La JCE de Montpellier réfléchit aux compétences de demain sur le marché du travail

La JCE de Montpellier organise une conférence-débat-réflexion consacrée aux compétences requises sur le marché du travail à l’horizon 2030. Le rendez-vous est fixé le vendredi 23 septembre à 18h00, à la Cité de l’Économie et des Métiers de demain. Ce débat s’inscrit dans la FrancoFormation, manifestation JCI qui rassemblera 200 participants francophones du 23 au 25 septembre à Montpellier.

Le monde du travail est en perpétuel mouvement : les compétences techniques ne cessent de se réinventer et de nouveaux métiers naissent tandis que d’autres disparaissent ou se transforment. Parallèlement, certaines compétences interpersonnelles deviennent des clefs indispensables pour évoluer professionnellement. Dirigeants d’entreprises, représentants de collectivités territoriales et d’organismes consulaires, formateurs et consultants RH seront réunis à la Cité de l’Économie et des Métiers de demain le 23 septembre, à l’invitation de la JCE de Montpellier, pour croiser leurs constats et leurs points de vue sur les problématiques de recrutement, de formation professionnelle et de transformation de la ressource humaine, ainsi que pour donner des pistes de travail aux membres de la JCE.

Cette réflexion sera nourrie par le rapport « Future of work » du Forum Économique Mondial qui a identifié une douzaine de compétences clefs : autonomie, capacité d’adaptation, résolution de problèmes complexes, esprit critique, créativité, management, esprit d’équipe, intelligence émotionnelle, prise de décision, connaissance de soi, agilité, prise de parole en public, engagement sociétal. La JCE de son côté alimentera les débats avec les résultats d’une enquête menée auprès des membres des JCE participant à la manifestation FrancoFormation qu’elle organise en parallèle, soit 200 représentants de la France, de la Belgique, de la Suisse, du Luxembourg, du Mali et de la Tunisie.

Répondre à une jeunesse en quête de sens

« Il nous semblait essentiel de réfléchir ensemble à cette problématique des compétences et de l’environnement de travail » explique Andreea Acxinte, directrice du projet FrancoFormation. « D’une part nous avons affaire à la grande démission des jeunes qui ne veulent plus travailler pour un job qui n’a pas de sens pour eux. D’autre part nous sommes en pleine année européenne de la jeunesse qui a pour objectif de rétablir des perspectives positives pour les jeunes qui ont tant souffert pendant la crise sanitaire. »

De son côté, Anthony Gontier, président de la JCE de Montpellier rappelle que les membres du mouvement JCI ne veulent pas subir les conséquences du changement, mais bien « devenir le changement » : « Le sujet des compétences de demain s’impose à nous. Nous sommes dans un contexte proche de la reconstruction post seconde guerre mondiale. Parce que leur environnement a été modifié des tréfonds des océans à la stratosphère, les humains sont dans l’obligation de changer pour rester l’espèce la plus adaptée à son environnement. Nous devons être des acteurs visionnaires sur une période de transition entre un système à l’agonie et une nouvelle société naissante. »

Elles et ils participent à la réflexion :

  • Jalil Benabdillah – Vice-président en charge de l’économie, l’emploi, l’innovation et la réindustrialisation, Région Occitanie
  • Véronique Villette – Vice-présidente de la CCI déléguée aux ressources humaines, spécialiste en recrutement
  • Ghyslain Morvan – Président Traiteur Grand et M Academy
  • Carlos Mesias – Directeur régional Est et Grand Sud Bouygues Énergies & Services
  • Jean-Pierre Boffy – CEO STEAM France et vice-président Leader Occitanie
  • Renaud Maurin – Fondateur Énergies & Mutations, coach d’organisations et de dirigeants, formateur de managers
  • Jean-Yves Deleuze – Fondateur Géométrie Variable, formateur, coach et consultant en stratégie et management de transition
  • Sanjeev Rao – Conférencier, créateur Mi-SHIFT, catalyseur des jeunes dans les écoles et les entreprises
  • Six responsables de délégations de la Jeune Chambre Internationale, plus de 20 formateurs et 200 membres JCI issus des pays participant à la FrancoFormation.

