Grande Semaine d'Uzès : 19e rendez-vous mondial des jeunes chevaux en Languedoc-Roussillon

La Société Hippique d’Uzès, la Société Hippique Française et le Haras national d’Uzès donnent rendez-vous aux professionnels de l’endurance pour les 19e Finales nationales de la discipline. Du 11 au 14 octobre, plus de 600 chevaux de 4 à 6 ans seront au départ de courses de fond de 40, 60 et 90 km en pays d’Uzès. À la clé, une sélection pour les championnats du monde des 7 ans et les mentions Élite, Excellent et Très bon, qui classent les compétiteurs parmi les cracks de la discipline et garantissent leur valorisation commerciale.
L’élite de l’endurance sur une place de marché internationale
Premier événement mondial d’endurance, la Grande Semaine d’Uzès est la 2e finale française de jeunes chevaux en nombre de partants : environ 600 chevaux, plus de 2000 cavaliers et accompagnants. Les pur-sang arabes présents ont fait l’objet d’une sélection génétique pointue et raisonnée et d’une préparation physique accompagnée de soins attentifs. Ils s’apprêtent à briller sous le regard attentif d’acheteurs avertis venus du monde entier (Moyen-Orient, Amérique du Sud, Europe). Cette année, le Groupement des Eleveurs de Chevaux d’Endurance du Languedoc-Roussillon (GECE-LR) organise une vente amiable réservée aux chevaux de 6 ans et moins qui débutera par une présentation au manège, le jeudi 11 octobre à 18h30.
Un espace RP dédié aux professionnels
Les organisateurs de la Grande Semaine ont pensé aux professionnels en leur proposant de nouvelles prestations. Cette année, un Carré VIP accueille celles et ceux qui souhaitent profiter de l’événement pour nouer de nouvelles relations commerciales ou inviter clients ou fournisseurs. Cet espace privilégié propose une cuisine raffinée ; on y réserve des tables de 8 convives avec vue sur la cour d’honneur. Cette cour accueillera d’ailleurs le samedi soir la présentation d’une dizaine d’étalons prestigieux, sélectionnés pour leurs palmarès.
Une Grande Semaine sous le signe du développement durable
Le stand des Haras nationaux IFCE proposera des animations sur le thème du développement durable : quizz doté de récompenses, démonstration de giropode (deux-roues électrique), exposition sur l’habitat durable, le tri des déchets… Enfin, les organisateurs de la Grande Semaine d’Uzès mettront en place le tri sélectif sur la manifestation.

Grande Semaine pratique

Entrée et parking gratuits. Haras national d’Uzès – Mas des Tailles – 30700 Uzès.
• Accueil des cavaliers le jeudi 11 à 14h. Début de la compétition à 7h le vendredi 12.
• Présentation d’étalons le samedi soir.
• Vente amiable de 6 ans et moins à partir du jeudi 11 18h30.
• Soirées dansantes les vendredi et samedi.
• Renseignements : 04 66 22 98 59.
Téléchargez le communiqué en PDF.
 

Conférence de presse le 3 octobre à 11 heures

Truffières d’Uzès – 830 Route d’Alès – 30700 Uzès
en présence de :
M. Bruno Mellet, Directeur de la Société Hippique Française
Mme Anne-Sophie Lauthier, Directrice de l’IFCE – Site du Haras national d’Uzès
M. Antonio Nogueira, Président de la Société Hippique d’Uzès.

Contacts presse :
• Karine BAUDOIN – 04 67 40 36 77 – 06 30 08 42 14.
• Benoît DURASNEL – 04 99 62 67 56 – 06 61 92 22 85.
 

