurs individuels dans le but de financer et d’accompagner de jeunes entreprises régionales à fort potentiel de croissance. Ces sociétés peuvent solliciter le réseau pour des besoins en financement compris entre 100 K€ et 1 M€. Labellisée par le ministère des PME/PMI et par iSource, l’association est membre de la fédération nationale France Angels.
MELIES Business Angels est par ailleurs membre fondateur d’Occitanie Angels, avec Capitole Angels (Toulouse). Cette association loi 1901 créée fin 2016 fédère et représente les réseaux de business angels en Occitanie.

Télécharger ce communiqué en PDF.
Contact presse : Karine Baudoin • 06 30 08 42 14.
 
 

Business angels, préparez votre sortie d’investissement !


Guy Gourevitch, président de France Angels, donnait une conférence sur la sortie d’investissement le 16 mai dernier à Cap Oméga, invité à Montpellier par MELIES Business Angels. La sortie est une étape que les investisseurs doivent anticiper pour la préparer dans les meilleures conditions possibles, malgré son aspect aléatoire.
Les réseaux de Business Angels représentent une capacité d’investissement importante, structurée et stratégique pour l’économie française. Leurs processus de sélection et d’instruction permettent de réaliser des investissements dans de bonnes conditions. Une étude réalisée par France Angels montre cependant que la sortie est plus problématique. En effet, sur les 3500 entreprises dans lesquelles les membres des réseaux ont investi depuis 2003, seulement 8% d’entre elles ont vu des business angels sortir, dont la moitié avec plus-value réelle. On constate que 71% de ces sociétés conservent des investisseurs initiaux au capital (21% ont déposé le bilan). Comment sortir et accélérer la sortie ?

La sortie, préoccupation majeure des business angels et des entrepreneurs

Les réseaux de business angels ne sont pas les seuls à dresser ce constat. « Les fonds professionnels ont à peu près les mêmes statistiques sur le capital innovation, précise Guy Gourevitch, en France comme à l’étranger. La situation s’aggrave car le « stock » de sociétés investies augmente de façon constante. » Or la sortie est importante pour l’investisseur à la fois pour réaliser la liquidité et pour renouveler son portefeuille et réinvestir à l’amorçage. Les entrepreneurs de leur côté peuvent avoir besoin de passer le relais à des structures dotées de capacités de financement plus importantes comme des fonds de capital-risque, voire de capital développement. Quant aux réseaux de business angels, mettre en avant ces sorties, ces « belles histoires » permettrait de convaincre de nouveaux adhérents et de poursuivre leur soutien à la création d’entreprises.
Anticiper et veiller pour saisir les opportunités de sortie

La préparation de la sortie d’investissement commence dès l’entrée au capital par une analyse économique : détermination de la valeur technologique ou commerciale, étude du secteur d’activité pour évaluer la durée et la croissance potentielle de l’entreprise (importance de connaître par exemple la stratégie d’investissement des grands acteurs du secteur dans des sociétés nouvelles). Guy Gourevitch insiste aussi sur les moyens juridiques à la disposition des business angels : « Il faut négocier des accords préalables avec les associés majoritaires. Ainsi, le pacte d’associés peut prévoir un droit ou une obligation de sortie conjointe, une clause de rendez-vous ou encore un mandat de vente. » Il est aussi possible de recourir à des valeurs mobilières spécifiques. Avec les actions de préférence par exemple, l’investisseur peut notamment négocier une clause de remboursement prioritaire à la sortie.
Une fois l’investissement réalisé, les business angels doivent rester en veille sur les opportunités de sortie. Le suivi qu’ils effectuent doit le leur permettre. Ils respectent en effet un Guide de bonne conduite qui les incite à se tenir informés de la gestion de l’entreprise, notamment en assistant avec assiduité aux conseils et aux comités. D’autre part, cette information est en théorie garantie par des outils juridiques (pacte d’associés, statuts, etc.). Enfin, les business angels se distinguent des autres investisseurs par l’accompagnement qu’ils proposent aux entrepreneurs en matière de management : cette proximité avec les dirigeants facilite normalement la connaissance de la vie et de l’évolution de l’entreprise.
Sortie d’investissement : une part d’irrationnel