À propos de la JCE
La Jeune Chambre Économique Française est une association reconnue d’utilité publique, qui réunit des jeunes citoyens actifs ayant la volonté d’impacter positivement leur territoire et qui se forment à la prise de responsabilité au travers d’actions à caractère innovant. Agissant sur des principes de partage, de bienveillance et d’intelligence collective, la Jeune Chambre Economique offre des opportunités de développement pour la jeunesse. Ancrée fortement en local, la JCEF est membre de JCI et s’inscrit aussi dans une dynamique internationale, notamment par le respect et la promotion des Objectifs de développement durable énoncés par l’ONU. La JCE de Montpellier est active depuis 1960.


Contacts presse :
Agence RP, Karine Baudoin, 06 30 08 42 14
Directrice de projet JCE, Andreea Acxinte, 07 70 48 79 72.

Télécharger ce communiqué en PDF :

Boucs émissaires : combattre l’indifférence, refuser la soumission.


H&O publie le 13 juin 2016 l’ouvrage collectif Boucs émissaires, placé sous la direction du psychologue communautaire Eric Verdier et de la sociologue Émilie Coutant. Fruit d’un travail mené par le pôle « Discriminations, Violence et Santé » de la Ligue Française de Santé Mentale (LFSM), ce recueil de témoignages et d’analyses permet de mieux cerner le phénomène de bouc émissaire (au sein de la famille, à l’école, au travail…). Surtout, les auteurs proposent des pistes pour briser le triangle que forment le bouc émissaire, son entourage et le/ la pervers(e), et pour entrer en résistance sans jamais céder à la ­tentation de la vengeance.
Qu’est-ce au juste que le phénomène de bouc émissaire ? A-t-il toujours existé ? Représente-t-il le symptôme d’un mal-être global dans nos sociétés contemporaines et touche-t-il tous les groupes humains et toutes les couches sociales à tous les âges ? C’est à ces questions cruciales qu’un collectif de psychologues, de sociologues, mais aussi de citoyens, s’efforce de répondre dans Boucs émissaires : combattre l’indifférence, refuser la soumission. Comme l’explique le Dr Roland Coutanceau en préface de l’ouvrage, les travaux d’Éric Verdier et du pôle « Discriminations, Violence et Santé » de la LFSM mettent en évidence
« un triangle où apparaît d’abord la victime : le bouc émissaire ; ceux qui l’entourent, la laissant dans sa solitude, car ils sont de fait soumis aux préjugés ambiants, s’y adaptant, s’y conformant : les normopathes ; (et)… celui qui instrumentalise ces préjugés à son profit ou en joue ou en abuse : le pervers. Tout est alors fait pour que ça tourne en rond ; à moins que n’apparaisse celui qui dénonce et combat…, le rebelle. »
Du témoignage à l’expertise scientifique
L’ouvrage se compose de six parties : témoigner, comprendre, dénoncer, accompagner, lutter, proposer. Il s’ouvre sur les témoignages de Myrtille (victime de harcèlement dans la fonction publique), de Natacha (transsexuelle qui « a superbement ignoré la posture de bouc émissaire assignée par la société »), de Mohamed, Jean-Baptiste et Hervé (élèves policiers et policier retraité) et de Hugues, qui a toujours connu le rejet. Il s’achève sur des propositions d’actions innovantes pour lutter contre les discriminations et prévenir la violence : recherche-action sur l’addiction aux jeux de hasard et d’argent, programme Sentinelles et Référents® contre le harcèlement en milieu scolaire… Les contributeurs de Boucs émissaires ont en commun, souligne Éric Verdier, « l’ouverture créative du Rebelle sur la vie et ce qui la nourrit. »
LES THÈMES
• Addictions (jeu, drogues)
• Antisémitisme
• Autisme
• Famille
• Féminisme, hominisme
• Handiphobie
• Harcèlement (école, travail)
• Homophobie
• Isolement
• Pédophilie
• Police (statut de policier)
• Psychothérapie
• Racisme anti-noir
• Risque sexuel
• Schizophrénie
• Suicide
• Transidentité…
LES AUTEURS
Romain Berger, Christine Castelain-Meunier, Émilie Coutant, Christine Defroment, René Delamaire, Julien Grard, Serge Hefez, Renaud Hétier, Gaston Kelman, Brigitte Larguèze, Monique Leroux, François Leydet, Gérard Neyrand, Tan Nguyen, Maudy Piot, Sylvie Priez, Yves Raibaud, Marie-José Sibille, Max Tchung-Ming et Éric Verdier.
Boucs émissaires
H&O éditions
256 pages • 14,5 X 22 cm
19 euros
Téléchargez ce communiqué en PDF.
Contact presse : Karine Baudoin – 04 67 40 36 77 – 06 30 08 42 14.