Grande semaine d'Uzès : la place de marché mondiale des jeunes chevaux en Languedoc-Roussillon

La Société Hippique d’Uzès organise la 19e édition des Finales nationales d’endurance au haras national d’Uzès du 11 au 14 octobre. Un rendez-vous sportif et commercial de premier plan pour une filière équine qui compte dans l’économie régionale.
La Société Hippique d’Uzès s’associe à la Société Hippique Française et au Haras national d’Uzès pour organiser les 19e Finales nationales d’endurance, le rendez-vous incontournable des jeunes chevaux, futurs champions convoités par les acheteurs du monde entier. Du 11 au 14 octobre, plus de 600 chevaux de 4 à 6 ans seront au départ de courses de fond balisées et chronométrées de 40, 60 et 90 km en pays d’Uzès. À la clé, une sélection pour les championnats du monde des 7 ans et les mentions Élite, Excellent et Très bon, qui classent les compétiteurs parmi les cracks de la discipline et garantissent leur valorisation commerciale.
Une place de marché et un événement à fort impact économique
Les courses d’endurance sont parmi les principales voies de commercialisation des jeunes chevaux. Les Finales d’Uzès attirent des acheteurs avertis du monde entier (Moyen-Orient, Amérique du Sud, Europe). Cette année, le Groupement des Eleveurs de Chevaux d’Endurance du Languedoc-Roussillon (GECE-LR) organise une vente amiable réservée aux chevaux de 6 ans et moins, qui débutera par une présentation au manège le jeudi 11 octobre à 18h30. Au-delà des transactions commerciales qui ont lieu durant la manifestation, les Finales d’endurance ont un impact économique important sur l’Uzège. En 2011, les participants (cavaliers, staff sportif, spectateurs) ont réservé plus de 4.000 nuitées auprès des hébergeurs locaux. Les restaurateurs locaux ont vu leur chiffre d’affaires augmenter de 20% durant l’événement. Enfin, les professionnels du tourisme équestre et des Centres équestres (endurance, attelage) profitent tout au long de l’année des aménagements réalisés sur les circuits d’endurance avec le soutien du département du Gard et du Fonds Eperon.
Sport, agriculture et tourisme en synergie
Le Languedoc-Roussillon est le berceau de l’élevage des chevaux d’endurance en Europe et la région leader en France. De façon générale, l’élevage équin en Languedoc-Roussillon réalise un chiffre d’affaires annuel de plus de 17 millions d’euros dont la moitié provient de la vente de chevaux. Les entreprises qui génèrent le plus d’emplois sont les élevages et les établissements équestres, mais la filière équine fait vivre de nombreuses activités connexes : maréchaux-ferrants, vétérinaires, fabricants d’aliments, équipementiers et distributeurs. Dans le Gard, près de 150 exploitations agricoles assurent 250 emplois. Ces éleveurs de chevaux d’endurance redynamisent des zones frappées par la déprise agricole en valorisant des espaces peu productifs. Confrontés à de lourdes charges, ces entreprises proposent souvent des prestations complémentaires pour rester rentables. La pluriactivité est donc courante dans la région : élevage, débourrage, enseignement, tourisme, organisation de concours, associations de cavaliers…
La filière équine en LR (en 2010)

  • 1774 entreprises (1095 éleveurs)
  • 2160 ETP
  • 29.500 équidés en exploitations (+ 13.000 en dehors)
  • 396 poulinières de chevaux arabes
  • CA : 86,6 millions € (333 paris inclus), dont 17,2 pour l’élevage.
  • 3400 chevaux d’endurance vendus par an.

Téléchargez le communiqué en PDF.
 

Conférence de presse le 3 octobre à 11 heures

Truffières d’Uzès – 830 Route d’Alès – 30700 Uzès
en présence de :
M. Bruno Mellet, Directeur de la Société Hippique Française
Mme Anne-Sophie Lauthier, Directrice de l’IFCE – Site du Haras national d’Uzès
M. Antonio Nogueira, Président de la Société Hippique d’Uzès.

Contacts presse :
• Karine BAUDOIN – 04 67 40 36 77 – 06 30 08 42 14.
• Benoît DURASNEL – 04 99 62 67 56 – 06 61 92 22 85.
 