Quand et comment sortir ? Guy Gourevitch souligne la difficulté de prendre la bonne décision au bon moment, quelle que soit l’état de santé de l’entreprise : « Elle se développe bien : dois-je sortir maintenant ou attendre pour sortir plus tard et espérer une plus-value supérieure ? Elle est en difficulté : dois-je précipiter ma sortie ou au contraire réinvestir ? » Le président de France Angels reconnaît la part d’irrationnel de la prise de décision car les business angels ont rarement tous les éléments pour juger de l’opportunité de sortir.
Les modalités de sortie sont variées. L’introduction en bourse reste la « sortie rêvée » mais l’entreprise peut aussi être vendue à un grand acteur du marché. Plus rarement l’entreprise rachète ses propres actions, car cela nécessite de disposer d’une trésorerie suffisante. Autres cas de figure : la liquidation amiable, la sortie isolée d’un·e business angel ou encore la sortie par LBO (création d’une holding qui rachète les parts des actionnaires grâce à un crédit bancaire). Quant aux plates-formes d’échanges de titres, elles sont rares sur le non coté.
Dans tous les cas de figure, Guy Gourevitch démontre l’intérêt pour les investisseurs de se regrouper en holdings, fiducies, Siba (sociétés d’investissements de BA) ou SEP (sociétés en participations). Cela permet de sortir dans de meilleures conditions car les groupements ont plus de poids dans les négociations.

Gilles Roche (président MELIES Business Angels), Isabelle Prévot (directrice BIC Montpellier Méditerranée Métropole) et Guy Gourevitch (président France Angels) • © MBA


Président de France Angels depuis mars 2019, Guy Gourevitch a mené sa carrière professionnelle dans le secteur de l’informatique. Ingénieur de l’Institut de Programmation de Paris, il est titulaire d’un DEA en mathématiques et systèmes d’information. Cadre dirigeant des Groupes Bull puis Steria, il a ensuite dirigé les opérations France chez General Electric IS. Business Angel depuis 2004, Guy Gourevitch compte 35 investissements à son actif dans des PME technologiques. Il est administrateur du réseau IT Angels, membre de Paris Business Angels et du Comité d’investissement de Paris Angels Capital.
Téléchargez ce communiqué en PDF.
Contact presse : Karine Baudoin • 06 30 08 42 14
 

Investir oui, mais comment sortir ?  Angels conférence à Montpellier le 16 mai 2019


MELIES Business Angels reçoit le président national de France Angels Guy Gourevitch jeudi 16 mai à Cap Oméga. Il donnera à 18h30 une conférence sur le thème de la sortie d’investissement à l’attention des business angels, des entrepreneurs et de tous ceux que le financement des entreprises intéresse.
Les réseaux de Business Angels représentent une capacité d’investissement importante, structurée et stratégique pour l’économie française. Leurs processus de sélection et d’instruction permettent de réaliser des investissements dans de bonnes conditions. La préoccupation majeure des Business Angels – et des entrepreneurs – devient donc désormais la sortie des participations dans les entreprises. Guy Gourevitch, président national de France Angels, donnera les clefs d’une bonne sortie d’investissement à toutes celles et tous ceux qui financent les entreprises à Montpellier et dans sa région, ou qui envisagent de le faire.
Tout nouveau président de France Angels (nommé le 26 mars dernier), Guy Gourevitch a effectué sa carrière professionnelle dans le secteur de l’informatique. Ingénieur de l’Institut de Programmation de Paris, il possède un DEA en mathématiques et systèmes d’information. Il a été cadre dirigeant des Groupes Bull puis Steria avant de diriger les opérations France chez General Electric IS. Business Angel depuis 2004, Guy Gourevitch compte 35 investissements à son actif dans des PME technologiques. Il est actuellement administrateur du réseau IT Angels, membre de Paris Business Angels et du Comité d’investissement de Paris Angels Capital.

Guy Gourevitch, président de France Angels • © Estelle Offroy


Angels conférence • 16 mai 2019
Inscription gratuite et obligatoire : https://www.weezevent.com/-2262
Accueil à 18h15 – Début de la conférence à 18h30
Salle Marconi-Lumière, Cap Oméga, Rond-point Benjamin Franklin, Montpellier.
À propos de MELIES Business Angels
Depuis sa création à Montpellier en 2006, MELIES Business Angels a rassemblé plus de 270 investisseurs individuels dans le but de financer et d’accompagner de jeunes entreprises régionales à fort potentiel de croissance. Ces sociétés peuvent solliciter le réseau pour des besoins en financement compris entre 100 K€ et 1 M€. Labellisée par le ministère des PME/PMI et par iSource, l’association est membre de la fédération nationale France Angels.
MELIES Business Angels est par ailleurs membre fondateur d’Occitanie Angels, avec Capitole Angels (Toulouse). Cette association loi 1901 créée fin 2016 fédère et représente les réseaux de business angels en Occitanie.