Grande Semaine d’Uzès : le rendez-vous mondial des jeunes chevaux en Languedoc-Roussillon

La Société Hippique d’Uzès organise la 19e édition des Finales nationales d’endurance au haras national d’Uzès, du 11 au 14 octobre. Un rendez-vous sportif et commercial d’ampleur internationale.
La Société Hippique d’Uzès s’associe à la Société Hippique Française et au Haras national d’Uzès pour organiser les 19e Finales nationales d’endurance, le rendez-vous incontournable des jeunes chevaux, futurs champions convoités par les acheteurs du monde entier. Du 11 au 14 octobre, plus de 600 chevaux de 4 à 6 ans seront au départ de courses de fond balisées et chronométrées de 40, 60 et 90 km en pays d’Uzès. À la clé, une sélection pour les championnats du monde des 7 ans et les mentions Élite, Excellent et Très bon, qui classent les compétiteurs parmi les cracks de la discipline et garantissent leur valorisation commerciale.

L’élite de l’endurance en démonstration
Premier événement mondial d’endurance, la Grande Semaine d’Uzès est la 2e finale française de jeunes chevaux en nombre de partants : environ 600 chevaux, plus de 2000 cavaliers et accompagnants. Les Finales d’endurance, fleuron de la discipline, rassemblent des chevaux et des cavaliers qui ont brillé sur toutes les étapes de qualification inférieure. Les pur-sang arabes ont fait l’objet d’une sélection génétique pointue et raisonnée et d’une préparation physique accompagnée de soins attentifs. L’épreuve d’endurance elle-même se caractérise par l’intervention régulière de vétérinaires qui contrôlent la fréquence cardiaque des chevaux et repèrent toute fatigue ou boiterie éventuelles. L’objectif est de tester les meilleurs jeunes chevaux tout en les préservant d’une usure prématurée.
Une place de marché et un événement à fort impact économique
Les courses d’endurance sont parmi les principales voies de commercialisation des jeunes chevaux. Les Finales d’Uzès attirent des acheteurs avertis du monde entier, notamment du Moyen-Orient. Cette année, le Groupement des Eleveurs de Chevaux d’Endurance du Languedoc-Roussillon (GECE-LR) organise une vente amiable réservée aux chevaux de 6 ans et moins qui débutera par une présentation au manège, le jeudi 11 octobre à 18h30. Au-delà des transactions commerciales qui ont lieu durant la manifestation, les Finales d’endurance ont un impact économique important sur l’Uzège. En 2011, les participants (cavaliers, staff sportif, spectateurs) ont réservé plus de 4.000 nuitées auprès des hébergeurs locaux. Les restaurateurs ont vu leur chiffre d’affaires augmenter de 20% durant l’événement.
La filière équine en LR (en 2010)

  • 1774 entreprises (1095 éleveurs)
  • 2160 ETP
  • 29.500 équidés en exploitations (+ 13.000 en dehors)
  • 396 poulinières de chevaux arabes
  • CA : 86,6 millions € (hors paris), dont 17,2 pour l’élevage.
  • 3400 chevaux d’endurance vendus par an.

La Grande Semaine d’Uzès pratique

Entrée et parking gratuits. Haras national d’Uzès – Mas des Tailles – 30700 Uzès.
• Accueil des cavaliers le jeudi 11 à 14h. Début de la compétition à 7h le vendredi 12.
• Animations : concours de tri de taureaux samedi 13 après-midi. Présentation d’étalons prestigieux samedi soir. Soirées dansantes les vendredi et samedi.
• Renseignements : 04 66 22 98 59.
Téléchargez le communiqué en PDF.
 

Conférence de presse le 3 octobre à 11 heures

Truffières d’Uzès – 830 Route d’Alès – 30700 Uzès
en présence de :
M. Bruno Mellet, Directeur de la Société Hippique Française
Mme Anne-Sophie Lauthier, Directrice de l’IFCE – Site du Haras national d’Uzès
M. Antonio Nogueira, Président de la Société Hippique d’Uzès.
Contacts presse :
• Karine BAUDOIN – 04 67 40 36 77 – 06 30 08 42 14.
• Benoît DURASNEL – 04 99 62 67 56 – 06 61 92 22 85.

 

Représentation théâtrale au profit du Refuge

Le Refuge convie les amateurs de théâtre ainsi que celles et ceux qui soutiennent son action à la représentation de la pièce « Loin de Corpus Christi », au Théâtre des 13 Vents à Montpellier, le samedi 13 octobre à 19h00. Pour la deuxième année, dans le cadre de son partenariat avec Le Refuge, le Théâtre des 13 vents réserve en effet des places à un tarif préférentiel permettant à l’association d’encourager les dons et ainsi de développer ses actions. Une partie des recettes de cette soirée soutient le Refuge dans sa lutte contre l’homophobie, contribue au développement de ses structures d’accueil et de son travail d’accompagnement et d’insertion sociale. Les billets au tarif préférentiel de 20 euros sont en vente au siège de l’association, 2 rue Germain à Montpellier ; il est aussi possible de réserver sa place par téléphone ou mail.
Le Refuge est la seule structure en France, conventionnée par l’Etat et reconnue d’utilité publique, à proposer un hébergement temporaire et un accompagnement social, médical et psychologique aux jeunes majeurs, filles et garçons, victimes d’homophobie ou de transphobie. Forte de 1338 adhérents, elle gère un dispositif d’accueil de 38 places en appartements-relais.  Elle est implantée à Montpellier, Paris, Lyon, Marseille, Lille, Toulouse, Narbonne et Saint Denis de la Réunion.
LOIN DE CORPUS CHRISTI
De Christophe PELLET – Mise en scène Jacques LASSALLE – © L’Arche Editeur
Au cours d’une projection à La Cinémathèque française, Anne est envoûtée par l’image de Richard Hart, jeune acteur américain des années 40. Elle commence une enquête sur lui, qui couvrira toute une partie du 20e siècle, de la chasse aux sorcières maccarthyste aux Etats-Unis à la chute du mur de Berlin. Deux hommes parcourent cette enquête : le jeune et oublié acteur Richard Hart, et le célèbre et engagé Bertolt Brecht. Où il sera question de la place de l’individu dans l’Histoire et de la fascination qu’exercent sur nous les images et leur beauté…
Avec Marianne BASLER, Annick LE GOFF, Sophie TELLIER, Tania TORRENS, Julien BAL, Bernard BLOCH, Brice HILLAIRET et la voix de Sarah TICK.
THÉÂTRE DES 13 VENTS – Domaine de Grammont, Montpellier – Parking gratuit

Je réserve ma place (20 euros) pour le 13 octobre à 19h00

Au siège du Refuge : 2 rue Germain à Montpellier – le mardi et le jeudi de 18h à 20h, le samedi de 15h à 19h.
Par téléphone : au 06 65 19 88 17.
Par mail : montpellier@le-refuge.org
Notre communiqué en PDF.
 