Télécharger ce communiqué en PDF.
Contact presse : Karine Baudoin • 06 30 08 42 14.
 

MELIES Business Angels fait bonne impression en investissant dans Odesyo


MELIES Business Angels et SOFILARO investissent près de 200 K€ dans Odesyo, spécialiste des systèmes de contrôle qualité pour l’impression numérique couleur. Aux côtés d’un pool d’investisseurs, le réseau MBA et son partenaire permettent ainsi à la start-up montpelliéraine de boucler un financement de 880 K€.
Les business angels du réseau MELIES et la société de capital investissement SOFILARO viennent de contribuer de façon décisive à la levée de fonds de la start-up Odesyo, avec des participations respectives de 146 K€ et 50 K€. Avec les apports de Venise Invest, Kozinet et S. Hersen, le tour de table s’élève à 366 K€. Odesyo peut aussi compter sur le soutien de la région Occitanie, de Bpi France et sur différents prêts bancaires pour réunir au total 880 K€. Cette somme doit lui permettre d’une part de déployer sa solution Smijet sur les sites de production et chez les fabricants de machines d’impression en France et à l’international, d’autre part de renforcer son équipe de recherche et développement.
Odesyo maîtrise le coût d’une impression de qualité
Créée en 2017 par Dominique Martin et Philippe Copin, Odesyo développe le Smijet, solution de contrôle des nuances de couleur qui s’installe directement sur les machines d’impression. Smijet intègre un scanner breveté par l’entreprise et des algorithmes temps réels ; la solution contrôle 100% de la surface imprimée. Finis les rebuts excessifs dûs à une détection tardive des variations de couleur ! Enfin, grâce à la technologie Human Eye, qui repose sur l’intelligence artificielle, on ne rejette que les défauts visibles par l’œil humain, réduisant ainsi des coûts importants de sur-qualité. Incubée au BIC de Montpellier et à la SATT AxLR, la start-up vise les marchés de l’impression industrielle dans les domaines du textile, du packaging et de l’étiquette.

Dominique Martin et Philippe Copin, fondateurs d'Odesyo


Capitaliser sur la performance
«  Nous entrons au capital d’un projet innovant qui apporte une performance inédite dans les systèmes de contrôle colorimétrique en production  » commente Gilles Roche, président de MELIES Business Angels. «  De plus, en contribuant activement à la réduction des gaspillages, Odesyo participe aux objectifs sociétaux de réduction de l’impact environnemental. Outre les marchés de l’impression, de belles perspectives sont entrevues dans des domaines aussi divers que l’industrie automobile, la pharmacie ou l’agroalimentaire.  » Benjamin Bessac, directeur d’investissements SOFILARO, souligne de son côté «  la performance et l’ambition d’un système de contrôle qui procure à ses clients un réel gain de productivité tout en améliorant la qualité. L’intérêt marché et la pertinence de la solution ont longuement été analysés, puis confirmés par les chargés d’études de MELIES Business Angels, atouts précieux pour orienter notre décision.  »
À propos de MELIES Business Angels
Depuis sa création à Montpellier en 2006, MELIES Business Angels a rassemblé plus de 270 investisseurs individuels dans le but de financer et d’accompagner de jeunes entreprises régionales à fort potentiel de croissance. Ces sociétés peuvent solliciter le réseau pour des besoins en financement compris entre 100 K€ et 1 M€. Labellisée par le ministère des PME/PMI et par iSource, l’association est membre de la fédération nationale France Angels.
MELIES Business Angels est par ailleurs membre fondateur d’Occitanie Angels, avec Capitole Angels (Toulouse). Cette association loi 1901 créée fin 2016 fédère et représente les réseaux de business angels en Occitanie.
 

Télécharger ce communiqué en PDF.
Contact presse : Karine Baudoin • 06 30 08 42 14.