L’Association du Syndrome de Lowe met en ligne son nouveau site Internet

Montpellier – 13 septembre 2012
L’Association du Syndrome de Lowe vient de mettre en ligne son nouveau site Internet : http://www.syndrome-lowe.org. Cet espace de communication va permettre à l’association de mieux faire connaître le syndrome de Lowe, maladie rare parmi les plus rares, et de parfaire l’accompagnement des familles adhérentes. L’ASL espère ainsi sensibiliser à sa cause le grand public, les professionnels de santé, les mécènes et de futurs adhérents.
Avec ce nouveau site Internet, développé par l’agence Horizon (Quimper), alimenté et mis à jour en interne, l’ASL se dote d’un outil ergonomique, simple d’utilisation pour les familles de malades et pour les personnes en quête d’informations sur le syndrome de Lowe.
Le site s’articule autour de 4 rubriques principales :
• La rubrique « L’association » permet de découvrir l’ASL, ses valeurs et ses activités, et l’intérêt d’y adhérer pour les familles et les proches de malades.
• La rubrique « La maladie » donne accès aux informations sur le syndrome de Lowe, ses caractéristiques médicales, les traitements et la recherche.
• La rubrique « Conseil scientifique » précise la composition du conseil scientifique et médical de l’ASL, présidé par le Pr Lunardi, généticien au CHU de Grenoble.
• La rubrique « Soutenir l’ASL » permet aux familles de malades d’adhérer, aux particuliers de faire un don en ligne et aux mécènes potentiels de rejoindre les partenaires financiers de l’association.
Un espace dédié aux familles de malades
Pour une meilleure communication avec les familles, l’ASL va ouvrir un espace privé réservé aux adhérents dans lequel seront mis en ligne l’actualité de l’association, de la documentation, un agenda interne, l’abonnement à une newsletter… Les familles pourront partager leurs expériences de la maladie sur un forum.
À propos de l’ASL et du Syndrome de Lowe
Le Syndrome de Lowe ou oculo-cérébro-rénal est une maladie génétique à l’origine de handicaps physiques et intellectuels plus ou moins lourds (yeux, reins, cerveau). Elle est héréditaire, liée au chromosome X : les mères la transmettent, seuls les garçons la développent. Elle touche deux individus sur un million dans le monde ; moins de cent garçons en France. Il n’existe pas, à ce jour, de traitement définitif.
Créée en 1994, l’Association du Syndrome de Lowe (ASL) regroupe une quarantaine de familles en France qu’elle informe de leurs droits et accompagne dans leurs démarches. Elle consacre environ 15.000 euros par an à la recherche par le biais de bourses ou de subventions, un budget insuffisant au regard du travail à accomplir pour mieux connaître la maladie. L’ASL adhère notamment au réseau Alliance Maladies Rares. Elle est présidée depuis 2009 par Philippe Ferrer, gérant d’une agence de communication sur l’agglomération montpelliéraine.
Contact presse : Philippe FERRER – 04 67 04 49 74 – contact@syndrome-lowe.org
Notre communiqué en PDF.
 

Alfortville et Le Relais 94 aident les jeunes du Refuge à accéder à l’autonomie

Paris – 3 juillet 2012.
La Ville d’Alfortville teste un dispositif innovant en mettant des appartements en bail glissant à disposition des jeunes gens prêts à sortir du dispositif du Refuge, l’association nationale de lutte contre l’homophobie. Le Relais 94 de l’A.P.S.I. s’engage à accompagner ces jeunes dans leur processus d’intégration sociale lié au logement. Une convention cadre tripartite sera signée jeudi 5 juillet à 16h00 dans les locaux de la délégation Paris I.D.F. du Refuge.

Le Refuge marque une nouvelle étape dans l’accompagnement des jeunes homosexuel(le)s, bi et transexuel(le)s rejetés et mis à la rue par leurs proches. Ces derniers peuvent en effet désormais prétendre à un logement autonome sur Alfortville lorsqu’ils sont prêts à quitter le dispositif d’accueil et de suivi de l’association. Le Refuge établira un rapport social et proposera des candidats à ses partenaires, la Ville d’Alfortville et Le Relais 94 de l’Association de Prévention Soins et Insertion (A.P.S.I.). Une commission, composée de membres représentant les trois partenaires, attribuera un appartement aux jeunes « capables de s’inscrire dans un processus d’insertion qui passe par l’établissement de leur responsabilité locative ».
Vers l’autonomie financière, administrative et sociale
Le Relais 94 règlera les loyers à la Ville. L’association s’engage à rencontrer les bénéficiaires, à leur domicile, autant de fois que nécessaire, en lien avec le Refuge. L’accompagnement social lié au logement, adapté à chaque personne et contractualisé par écrit, portera sur l’aide à la vie quotidienne (gestion budgétaire, insertion dans le logement et découverte des relations de voisinage), l’ouverture des droits (constitution du dossier A.P.L. ou A.L.) et les relations avec la Ville ou ses services et avec les autres travailleurs sociaux. L’association effectuera une évaluation écrite de la situation un mois avant la fin du suivi, qui déterminera la reconduction ou non de l’accompagnement, sur décision des trois signataires de la convention. Le bail est fixé à un an, renouvelable une fois. Le bénéficiaire pourra conclure un bail direct avec la Ville à l’issue de l’accompagnement par Le Relais 94, dans le cas où la réinsertion sociale et professionnelle est concluante.

Signature de la Convention, jeudi 5 juillet à 16h00
Le Refuge Paris I.D.F. – 3-5 rue d’Aligre – Maison des Ensembles – Paris 12e
En présence de :

  • M. Luc CARVOUNAS, Sénateur-Maire d’Alfortville,
  • M. Bernard CAVAT, Directeur Général de l’A.P.S.I.
  • M. Nicolas NOGUIER, Président du Refuge.

Journalistes, confirmez ici votre présence.
Contact presse : Médéric MICHAUD – Délégué régional Le Refuge Paris IDF – 09 81 94 53 92.
Notre communiqué en PDF.
 

Le Refuge partenaire de la Direction de la Protection Judiciaire de la Jeunesse

Le Refuge – 11 juin 2012

Le Refuge devient l’une des associations de référence de la Direction de la Protection Judiciaire de la Jeunesse pour l’élaboration et la mise en œuvre d’actions visant à lutter contre les discriminations relatives à l’identité sexuelle et à l’identité de genre.
La convention de partenariat sera signée mercredi 13 juin à 19H30 au siège du Refuge à Montpellier.

Le Refuge s’engage auprès de la DPJJ à intervenir aussi bien auprès des mineurs sous protection judiciaire que des professionnels, en lien avec l’Ecole Nationale de Protection Judiciaire de la Jeunesse (ENPJJ).
L’éducation collective des mineurs
Le Refuge réalisera des interventions éducatives collectives auprès des mineurs sous protection judiciaire, à la demande des établissements et des services de la PJJ. Objectif : entendre les discours de ces jeunes sur l’homosexualité et combattre les préjugés et les stéréotypes. L’association travaillera en concertation avec les professionnels concernés, y compris les représentants des services intervenant en détention (quartier mineurs et établissement pénitentiaire pour mineurs).
La formation des professionnels à la non-discrimination
Le Refuge définira avec l’Ecole Nationale de Protection Judiciaire de la Jeunesse les modalités des actions de formation destinées aux professionnels (éducateurs, directeurs, infirmiers). Elles porteront notamment sur les représentations et la non-discrimination envers les mineurs et envers les adultes, et sur la prise en charge des mineurs en recherche de leur identité sexuelle.
Citoyenneté et formation civique
Le Refuge s’engage aussi à participer à des sessions de modules citoyens à destination des mineurs dans le cadre de mesures de réparations, de stages citoyenneté ou de stages de formation civique.
L’association devrait enfin intervenir, en 2013, dans un « Jeudi de Roubaix » de l’ENPJJ consacré à la lutte contre les discriminations en général.

Signature de la Convention, 13 juin à 19h30
Le Refuge – 2 rue Germain – Montpellier

en présence de :

  • M. Jean-Louis DAUMAS, directeur de la Protection Judiciaire de la Jeunesse,
  • M. Frédéric PHAURE, chef de cabinet
  • M. Nicolas NOGUIER, président du Refuge
  • M. Frédéric Gal, directeur général

Journalistes, confirmez votre présence le 13 juin 19h30.
 

La cohabitation jeunes-seniors prépare un avenir solidaire

Pionnière en France du logement intergénérationnel, Concorda Logis lance son appel à seniors annuel pour héberger des jeunes (étudiants, stagiaires, apprentis, primo-salariés) sur Montpellier et Nîmes dès septembre prochain. Habiter chez un retraité est plus qu’une solution économique : c’est un mode de vie d’avenir, pour une société plus solidaire.
Concorda Logis propose aux seniors sur Montpellier et Nîmes de loger des jeunes gens à partir de la rentrée. Le principe des binômes est le même depuis la création de l’association en 2004. Le/la retraité(e) met une chambre à la disposition d’un(e) jeune et lui permet d’accéder à son gré à la cuisine et aux sanitaires. En échange de cet accueil, le jeune hébergé s’acquitte de moments partagés, de loisirs communs ou de menus services : jouer aux échecs, prendre un repas ensemble, partir en balade, relever le courrier en cas d’absence… La participation aux frais varie de 150 à 250 euros. Concorda Logis gère la mise en relation et accompagne les binômes tout au long de la cohabitation.

L’intergénérationnel pour se recréer une famille
Loin de leur famille et de leurs amis, parfois en rupture familiale, les jeunes tissent des liens durables avec les aînés qui leur ont ouvert la porte. Marie-Thérèse n’héberge plus Edwige, qui vole désormais de ses propres ailes, mais elles sont restées en contact. Marie-Thérèse se souvient de l’arrivée de la jeune lycéenne, repliée sur elle-même, en conflit avec sa mère. À 18 ans, en difficulté scolaire, on lui propose la solution Concorda Logis pour se poser. Elle reprend confiance en elle auprès de Marie-Thérèse, passe son Bac littéraire avec succès et intègre une école de nutritionniste. Marie-Thérèse de son côté se plaît à côtoyer des jeunes gens qui pourraient être ses petits-enfants, membres d’une famille qu’elle s’est choisie.
L’intergénérationnel, scénario vertueux
Les travaux du Conseil Général de l’Hérault sur le vieillissement de la population d’ici 2030 confortent Concorda Logis dans son projet de société. L’entraide intergénérationnelle y apparaît comme une solution économique pour les plus jeunes hébergés par des seniors, mais aussi pour des populations vieillissantes en perte de ressources, que l’apport d’un petit complément financier peut aider à vivre mieux. Surtout, la cohabitation entre générations est présentée comme un moyen de désamorcer les tensions sociales dans une situation de crise et d’appauvrissement des populations jeunes. Signe des temps ? Les promoteurs immobiliers privés eux aussi cherchent de nouvelles voies face à un foncier trop cher et imaginent déjà des concepts de co-logement seniors-étudiants…
Informations sur Concorda Logis
Permanence téléphonique les mardi et jeudi de 10h30 à 13h30 au 04 67 54 95 12.
Contacts presse :

  • Oana BARRE – Concorda Logis – 06 24 51 81 08
  • Karine BAUDOIN – 06 30 08 42 14.

Téléchargez notre communiqué au format PDF.
 

Le Refuge reçu à l’Élysée : « Des échanges constructifs sur les dossiers prioritaires de la lutte contre l’homophobie » (N. Noguier)

M. Pierre Besnard, Chef de Cabinet du président François Hollande, a reçu Nicolas Noguier, président du Refuge, lundi 4 juin. En présence de Mme Constance Rivière, conseillère « institutions, société et libertés publiques », ils ont évoqué les problématiques dont le gouvernement doit, selon le Refuge, se saisir en priorité pour lutter contre l’homophobie :
– prendre concrètement en compte le taux de suicide élevé chez les jeunes homosexuels, bi et transsexuels, dans une véritable politique de santé publique,
– répondre de façon urgente à la demande croissante d’hébergement et d’accompagnement des jeunes en souffrance,
– enfin créer une délégation interministérielle de lutte contre l’homophobie, une demande que le Refuge avait faite aux candidats à la présidentielle.
« M. le Chef de Cabinet s’est intéressé par des questions concrètes au fonctionnement du Refuge, explique Nicolas Noguier. Nous avons eu des échanges constructifs. Je lui ai indiqué que nous nous tenions à la disposition de l’État en tant qu’experts. » M. Pierre Besnard a enfin évoqué la nécessité des interventions en milieu scolaire, confortant ainsi le Refuge dans ses actions d’information des élèves.
 

Nicolas Noguier (Le Refuge) reconnu Jeune Citoyen Remarquable 2012 par la Jeune Chambre Economique

La Jeune Chambre Économique Française a remis le Trophée 2012 du Jeune Citoyen Remarquable à Nicolas Noguier, président-fondateur du Refuge, lors de sa Convention nationale qui s’est tenue à Marseille les 1er et 2 juin. La Jeune Chambre Économique de Montpellier avait déposé un dossier pour Nicolas Noguier dans la catégorie « Contribution en faveur des enfants, de la paix mondiale et/ou des droits humains ».

Nicolas Noguier, entouré de Laurence de Boulois (présidente JCE Française) et de Rodolphe Pinard (président JCE Montpellier).

Nicolas Noguier a reçu son Trophée de « Jeune Citoyen Remarquable » des mains de Laurence de Boulois, présidente de la Jeune Chambre Économique Française. Cette récompense honore son « parcours exceptionnel de président-fondateur du Refuge », seule association nationale de lutte contre l’homophobie reconnue d’utilité publique. La JCEF insiste sur le caractère innovant du Refuge mais aussi sur « le travail remarquable du citoyen et l’engagement personnel au service des autres » de Nicolas Noguier.
Le dossier de Nicolas est en lice pour le trophée international TOYP (Ten Oustanding Young Persons), dont les résultats seront communiqués lors du congrès mondial JCI à Taipei/Taïwan du 18 au 23 novembre. Seuls quatre candidats français ont été à ce jour récompensés par JCI depuis la création des TOYP en 1983. Le programme des Jeunes les plus remarquables (TOYP) JCI a pour but de reconnaître officiellement les jeunes (18 – 40 ans) qui excellent dans les domaines de leur choix (10 catégories) et qui personnifient les plus hautes qualités de la jeunesse internationale. JCI les encourage ainsi à rechercher l’excellence, à devenir de meilleurs leaders et à servir l’humanité pour une société meilleure. La JCEF a attribué deux autres TOYP lors de sa Convention : Tony Jazz dans la catégorie « Réalisations culturelles » (JCE Bordeaux) et Yoann Hervouet en « Leadership moral et/ou au service de l’environnement » (JCE Toulouse).

Nicolas Noguier devant l'Assemblée Générale de la Jeune Chambre Économique Française à Marseille

à propos du Refuge – Le Refuge est la seule association de lutte contre l’homophobie reconnue d’utilité publique et l’unique structure en France, conventionnée par l’Etat, à proposer un hébergement temporaire et un accompagnement social, médical et psychologique aux jeunes majeurs, filles et garçons, victimes d’homophobie ou de transphobie. Implantée à Montpellier, Paris, Lyon, Marseille, Lille, Toulouse, Narbonne et Saint Denis de la Réunion, elle héberge une quarantaine de jeunes, en appartements-relais et à l’hôtel. Le Refuge compte 1100 adhérents au 1er janvier 2012.
www.le-refuge.org

à propos de la JCE-JCI – Junior Chamber International (JCI) est une organisation de jeunes citoyens responsables et solidaires qui œuvrent pour favoriser le développement de leurs cités et pays. Âgés de 18 à 40 ans et issus de tous horizons professionnels, les membres JCI réalisent des actions concrètes dans tous les domaines : économique, social, humanitaire, culturel… Ainsi formés à la prise de responsabilités, ils agissent pour une société meilleure.
www.jci-montpellier.orgwww.jcef.frwww.jci.cc

Contacts presse :
– JCE Montpellier : Rodolphe Pinard, Président 2012 – 06 62 72 64 88.
– Le Refuge : Karine Baudoin – 06 30 08 42 14.
Téléchargez notre communiqué au format PDF.